• Le dernier atelier de tissage des Mauges ne s'éteindra pas !

    Nous avions eu peur !
    Hier, l'incendie a détruit le tiers environ du bâtiment appartenant à l'entreprise Gagnant.
    « C'est un symbole du tissage artisanal et de notre commune qui est atteint. » lisions-nous dans Ouest-France du 14 mars 2009.
    Après plusieurs heures à participer aux opérations de déblaiement, le maire de La Salle-Aubry commentait hier soir, l'incendie qui a en partie détruit l'atelier de tissage « Gagnant », situé à l'entrée de sa commune. Qu'adviendra-t-il de ce dernier atelier de tissage des Mauges et de la quinzaine de familles des employés qui en vivaient ...
    Quand j'étais gamin, j'aimais me tenir dans l'encoignure de la porte de l'atelier (entrée interdite) pour voir et entendre ...


    Photo Ouest-France

    C'était sans compter avec le détermination de ses propriétaires qui, aider par les employés, ont su redresser la situation. Depuis la production avait repris comme avant ...

    Ce matin une autre inquiétude surgit :
    Reprise du tissage Gagnant (gros titre dans Le Courrier de l'Ouest du 12/03/15)
    Le dernier atelier de tissage des Mauges en activité est repris par la marque régionaliste bretonne       À l'Aize Breizh. Les dix emplois sont préservés. Le made in France sauvegardé.

    Ouf !  Nous voilà rassurés ... même si l'on reste dans le confidentiel ...

    L'entreprise compte des clients fidèles ...
    La rentabilité financière a chuté chez Gagnant. Le produit a cessé d'être tendance, mais il se vend encore. L'entreprise compte des clients fidèles, parmi lesquels A l'Aise Breizh ... « Gagnant devient une filiale du groupe sous le nom Tissage de l'Ouest. À l'Aise Breizh est aussi une SARL qui fait travailler 90 personnes et que j'ai créée en 1996. Gagnant est l'un de nos fournisseurs. Comme la gérante partait en retraite, on a eu l'opportunité de reprendre cette société à 100 %. Nous souhaitons beaucoup développer nos collections dans ce type de matières. On ne fera pas du vêtement ici car ce ne sont ni les mêmes métiers ni les mêmes machines ».
    Cette activité est liée à notre activité de production-sérigraphie-broderie à Morlaix. L'idée est que nous conservons leur clientèle car ils ont déjà beaucoup de clients en vente par correspondance. En gros, nous allons travailler pour moitié pourA l'Aise Breizh et pour moitié pour des clients extérieurs, pas avec l'image À l'Aise Breizh, mais avec l'image Tissage de l'Ouest, de tradition familiale, 100 % made in France. Nous gardons l'atelier. Tous les gens sont repris. Les dix emplois sont préservés. Le chef d'atelier est de chez nous. ll vient sur le métier seconder Xavier Gagnant, lequel a 55 ans et quelques année, à venir pour nous apprendre le métier. Extrait de l'article de L. ZARINI Le CO 12/03/2015
    On maintient l'activité en espérant réussir à la développer et l'emploi avec, si le contexte le permet ...
    On respire ! ...

    Illustration : Le dernier métier à tisser le "Mouchoir de Cholet" (Musée du Tissage Cholet)

    Cinq générations de tisserands

    Chez Gagnant, entreprise patrimoniale et familiale, on fait dans le torchon depuis le milieu du XIXe siècle. Et on va continuer, y compris pour le fameux mouchoir rouge, grâce aux gens d'À l'Aise Breizh, hier clients, aujourd'hui donneurs d'ordre. Belle saga qui se poursuit avec Laurence côté bureaux, Xavier à l'atelier... Le label choletais/maugeois va continuer de se vendre. Y compris en Bretagne ! Le label Gagnant, c'est cinq générations de tisserands, « Une super-boîte par son savoir-faire » assure son repreneur qui choisit l'histoire pour écrire l'avenir. - Nous avons acheté Gagnant rapidement pour qu'on apprenne ce savoir faire. Ce n'est pas en deux ans que ça peut se faire » poursuit le dirigeant breton qui a tout compris. Quand on rachète un monument, il faut se donner le temps d'en découvrir les secrets de famille. Une famille où, dit-il, « ils s'appelaient tous Adolphe ». Comment se dit Adolphe en breton ? L.Z.


    15 € sur internet ...

    « Le Nord du Portugal : Aveiro ~ Tomar 2/4Le Nord du Portugal : Tomar ~ Lisbonne 3/4 »

  • Commentaires

    13
    Jeudi 19 Mars 2015 à 19:24

     

     

    Comme d'autres en France, c'est une nouvelle des plus formidables que celle de ce non-arrêt.
    Je suis toujours très concerné par les combats menés pour conserver du savoir faire et de l'emploi.
    Bonne soirée Claude. @micalement, Marc de Metz.
    @ bientôt.

    Merci pour ton commentaire de ce matin.

    12
    Mardi 17 Mars 2015 à 18:39

    Un nouveau départ heureux pour cette société.......souhaitons leur qu'ils arrivent à gagner des parts de marché pour se développer et ne pas subir le sort des ex Lejaby...les Dentellières, qui ont du jeter l'éponge

    bonne soirée

    11
    Mardi 17 Mars 2015 à 08:27
    la griffe du loup

    bravo pour leur ténacité ,belle journée

    10
    Mardi 17 Mars 2015 à 06:04

    Bon mardi.
    Bisoux, Claude

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

     

    9
    Lundi 16 Mars 2015 à 20:46

    ça fait plaisir de voir que certaines entreprises de tissage s'en sortent , ici ou plus particulièrement dans les Vosges, il n'en existe plus qu'une alors qu'elles étaient nombreuses .

    Bonne soirée

    Bisous  

    8
    Lundi 16 Mars 2015 à 20:44
    Fabymary POPPINS

    Ouf, car c'est si triste quand ça disparait à jamais, bises

    7
    Lundi 16 Mars 2015 à 17:34

    Il me semble que tu nous en avais déjà parlé au cours d'une visite des ateliers.

    Je leur souhaite le meilleur à venir!

    Bises de Mireille du sablon

    6
    Lundi 16 Mars 2015 à 09:44

    bravo en espérant que tout va aller bien,

    les mouchoirs de cholet, ma mère n'achetait que ceux-là, et au moins c'était de la qualité,

    à suivre donc !

    Bonne journée, MIAOU !!!

    5
    Lundi 16 Mars 2015 à 09:08

    Une bonne nouvelle pour cet atelier et cette famille. Que toutes ces années de galère ne soient plus qu'un lointain souvenir

    Longue vie 

    Bon lundi Bizzz Lucia

    4
    Lundi 16 Mars 2015 à 08:29

    très intéressant cette renaissance

    a bientôt

    lyly

    3
    Lundi 16 Mars 2015 à 07:38

     

     

    J'ai, il est démonté, encore mon métier à tisser.
    Je n'ai plus la place de le remonter depuis très longtemps.
    J'aimerais pouvoir tisser à nouveau.
    Bon lundi Claude.
    Marc de Metz.
    @ bientôt.

    2
    Lundi 16 Mars 2015 à 06:29

    On ne peut que leur souhaiter longue vie.

    Bon début de semaine.
    Bisoux, Claude

    ƸӜƷ.dom.ƸӜƷ

     

    1
    Lundi 16 Mars 2015 à 05:47

    Après cet incendie et ces difficultés, ils ressortent gagnants.... Tant mieux pour le tissage français. Belle semaine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :