• On les appelle les "Kalouguine" du nom de son créateur ...

    On les appelle parfois les maisons des Schtroumpfs ou des Barbapapa, mais le plus souvent les Kalouguine, du nom de leur créateur. Ces curieux rochers habités ont vu le jour dans les années 1970, au sein du parc HLM d'Angers. « On adore ou on déteste », disent ses locataires. Inscrite au patrimoine architectural du XXe siècle, la cité vient d'être réhabilitée par une société parisienne.

     

     vue d'avion avant réhabilitation

     

     

     

     une idée de masse 

     Diaporama ~
    de la visite

     

     détails de l'extérieur

     Une rénovation très attendue ! … 
    Qu'en disait-on à l'époque : La mairie - qui injecte 600 000,00 € dans le projet - assure que celui-ci aboutira. « On a décidé de vendre au groupe 3F car on sait que c'est du sérieux et il y a une très forte attente » affirme un adjoint.
    Réfection de l'étanchéité, végétalisation des façades, travaux dans les logements et remplacements des halls d'entrées sont autant de chantiers prévus dès cette année. Histoire que le vœu le plus cher de Kalouguine et des habitants de la cité soit enfin exaucé en 2013. 


    Voilà, à ce jour la réhabilitation des appartements et extérieurs est terminée mais pour la végétalisation ...

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite

     

    La Cité Kalouguine ...

    Pour la découvrir, il faut contourner le château du roi René, s'écarter à peine du centre-ville et filer vers le quartier Monplaisir, composé de barres et de tours. La Cité Kalouguine y est posée en lisière.
    Drôle d'oasis. En arrivant ici, on éprouve un choc. Sur une pelouse vallonnée et arborée de 4 hectares : neuf immeubles de quatre à sept étages aux formes arrondies. Étranges empilements de toits-terrasses, au crépi délavé. Impression d'être dans un paysage de dessin animé, ou bien quelque part au Maroc. En tout cas, n'importe où ailleurs qu'à Angers.
    La Cité Kalouguine a pourtant poussé là, entre 1972 et 1974, à la faveur du programme « Architecture nouvelle » lancé en 1971, sous Pompidou... « C'était une sorte de ratissage d'idées farfelues », se souvient Vladimir Kalouguine, l'architecte des « rochers habités » qui portent son nom. Il les aurait aimés recouverts de végétation. Un bassin pour recueillir les eaux de pluie, un système d'arrosage partant des toits, avaient même été prévus pour ça. Du Jean Nouvel avant l'heure ... Le projet expérimental de 220 logements sociaux pour l'office public HLM d'Angers a été doté de crédits immédiatement disponibles.
    « On a tout dit au moment de la construction. On en parlait parce que c'était rare, différent : ce que j'ai toujours voulu faire... », affirme aujourd'hui l'architecte. Il avait la quarantaine au début des années 1970 et la certitude, déjà, que les gens vieilliraient mal dans les grands ensembles qui se bâtissaient alors partout en France sur le modèle de Créteil.
    Ses rochers, légèrement espacés, proposaient une autre façon de vivre ensemble. Sur le plus élevé, il avait imaginé une salle de mariages et de réunions et au rez-de-chaussée, un local pour les machines à laver. Une association zen et un centre baptiste les remplacent aujourd'hui. Pour ce qui est de l'aspect technique, sa cité repose sur un système de boîtes empilées les unes sur les autres. Un système poteaux-poutres recouvert de grillage sur lequel a été projeté du béton.
    Pour être différent, c'est différent. « Il n'y a pas deux appartements pareils », répètent les habitants d'un îlot à l'autre. « On adore ou on déteste... », résume une autre habitante. Elle se réjouit pour sa part du grand rez-de-chaussée avec terrasse qu'on lui a attribué. Idéal pour son activité d'assistante maternelle.

    Pascale VERGEREAU.   Ouest-France   13/05/11

     

       
    Je serais heureux de collaborer amicalement avec des amateurs / amatrices pour photographier ensembles notre région (Angers élargie) et publier des vues valorisantes de nos villes, villages, campagnes et de La Loire. 
    Utilisez le lien « contactez-moi ! » en haut de la colonne de gauche sous la bannière FB. Merci ! ...

    « Notre marche du mardi : Cornillé les Caves 49 (1/3)Notre marche du mardi : Cornillé les Caves 49 (2/3) »

  • Commentaires

    18
    Samedi 24 Octobre 2015 à 15:40

    Franchement, vu de l'extérieur, j'aime bcp ! c'est original et plus sympa que les immeubles style barres...

    Merci de ce reportage très instructif et bises

    17
    Mercredi 21 Octobre 2015 à 22:42

    Coucou Claude,

    heu je ne sais pas il faudrait voir par soi-même.

    Ce n'est pas du Le Corbusier ni du Gaudi... c'est du Kalouguine??? 

    je ne connaissais pas noyé dans le soleil la nature... mais pas dans la brume ce jour là.

    N'est-ce pas trop loin de tout? Les formes arrondies ne sont pas déplaisantes.

    A voir bonne nuit bien amicalement.

    16
    Mercredi 21 Octobre 2015 à 20:12

     

     

    Merci Claude pour ton commentaire sous mon article !
    Ce camp d'internement entre 1943 et 1944 fait partie lui aussi du patrimoine de Metz.
    Bonne soirée, @micalement, Marc de Metz.
    @ bientôt. 

    15
    Mercredi 21 Octobre 2015 à 18:58

    Bonsoir Claude ,

    Vu par avion, cela paraît , en effet un ensemble de ruches . Mais, quand on s'approche , je trouve ces bâtiments plus originaux que les HLM strictes tout en hauteur et largeur .Dans cette construction, il y a de la recherche , une harmonie des formes qui ne me déplaît pas . C'est un jugement porté sur l'extérieur mais, l'habitat  est-il  bien agencé ?

    Les plantations apportent une note gaie à l'ensemble et on croit vivre à la campagne .

    Alors, pourquoi pas ?

    Belle soirée Claude .

     

    14
    Mercredi 21 Octobre 2015 à 10:26

    Kalouguine , j'aime bien ce mot !

    Très bonne journée à toi !

    13
    Mercredi 21 Octobre 2015 à 07:06

    Bon mercredi, Claude
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    12
    Mardi 20 Octobre 2015 à 22:02

    à l'époque, ce fut très critiqué, je me souviens ... moi j'aimais bien mais on me disait que ce n'était pas des immeubles pour nos régions !  pour être allée dans un appartement de ces lieux moi j'ai aimé ! mais voila trop différent de ce qui se faisait et se fait encore de nos jours.

    Bonne soirée Claude

    ps : j'ai lu ta demande, moi je suis partante ... 

    11
    Mardi 20 Octobre 2015 à 14:04

    Bonjour  Claude

    C'est une architecture tout en courbe qui adoucit le visuel..
    j'aurais bien aimé voir l'intérieur des appartements mais l'extérieur me séduit beaucoup..
    Merci pour la découverte

    Belle journée
    Chronique

    10
    Mardi 20 Octobre 2015 à 11:09

    J'aime bien !
    Et je crois que j'aimerais y habiter !
    Merci de nous avoir fait découvrir ce genre d'habitation
    Bonne journée
    Daniel

    9
    Mardi 20 Octobre 2015 à 07:13

    Bon mardi, Claude
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    8
    Lundi 19 Octobre 2015 à 20:54

    ...j'aime beaucoup ce genre de "collectif" tout en arrondi ,cela change des grandes immeubles carrés, en lignes droites...et cette verdure autour "humanise" encore plus les lieux...

    bises du soir de Mireille du sablon

    7
    Lundi 19 Octobre 2015 à 20:38

    J'avoue que ce genre d'architecture est plaisante , un seul regret le manque de  végétalisation prévue au départ . L'insertion dans un parc arboré une tres bonne idée  et une vision des immeubles bien différente des grandes barres hlm qui a de quoi séduire .

    Quelques travaux à effectuer c'est sur mais je pense que ces kalouguines en valent la peine .

    Bonne soirée 

    Bisous 

     

     

    6
    Lundi 19 Octobre 2015 à 20:03

     

     

    Ce doit être sympa de danser une biguine sur les pelouses des Kalouguine.
    C'est une architecture qui me séduit énormément que celles qui met des logements en terrasse.
    Je suis juste très déconcerté par le crépis que je trouve très très "troglodytique".
    Je devine que ce côté minéral est un parti pris de l'architecte. 
    Passionnante découverte. 
    Bonne soirée, @micalement, Marc de Metz.
    Merci pour ton commentaire sous l'article sur la Tour Dex.
    @ bientôt.

    5
    Lundi 19 Octobre 2015 à 18:14

    Sans doute pas facile a aménager ces appartements...

    une architecture particulière qui a du faire couler beaucoup d'encre à la construction.....cela fait "jouets" vu de loin....

    la réhabilitation de ces immeubles va coûter une fortune....déjà pas facile d'installer des échafaudages !!!!

    bonne soirée

    4
    Lundi 19 Octobre 2015 à 17:41

    Je trouve ça pas mal et si les intérieurs sont spacieux et fonctionnels, pourquoi pas et bien plus joli que les gdes tours, bises

    3
    Quercus
    Lundi 19 Octobre 2015 à 08:11

    Bonjour

    A l'époque, cela avait le mérite d'innover et d'améliorer les cages à poule des grandes barres.

    Dommage que l'ensemble du quartier n'a pas suivi. Là cela fait un peu bizarre.

    A+

    2
    Lundi 19 Octobre 2015 à 06:44

    Avec ce type d'appartement en rond, difficile de mettre des meubles..... Après on aine ou on n'aime pas cette architecture. Ils ont fait dans le même genre à Cergy  avec la tour bleue des jeunes mariés qui va être rénovée aussi.  Bises.

    1
    Lundi 19 Octobre 2015 à 06:02

    Tes photos nous font découvrir cette cité sous tous les angles.

    Il faudrait voir ce que ça donne avec de la végétation car l'idée première n'était pas mal ...

    Bon début de semaine, Claude
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :