• Notre marche du mardi : Cornillé les Caves 49 (2/3)

    Cette fois, notre marche du mardi nous conduit à Cornillé les Caves (23 km au NEd'Angers)
    Ce village s'est probablement formé autour d'un domaine celte-gaulois, et s'est développé sur une "butte" qui, domine au nord la plaine en contrebas et la vallée de l'Authion au sud.
    De nombreuses carrières de tuffeau ont donné lieu à l'appellation de Cornillé les caves. Des troglodytes sont conservés et restaurés. Un patrimoine riche et des lieux "remarquables" (Place des Tilleuls, Cours de la Liberté, jardin de Curé derrière la Mairie). La Mairie (XVIème) et 6 logis de maître.
    La Masselière, la Charpentrie et sa tour sont classées "Monuments Historiques". Cette dernière dont l'origine est incertaine, a été probablement construite en raison de rivalité entre 2 familles.
    Dans cette deuxième partie sur les trois de notre sortie, nous  arpenterons le village pour passer devant la tour d'observation, la Charpenterie, la Massolière et la plaine nord qui vient s'étaler jusque dans les hauts de la commune ...

    Les raisons de l’érection de la Tour de Cornillé ?

    On peut attribuer deux motifs qui sont sans doute complémentaires à l’érection de la Tour.
    - Le premier est celui de la vue. La rencontre de F. Lemercier-Lepré avec le voisin Lefebvre lui aura donné l’idée de la Tour, dont la destination était donc la recherche d’une belle vue, comme en témoigne le nom de « tour d’observation » qui figure sur les anciennes cartes postales.
    - Le second motif était probablement le souci d’agrémenter l’environnement de la Charpenterie. Le XIXe siècle est celui des parcs et jardins ; une demeure campagnarde n’est pas réussie si elle ne s’insère pas dans un environnement fait de verdure mais aussi de bâtisses, celles qu’on nomme les fabriques de parc. 

     La Charpenterie ... grosse maison bougeoise à moins de 20 km d'Angers

    Diaporama ~
    de la visite

     la petite maison dont on parle dans le texte de droite

    Parce que cette histoire ainsi relatée à droite leur a paru belle et intéressante, les Compagnons des Caves, heureusement, ont pris la décision de conserver cette construction et de la réhabiliter.
    Ifs vous offrent ainsi le témoignage d'un volet intéressant du passé de notre village ... 

      Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite

     

    CORNILLÉ LES CAVES 49

    Tous ceux que le hasard, les relations ou les ouï-dire conduisent au village de Cornillé-les-Caves sont frappés par sa beauté simple, la grande unité de son architecture.
    Le guide des beaux Villages de France (Édition Sélection de Reader's Digest) cité d'ailleurs Cornillé-les-Caves parmi les cinq plus beaux Villages de Maine et Loire.
    Cette qualité n'a d'ailleurs pas échappé aux autorités administratives puisque dans les années 1960, le site a fait l'objet d'une disposition de protection.
    Lorsque, venant de la rue des Caves, vous vous engagez en flânant dans la rue du Ronceray, dès le premier virage vous vous arrêtez pour contempler une cour qui s'enfonce, en contrebas, donnant accès à d'anciens habitats troglodytiques.
    Mais ce qui étonne le promeneur c'est la toute petite maison posée au milieu des fleurs surplombant cette cour.
    Bien que rénovée récemment, cette maison paraît ancienne. Pour quel usage cette construction en pierres de tuffeaux appareillées, ressemblant plus à une maison de poupée qu'à une habitation, a-t-elle été édifiée ?
    Les anciens propriétaires de cet ensemble récemment acquis par l'association locale des Compagnons des Caves" y avaient adjoint, pour pouvoir l'habiter, une construction préfabriquée en bois.
    Un des objectifs que s'est donnée cette association est la mise en valeur de l'habitat troglodytique du village.
    les Compagnons se sont donc attachés à remettre le site dans l'état primitif que l'on peut aujourd'hui admirer.
    Mais pourquoi conserver cette petite maison, jolie certes mais sans caractère très particulier et qui, manifestement ne peut servir à grand chose ? La première idée a été de la démolir. Puis la décision a été prise de la restaurer. Pourquoi ?
    C'est ce que nous allons vous conter.
    Nous tenons cette histoire d'anciens habitants du Village, aujourd'hui disparus. Est-elle réelle, a-t-elle été imaginée, a-t-elle été enjolivée ?
    Nous ne pouvons ni la certifier ni la contrôler, mais elle nous a paru vraisemblable.
    Autrefois, probablement dès te 17e siècle, le village qui dépendait de l'Abbaye du Ronceray était habité par de nombreux carriers qui exploitaient les veines de tuffeaux du coteau. On trouve encore aujourd'hui les vestiges de leur habitat troglodytique en grand nombre.
    Mais ces carriers, que l'on appelait les perreyeurs, n'avaient évidemment ni service commercial ni service marketing.
    De plus aucun d'eux n'avait la possibilité de fournir les quantités de pierres nécessaires à la construction des châteaux, églises et maisons de la région.
    Ce serait dans cette petite maison que l'un d'eux, peut-être un ancien, avait mission de recevoir les demandes des entrepreneurs et de répartir ces commandes entre chacun des carriers.
    Cette maison aurait donc été une sorte de petit palais de la bourse du commerce et de l'industrie de Cornillé qui alors n'avait pas encore ajouté le nom de "Caves"à sa dénomination ... 

     

       
    Je serais heureux de collaborer amicalement avec des amateurs / amatrices pour photographier ensembles notre région (Angers élargie) et publier des vues valorisantes de nos villes, villages, campagnes et de La Loire. 
    Utilisez le lien « contactez-moi ! » en haut de la colonne de gauche sous la bannière FB. Merci ! ...

    « On les appelle les "Kalouguine" du nom de son créateur ...Notre marche du mardi : Cornillé les Caves 49 (3/3 FIN) »

  • Commentaires

    11
    Samedi 24 Octobre 2015 à 18:25

    bien typique de mon coin d'anjou ! bon wend Claude

    10
    Samedi 24 Octobre 2015 à 07:30

    Bon week end, Claude
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    9
    Vendredi 23 Octobre 2015 à 07:04

    Nous partons en week-end à Bourg en Bresse et ensuite nous avons nos petites filles avec nous. Que du bonheur. Je ne pourrai visiter vos blogs pendant une dizaine de jours. Des articles sont programmés sur mes blogs. Belle fin de semaine

    8
    Vendredi 23 Octobre 2015 à 07:00

    Bonne fin de semaine
    Aujourd'hui, j'ai la patate !
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    7
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 19:53

    la charpenterie me plait beaucoup!! bises

    6
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 19:10

    La Charpenterie a un charme fou  et je découvre ces  maisons troglodytes dont j'avais entendu parler .

    Merci pour la balade

    Bonne soirée

    Bisous  

    5
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 16:11

    ..je me contenterais volontiers d'une de ces petite maisons de ta région , il y a tant à découvrir dans les environs...

    bises de Mireille du sablon

    4
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 11:03

    Les villages étaient souvent sur des buttes pour voir arriver de loin l'ennemi, merci pour la visite,

    bonne journée.

    3
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 11:00

    Voilà toute l'histoire de cette petite maison, il aurait été dommage de la démolir.

    De belles photos dans ce diaporama, je découvre comme souvent cette région, merci.

    Gros bisous

    2
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 07:05

    De belles maison et j'aime les habitations troglodytes. Beau jeudi. Bises

    1
    Jeudi 22 Octobre 2015 à 06:01

    De très belles constructions mais, effectivement, cette petite maison, à défaut d'être belle, est un témoignage d'un riche passé.

    Amusantes, les entrées de caves dans la roche.

    Bon jeudi, Claude
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :