• Je ne suis pas descendu dans la rue ...

    Tous ces gens sont descendus dans la rue pour réclamer quoi ?
    La Liberté de blasphémer sur les religions ! 

    Il n'y à pas de notion de blasphème dans un état laïque comme la France mais ...

    En France, la liberté d’expression ne saurait donc être limitée par la liberté de croyance. La seule limite en ce domaine est le respect de l’ordre public, qui prohibe l’incitation à la haine, la discrimination, ou encore l’incitation à la violence à l’égard non pas d’une religion, mais des personnes qui la pratiquent. La nuance peut paraître subtile mais elle est fondamentale, c’est le citoyen que protège la république, pas sa croyance.

    Voilà où nous conduit ce journal satirique …

    Hier soir, un journaliste disait : nous irons dans chaque mosquée faire signer une charte nous autorisant à blasphémer sur la religion musulmane ! Ce type est un va-t-en-guerre !
    Le premier imam qui signerait cette charte se verrait affublé d'une fatwa internationale le condamnant à mort dans les plus bref délais, alors ! …

    Même le Conseil des Droits de l'Homme autorise depuis 2010 la « lutte contre la diffamation des religions » qui peut être regardée comme une remise en cause directe de la laïcité et un appel à la condamnation du blasphème. Ainsi peut-on y lire que la liberté d’expression doit s’exercer dans « le respect des religions et des convictions » … La France est membre de ce Conseil des Droits de l'Homme.
    Et, le blasphème ne respecte pas les religions et les convictions religieuses ...

    je précise que je suis contre le règlement des différents par la force et/ou le terrorisme ... et si c'est pour cela que les français sont descendus dans la rue, alors j'approuve !
    Le  "je suis Charlie"  est ambigüe ...

     

    Le 14/01/2015 :
    "Le délit de "blasphème n'est pas dans notre droit" et "ne le sera jamais", a dit le Premier ministre, lors de son discours à l'Assemblée nationale alors que des autorités musulmanes ont précisément accusé Charlie Hebdo d'avoir insulté l'islam.

     

    « Les Cévennes : D'Anduze à Ste Marie de la Mer en photos ...Retour arrière : en Islande, y'a du soleil tous les jours ! (1/6) »

  • Commentaires

    7
    Mardi 13 Janvier 2015 à 11:42

    Je ne commente pas, toutes les idées ont le droit de s'exprimer, c'est exactement çà la liberté d'expression.

    Bonne semaine.

    6
    Mardi 13 Janvier 2015 à 07:08

    contre la violence, mais il est vrai je n'ai jamais lu Charlie hebdo et je ne le lirai pas plus ce mercredi, je ne suis pas fan de caricature, mais je suis pour la liberté d'expression, cette violence n'été pas utile pourquoi ne pas faire comme moi et ignorer les écrits qui me blesse ou insulte ma façon de pensée, pour la croyance je ne sais j'ai beaucoup de doute alors je ne vais pas a l'église pour prier je ne saurai faire mais je visite les lieux de culte, églises, mosquée, etc.....

    a bientôt

    lyly

    5
    Lundi 12 Janvier 2015 à 23:17

    Coucou Claude,

    as-tu lu le ien que j'ai mis à la fin; il y a tout un article derrière où je  me retrouve bien.

    A chaque fois je dis aux personnes ma liberté s'arrête là ou commence celle de l'autre.

    J'avais commencé mon article par d'accord ou pas avec eux ça ne méritait pas ça.

    Mais combien de fois moi la catho engagée et plutôt de gauche, et pas grenouille de bénitier, 

    je me suis sentie agressée par certains de leurs dessins. Mais c'est la liberté de la presse et

    quand un journaliste anglais leur a fait cette remarque ce fut un tollé... et la liberté de la presse pas valable pour lui??

    Si tu as l courage lis oodnc cet article mis en lien;

    Bonne soirée tout n'est pas noir dans la vie... même dans la nature j'ai fais exprés de chercher des choses noires

    pour rester dans le ton, par respect aussi pour toutes les autres victimes, celles qui ne demandaient rien à personne

    et étaient là  à un mauvais moment!

    Bonsoir bises.

     

     

    Quand l'horreur l'emporte!

    4
    Lundi 12 Janvier 2015 à 20:43

    Je suis charlie, je suis musulmane, je suis juive, je suis chrétienne, je suis femme, je suis libre surtout et je veux le rester. C'est ce que veut dire, "je suis Charlie". Ces mots ont été pris d'assaut très vite car très vite nous avons eu envie de crier notre horreur devant cette tuerie très lâche. Ils auraient pu tuer un imitateur, sur un chanteur à texte, sur des blogueurs qui s'expriment librement car ils vivent en France..

    Je suis effrayée par ce qu'il se passe dans ma ville, oui, les amiénois ont peur car ils ont peur tout comme moi de perdre leur liberté, de devoir si l'on ne se défend pas, si l'on ne reste pas groupé, obéir à ces tueurs sinon, c'est la gorge tranchée.

    Mais tu as bien fait de t'exprimer ... c'est cela aussi la liberté tout comme je t'ai répondu comment moi je voyais cet événement.

    3
    Lundi 12 Janvier 2015 à 15:16

    Je suis descendue dans la rue non pour me montrer , je n'en ai strictement rien à faire de passer à la télé, mais par conviction que la violence n'a jamais rien solutionné , que le droit d'expression est un droit fondamental encore trop souvent bafoué de part le monde. Si la censure commence à s'exercer contre des journaux satyriques qui ont osé blasphémer, nous avons beaucoup de soucis à nous faire . La loi républicaine est là justement pour mettre un frein à des propos trop provocateurs ( les recours en justice sont légions) . De tous temps la censure a essayé de museler celui qui osait écrire à contre courant, elle s'est exercée contre des écrits que maintenant on encense , c'est pourquoi je suis pour la liberté d'expression .

    J'ai hésité avant d'enlever ton commentaire sur  mon billet , au nom même de cette liberté mais comme c'était ta volonté je l'ai fait .

    Bon lundi 

    Bises 

     

    2
    Lundi 12 Janvier 2015 à 13:16

    je suis bien d'accord avec toi, je ne suis pas allée non plus manifester dans mon village,

    je ne veux même pas savoir qui y était, chacun fait sa loi ou sa guéguerre alors pas envie de cotoyer ce genre de personne

    d'ailleurs beaucoup n'ont sans doute rien compris si ce n'est "d'aller se montrer pour les télés" qui nous agacent maintenant (course à l'audience, aux scoups avant l'autre...)  écoeurant de voir çà, pauvres de nous !

    c'est pour les générations à venir que je me fais du soucis,

    bonne journée quand m^me, MIAOU !!!  erf

    1
    Lundi 12 Janvier 2015 à 13:14

    Le droit d'expression c'est aussi le droit à blasphémer. Les journalistes de Charlie ont condamné tous les extrémistes religieux qu'ils soient catholiques, musulmans, juifs.....  J'ai défilé. Je suis Charlie et je le serai toujours, je ne peux oublier un tel mouvement pour que persiste dans notre pays la liberté d'expression et pour qu'on puisse s'indigner et combattre contre tous ceux qui voudraient la supprimer, même la limiter. Je suis fière de vivre dans ce pays laïc  et Libre où la plupart ont su se mobiliser pour préserver ces valeurs

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :