• Le 15 avril je vous parlais de ma visite à Fontevraud ... depuis, ça bouge !

    L'hôtel ~ restaurant est en bas sur la photo CO®

    FONTEVRAUD l'hospitalière  -  FONTEVRAUD l'émotion est dans l'inattendu !

    Un hôtel au cœur de l'Abbaye

     L'hospitalité avant tout !

    Les équipes de Fontevraud entendent transposer, au-delà du nouvel établissement hôtelier, la tradition d'hospitalité quasi-millénaire du prieuré Saint-Lazare.

    A l'abbaye de Fontevraud, depuis la fin de l'hiver, il n'y a plus ni visiteurs, ni spectateurs ni touristes, mais « des hôtes ».

    Subtilité sémantique ? Peut-être, mais pas que. Inscrite dans l'ADN de la cité depuis sa fondation, la tradition hospitalière devrait être l'une des marques de fabrique des lieux dans les années à venir. Et pas uniquement du côté de l'hôtel et du restaurant, au prieuré Saint-Lazare.

    La preuve ? L'ouverture du nouvel établissement coïncide avec l'arrivée à Fontevraud d'un « directeur de l'hospitalité », qui rayonne sur l'ensemble des personnels de l'abbaye. « Mon rôle, c'est d'insuffler au niveau des équipes la fonction d'accueil : comment prendre soin de nos hôtes ", explique Pascal Bailly, l'homme choisi pour tenir ce rôle.

    Lui a roulé sa bosse et travaillé dans les hôtels du monde entier, notamment en Asie, expérience dont il garde un souvenir précis... et précieux à l'heure de prendre ses fonctions à Fontevraud.

    L'essentiel invisible pour les yeux

    « Dans de nombreux pays asiatiques, quand l'hôte nous rend visite, on est redevable de sa visite. C'est vers cela que je veux tendre ».

    Pascal Bailly le dit sans détour :

    « En France, il y a un manque dans la façon dont on accueille. C'est ce à quoi je souhaite remédier : je veux recréer du lien à tous les niveaux, de la réception aux cuisines, en passant par les personnels d'étage.»

    A l'écoute, soucieux du détail, l'homme n'entend pas « inventer le fil à couper le beurre, mais revenir à des fondamentaux et étonner l'hôte, le prendre à contre-pied pour lui montrer la sincérité de notre engagement ».

    Un discours qui s'est traduit de manière très concrète par les recrutements effectués au printemps. « Nous avons accepté tous les CV. Ensuite, nous n'avons sélectionné ni sur les savoir-faire, ni sur des critères techniques, mais sur le savoir-être et l'attitude.» Des gens aptes « à transformer les pépins du quotidien en pépites ».

    Un personnel en osmose avec les lieux, plus soucieux du détail que de l'ostentatoire. Dans l'hôtel restaurant, on ne trouve donc pas de bling-bling, mais « un mélange de forte exigence et une obsession du détail qui disparaissent au profit de la sobriété et de la simplicité », résume le directeur général de l'abbaye, David Martin.

    Si la notion d'hospitalité prend tout son sens au prieuré Saint-Lazare, elle doit aussi s'appliquer « à l'ensemble de l'abbaye », rappelle Pascal Bailly, « pour qu'il y ait une osmose entre le moment où l'hôte se gare à Fontevraud et celui où il en repart ».

    Tout le monde doit trouver sa place ...

    David Martin poursuit : « On passe son temps à raisonner par catégorie, mais l'objectif, au sein de la cité, c'est de mélanger les activités et les publics. Tout le monde doit trouver sa place dans le projet. Ça ne veut pas dire que la réponse est la même pour tout le monde, mais qu'il n'y a pas un hôte qui est mieux ou plus important qu'un autre. En clair, chacun doit passer à l'abbaye un formidable moment, mais sans savoir dire exactement pourquoi ».

    David Martin conclut par une citation d'Antoine de Saint-Exupéry : « L'essentiel est invisible pour les yeux » 
    CO pour La Région PDLL 22/05/14 

    Je trouve ce texte porteur d'espoir et bon sens ... Photo CO®

    Votre avis m'intéresse ! Laissez-moi un commentaire ! ... Merci !

    « Le 34e SALON DE PRINTEMPS DU LIONS CLUBDimanche 08/06 ... j'ai revisité La Défense ... »

  • Commentaires

    11
    Lundi 23 Juin 2014 à 21:58

    Re coucou Claude,

    j'espérais un diaporama sure cette abbaye que je connais, mais que je revois toujours avec plaisir.

    Nous y retournerons peut être cet été.

    Bises.

    10
    Jeudi 19 Juin 2014 à 19:21

    Bonjour à tous,
    Je vous remercie de votre fidélité à visiter mon blog et à y laisser un commentaire ! …
    J'accepte les critiques …
    Merci d'être passés … Bonne journée … @+ Claude

    9
    Mercredi 18 Juin 2014 à 19:47

    C'est un très beau challenge... quand on imprime du respect envers son personnel il s'imprime de lui-même envers les hôtes... J'aime l'idée que ce lieu puisse s'ouvrir à tous dans la simplicité. l'essentiel est invisible pour les yeux mais pas pour les coeurs ... et c'est là le plus important... Merci pour cette découverte.
    Belle soirée

    Chronique

    8
    Mercredi 18 Juin 2014 à 19:35

    Une belle intention que celle évoquée dans cet article , espérons que ce directeur de l'hospitalité puisse tenir sa ligne de conduite . L'ensemble en vaut la peine et le fait de revenir à des valeurs essentielles ne peut qu’être bénéfique .

    Bises 

    7
    Mercredi 18 Juin 2014 à 15:44

    voilà quelqu'un qui a enfin compris que le visiteur n'est pas q'un pigeon à plumer !

    Bravo et en souhaitant qu'il réussisse ! MIAOU !!!

    6
    Mercredi 18 Juin 2014 à 09:16

    Surement très bien ... mais alors qui va encore se permettre d'y séjourner ! tu as vu les prix ... 


    J'ai répondu à ton com sur mon blog.


    Bonne journée

    5
    Mardi 17 Juin 2014 à 18:32
    Fabymary POPPINS

    Pour moi qui suis une ancienne hôtesse d'accueil, ces mots résonnent. Car lorsqu'on fait un métier en rapport avec un public, la moindre des choses est d'aimer celà et d'être disponible et souriante..... bises

    4
    Mardi 17 Juin 2014 à 10:10

    Il y a quelques années que j'ai visité cette abbaye que j'ai trouvé superbe et fort bien rénovée;;;espérons qu'avec ces nouvelles directives, elle ne perde pas son âme...bonne journée...plus fraiche aujourd'hui...A bientôt...Malou

    3
    Mardi 17 Juin 2014 à 09:22

    Je trouve en effet la dernière phrase formidable. Il faut que les portes s'ouvrent à tous, que certains lieux soient accessibles à tous.

    Merci Claude pour ce texte au sujet de cette superbe abbaye.

    Bonne journée

    Annick

    2
    Mardi 17 Juin 2014 à 07:17

    J'ai visité il y a deux ans cette abbaye. Elle est très belle. C'est bien de soigner l'accueil des visiteurs, pardon : des hôtes. Belle journée.

    1
    mireille du sablon
    Mardi 17 Juin 2014 à 06:59

    Si le bon sens permet de créer et surtout  de maintenir des emplois, pourquoi pas mais dans notre système économique et normatif  actuel...j'aimerais n'avoir aucun doute...Ceci dit,  les mises en scène semblent emporter l'enthousiasme et c'est très bien! 

    Bises du jour de Mireille du Sablon

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :