• Notre marche du mardi - “Club Villevêque”... Les irréductibles

    Nous avons eu envie de revoir d'où venaient nos pavés ! ...

    Bécon-les-Granits est une petite ville du nord du département du Maine-et-Loire en région Pays de la Loire.  Les habitants de Bécon-les-Granits se nomment les Béconnais et les Béconnaises.  
    L’histoire de la commune s’est longtemps écrite autour de l’exploitation du granit. Ce minéral unique fut exploité dans les carrières de Bécon jusqu’en 1972, et utilisé pour le pavage des Champs-Élysées notamment .
    Nous avons découvert un univers riche, qui façonna la culture et le développement de la commune, à travers une visite ponctuée d’objets et de témoignages visuels historiques ; en particulier des traces du "Petit Anjou", train dont la dernière  portion en activité joignait Bécon à Angers (20 Km) pour la desserte des carrières et le transport de pavés et de bordures de trottoir. Le trafic cessa définitivement le 22 février 1955. L'un de mes oncles y était chauffeur de locomotive ...
    Nous sommes donc partis à la découverte du patrimoine local, à travers le circuit des vestiges de l’exploitation du granit dans la commune. Cette ballade au cœur du territoire, nous a fait apprécier château (Château du Bois Guignot) et bâtiment ancien (la Grand'Maison) mais également les anciennes carrières de Bécon. Tout ceci est visualisable au travers du diaporama joint ... Bonne balade avec nous ... 

    La Grand'Maison 

     Seule photo trouvée du château ...

    ~ Diaporama ~
    de la visite .. 

     un des fonds d'extraction de granit (centre entraînement de plongée ...)

     ~ Diaporama ~
    de la visite ...
     

    Château du Bois-Guignot
    Aux XIVe et XVe siècle, le site du manoir est protégé de douves en eau. Au milieu du XVIIIe siècle, reconstruction et remodelage de l'environnement. De cette période date la façade symétrique aux bandeaux horizontaux, mise en valeur par une cour d'honneur s'ouvrant à l'extérieur du domaine par une patte d'oie. En 1836, des aménagements donnent l'état actuel du bâti. A la façade arrière ont été ajoutés des ailes & des pavillons qui cachent la structure du XVIIIe siècle. La chapelle néogothique a été ajoutée après 1832. Eléments protégés MH : Les façades et toitures du château,  les décors intérieurs du rez-de-chaussée et du premier étage du corps de logis principal, les décors intérieurs du premier étage de l'aile est du château, les communs, la chapelle XIXe siècle & la fuie, la cour d'honneur avec ses murs, pavillons et grilles de clôture, les douves & la pièces d'eau, le jardin clos de murs avec exèdre, les trois allées de la patte d'oie, la grande allée menant au bourg. Le Château du Bois-Guignot 49 Bécon-les-Granits, propriété privée, ne se visite pas

    La Grand’Maison
    Il y a bien, longtemps la Grand’Maison se situait sur la grande route de Rennes … Aujourd’hui, et depuis la création de la route de Rennes sous Napoléon III, celle-ci n’est plus qu’une petite route de desserte locale qui se termine en sentier pédestre. Autrefois cette route desservait également le Château du Bois Guignot, cela explique que l’entrée principale, avec sa belle grille ouvragée, soit à l’opposé Malgré son âge, la Grand’Maison a encore fière allure avec ses murs en bon granit du pays (granit doré et non bleu car c’est du granit de surface et non du granit de profondeur) et sa toiture à deux pentes entre des pignons à rondelis surmontés de grosses cheminées de schiste ardoisier. Sa tourelle carrée en avant corps a malheureusement été réduite dans sa hauteur. On notera ses baies à meneaux aux fines moulures taillées dans le dur granit qui signe une construction de XVI ème siècle. A l’arrière, on découvre un surprenant jeu de toiture au charme particulier ainsi qu’un vieux puits carré à margelle ouvragée. Hélas ce dernier a perdu son pavillon en ardoise. ...

    ... Il était porté par une charpente à quatre piliers de bois selon un modèle typiquement angevin. A ce jour, on ne sait dire où se trouvait la chapelle signalée en 1603 à l’occasion d’un service à célébrer pour le repos de l’âme de Perrine Ragot, Dame de la Grand’maison. De même, on ne peut situer exactement l’emplacement de la grande avenue qui reliait la bâtisse au Bourg de Bécon. Le premier nom rattaché à l’histoire de la Grand’maison est celui de Jeanne de la Marqueraye, issue d’une famille qui avait servi le Roi Henri II , Comte d’Anjou, à l’époque où il fondait l’hôpital St Jean à Angers. Je vous passe les détails des vicissitudes de cette Grand'Maison pour en arriver aux années 90, lorsqu'une des héritières du Bois Guignot, sensible à la détresse de ces vieilles pierres, aura l’initiative de solliciter l’inscription de la Grand’maison à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. Sa protection contre diverses menaces est ainsi assurée. Elle décidera alors de la restaurer pour s’y installer : la toiture, les planchers sont refaits, les terres cuites déposées, nettoyées et réinstallées, les meneaux qui ont disparus sont retaillés, les portes et fenêtres sont réouvertes et, de nouveau, après avoir été abandonnée pendant 30 années, en 1992, la Grand’maison est habitée. A ce jour, la restauration se poursuit en famille, avec patience et obstination ...

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

    « Nous avons visité le circuit Art et Chapelles en AnjouLe Château de Brissac 49 : visite des extérieurs et du parc. »

  • Commentaires

    9
    Samedi 30 Août 2014 à 14:52

    Bonjour Claude,

    dommage que vous n'ayez pu le visiter! Je ne sais pas qui paie, mais quand on a la chance de posséder un vieux château comme ça souvent les proprios s'aident financièrement du prix des visites.

    Vous avez encore fait une belle randonnée à partager.

    Bon dimanche.

    8
    Samedi 30 Août 2014 à 12:54

    toujours et encore intéressant

    a bientôt

    lyly

    7
    Samedi 30 Août 2014 à 09:53

    Très beau château qui mérite le détour. Interessant reportage

    Bon week end

    6
    Vendredi 29 Août 2014 à 18:17

    Il y a toujours des découvertes dans tes marches, c'est super, ainsi nous, sans le moindre effort, les pieds dans les pantoufles, on "marche" sur les chemins, on découvre des belles maisons et même des "grandes maisons". Merci pour les commentaires toujours intéressants.

    Même pas besoin d'essuyer mes pantoufles sur mon paillasson ! smile mais demain en Picardie, il pleut ! flûte de zut alors !

    Merci et gros bisous

    Annick

    5
    Vendredi 29 Août 2014 à 17:10

    alors chez toi c'est toujours : la gadoue, la gadoue, la gadoue !! rires,

    une belle sortie et dommage pour le château, mais si c'est privé c'est donc un particulier alors pas nos impots pour payer ...?

    au moins il n'y a pas trop de promeneurs dans ce coin, dommage que ce ne soit pas mieux mis en valeur, 

    bonne soirée, MIAOU !!!!

    4
    Vendredi 29 Août 2014 à 17:04

    Une belle balade ! et un beau château !
    Bon week-end ! biggrin

    3
    Vendredi 29 Août 2014 à 10:41

    Joli carrière pour y plonger ou la nature reprend le dessus 


    Bonne fin de mois et début septembre, ici en Belgique pluie pluie.. à profusion.


    Regen , carrieres porhire, mons, city, ville, blogs louisette, golden retriever, psp, scrap


     

    2
    mireille du sablon
    Vendredi 29 Août 2014 à 08:07

    ..je vous ai suivi avec attention, des chemins boueux mais qui ont une histoire! Merci de nous l'avoir contée...à ta façon.

    Bises du jour de Mireille du Sablon

    1
    Vendredi 29 Août 2014 à 07:17

    Joli château. J'ai aimé la promenade dans les carrières au milieu d'une nature sauvage. Merci pour ce partage. Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :