• Les arts sous différentes formes dans “Montmartre à Briollay”

    Les arts sous différentes formes, et tout particulièrement la peinture, ont trouvé leur lieu d’expression.
    Les peintres ont pris leurs quartiers d'été ces samedi 18 et dimanche 19 août. Ils ont tenu le haut du pavé pour la 15e édition de "Montmartre à Briollay". Certains ont exposé leurs œuvres, tandis que d’autres ont réalisé dans la rue des créations en direct.
    En parallèle, un village d’artisanat d’art et une soirée guinguette le samedi attirèrent les visiteurs.
    Ils étaient entre 6 000 et 7 000 à participer à cette 14e édition de l’événement « Montmartre à Briollay » ce week-end. Tout Briollay a vécu au rythme de la fameuse place du Tertre à Montmartre. Pour l’occasion des dizaines de peintres de rue ont pris d’assaut les moindres recoins de la commune. Ce dimanche. semblable à celui des années précédentes, même si les visiteurs étaient moins nombreux, une vente aux enchères des œuvres des artistes a eu lieu sur la place de l’Eglise.

     Ils l'ont même peint sur l'église ! ... ;-))

    pour maîtriser l'écoulement de l'eau ... 

      ~ Diaporama ~
    de la visite ...

     même les enfants prennent part ...

    Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     ~ Diaporama ~
    de la visite ...

     Briollay, c’est une longue, une très longue histoire …

    Même si l’on n’en a pas la certitude absolue, il est probable que des colonies humaines se sont installées entre Sarthe et Loir, aux premiers âges. Les plus anciennes allusions au village, aux alentours de l’an mil, citent un « CASTELLUM BRIOLEDUM », ou « BRIA AD LEDUM », ou « LETUS », ce qui pourrait se traduire par « PONT SUR LE LOIR ». C’est en tous cas, l’étymologie la plus couramment donnée.
    C’est avec FOULQUE NERRA que Briollay entre vraiment dans l’histoire. Le fougueux et belliqueux seigneur angevin avait compris tout l’intérêt de ce site stratégique qui permettait de surveiller les voies de communications empruntées par les divers envahisseurs. Sur un éperon dominant la Sarthe, il fit construire une forteresse et institua une baronnie qu‘il confia à son second, BURCHARD.
    Plusieurs fois assiégé, rafistolé, le château fut définitivement détruit au XIIme siècle par GEOFFROY LE BEL, le premier de la dynastie PLANTAGENET. Seul subsistait le haut et épais donjon, visible dit-on, d’Angers. La TOUR DE BRIOLLAY, ainsi qu’on l’appelait désormais, avait grande réputation de puissance. Elle était assez vaste pour abriter seigneur et hommes d’armes. Au temps des guerres de religion elle subit l’assaut des Ligueurs. C’est là que, revenant du château du VERGER à SEICHES, HENRY IV reçut la soumission de leur chef, le DUC DE MERCOEUR. Cet acte est connu sous le nom de « PAIX DE BRIOLLAY ». Il mettait fin à cette lutte fratricide, préfigurant L’EDIT DE NANTES signé quelques semaines plus tard.

    Alors, Briollay s’assoupit, réveillé par les citadins qui en avaient fait leur lieu de villégiature favori, ou bien encore par les joyeux échos des vendanges. En effet, la vigne et le vin de Briollay avaient une fameuse réputation jusqu’à l’immédiat avant-guerre (39-45).

    « Notre marche du mardi - “Club Villevêque”... Les irréductiblesNous avons revisité les troglodytes de Rochemenier 49 ... »

  • Commentaires

    8
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 18:21

    J'ai remarqué plusieurs superbes aquarelles , il n'y a vraiment que l'embarras du choix pour ramener un tableau .

    J'aime bien ces expositions en plein air , on y trouve une autre dimension surtout quand l'artiste est en pleine création 

    Bonne soirée 

    Bisous 

    7
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 00:12

    Hé bien tout va bien, je te retrouve ton restaurant, ton marchand de vins...

    Bonne nuit et bon mercredi et belle journée pour une balade ou ne rien faire.

    Bissssss

    6
    Mardi 9 Septembre 2014 à 23:16

    Bonjour

     

    J'aime ça ces expositions. Souvent il y a des artistes avec beaucoup de talent commme on a pu voir dans le Diaporama.

    Merci pour cette belle présentation. Et comme Mireille du Sablon dit " J'aurais aimé un artiste " comme le chantait si bien Claude Dubois. happy

    5
    Lundi 8 Septembre 2014 à 16:08

    bonjour, je fais vite car orage sur la ville !!

    mais je les trouve bien jolis ces tableaux, au moins çà ressemble à quelque chose, c'est pas  du soulage,

    c'est moins cher mais plus vrai , pour le prix  faut bien qu'ils gagnent leur vie si c'est leur seul revenu ??

    j'en ai vu de fort jolis,

    MIAOU!!!!

    4
    Lundi 8 Septembre 2014 à 09:54

    des artistes  en activité superbe

    a bientôt

    lyly

    3
    Lundi 8 Septembre 2014 à 07:34

    J'aime beaucoup ce que font ces peintres. Je suis très étonnée par la variation de pente du tableau pour l'écoulement de l'eau ! Belles journée et semaine. Bises

    2
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 17:58

    ...de vrais artistes comme j'aime! J'aurais voulu être une "artisteeeeeeeeee" ...bon, chanteuse, non, peintre, non....alors....?

    Bises du soir de Mireille du sablon

    1
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 16:04

    Superbe diaporama de peintres du dimanche qui pour certains sont bien assez pro!

    Belle promenade en attendant, c''est vrai que d-ces coins sont bien pittoresques.

    Bonne fin de dimanche.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :