• Bienvenue en Sicile !  ... Aujourd'hui, de Syracuse à Messine ...
    Gardez-vous de dire à un Sicilien que son île, la plus grande de la Méditerranée, n'évoque pour vous que les plages touristiques de Taormine et les arcanes de Cosa Nostra. Si ces deux aspects relèvent d'une réalité, ils sont loin de résumer la diversité culturelle de la région que l'on apprécie lors de sa visite. Celle-ci a en effet connu dans son histoire plusieurs vagues d'occupation dont subsistent de nombreux témoignages. Que de contrastes entre Palerme, fortement marquée par les civilisations arabe et normande, la grandeur des vestiges grecs d'Agrigente ou de Syracuse, et l'âpreté de l'arrière-pays où se perpétuent encore par endroits des traditions ancestrales !
    Lorsqu’on parle de la Sicile on pense en premier lieu à des destinations balnéaires. Il est vrai que cette île a une côte méditerranéenne digne des plus belles cartes postales. Forte de ses 25 000 kilomètres carrés, la Sicile a beaucoup a offrir au cœur de ses terres.

    Syracuse... 

    Messine ...

     Diaporama ~
    de la visite

     Duomo : intérieur ...

    Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite

    Siracusa (Syracuse) Sicile
    Passé ses excroissances industrielles et ses quartiers modernes, Syracuse, ville chargée d'histoire, révèle son cœur. L'histoire et les styles s'y bousculent. Les églises baroques ont un air espagnol, le duomo semble grec et les palais font des clins d'oeil gothico-catalans. Sur la terre ferme, le quartier de Neapolis concentre la zone archéologique et les musées. Syracuse est, avec Taormina, l'une des villes les plus chères de Sicile. Ce n'est pas nouveau : fondée au VIIIe siècle av. J.-C., Syracuse fut l'une des villes les plus riches du monde grec. 
    Nous avons vu : l'Amphithéâtre romain, le Castello Eurialo (château d'Euryale), le Castello Maniace, Duomo de Syracuse, Grotta dei Cordari, Isola Ortigia,Latomia dei Cappuccini, Orecchio di Dionisio,Palais du Sénat, Palazzo Beneventano, Piazza del Duomo, Santuario della Madonna delle Lacrime et le Théâtre grec ...

    Messina (Messine)Sicile
    N'en voulez pas à cette métropole industrielle de ne pas posséder le charme dont vous rêviez en abordant la Sicile. Messine n'a pas cessé d'être détruite par les tremblements de terre. Comme si cela ne suffisait pas, les bombardements de la dernière guerre apportèrent leur contribution aux malheurs de la cité ! Il est donc difficile d'y retrouver les traces de la ville antique. Cette ville de passage n'en demeure pas moins la patrie du plus grand peintre sicilien, Antonello da Messina. 
    Nous avons vu : Campanile de Messine, Chiesa Annunziata dei Catalani, Duomo
    L'Italie renonce à son pont vers la Sicile (1 arche supendue de 3500 m à 70 m de haut)
    Le gouvernement italien a définitivement enterré aujourd'hui le projet de construction d'un pont reliant la Sicile au continent au-dessus du détroit de Messine, un projet de plusieurs milliards d'euros condamné par la rigueur budgétaire.


    11 commentaires
  • Responsable de l'organisation d'un Conseil d'Administration “déporté” à Angers, j'avais, entre autre, mission de combler 3 heures par une visite surprise ; j'ai pensé à l'Établissement Cointreau producteur de la célèbre liqueur et de bien d'autres produits …

    Au cours de notre pause détente à Angers, Je souhaitais replonger mes amis dans la saga du spiritueux Cointreau en leur faisant découvrir le Musée de la célèbre liqueur.
    Ambassadrice du patrimoine angevin à travers le monde, elle fut créée en 1875.
    Sa recette, précieusement gardée, est un véritable secret de famille.
    Plus de 4 000 affiches, publicités et objets retracent l'histoire de cette marque prestigieuse. Avant de terminer notre visite, nous avons pu sentir ses arômes fruités et même participer à une séance de dégustation ! ...

    Le "Carré" Cointreau ...

     

    Les alambics ...
     ~ Diaporama ~
    de la visite

    les ateliers de conditionnement ...

      Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     ~ Diaporama ~
    de la visite

     

    COINTREAU à ANGERS !

    La plus "cointreauversiale" des liqueurs !

    Cointreau a toujours été synonyme d'élégance et de chic. Aujourd'hui, en nommant Dita Von Teese ambassadrice officielle, Cointreau affirme son côté glamour et "cointreauversial".

     


     

     

    L'histoire commence en 1849, lorsque deux confiseurs décident d'ouvrir une distillerie et inventent une liqueur à la couleur cristalline: le Cointreau.

    En perpétuelle évolution, avec pour constante une qualité irréprochable, la marque Cointreau a su acquérir au fil du temps une notoriété mondiale.


    Les raisons de ce succès international ?

    Le goût unique de cette liqueur, née du soin avec lequel les ingrédients sont sélectionnés ... Une apparente simplicité qui se change en arômes complexes, tout comme l'aspect cristallin du Cointreau qui se trouble au contact de la glace.


    La liqueur savoureuse Cointreau est de toutes les soirées !


    Cointreau est désormais LE 'drink' des soirées tendances. A la fois douce et singulière, cette liqueur s'invite dans tous les cocktails des plus classiques aux plus avant-gardistes, avec notamment le très glamour Cointreaupolitan qui a déjà fait le tour du monde ! ...

     

     

     


    18 commentaires
  •  Voici un beau moulin tour “Seiglier ~ farine de seigle” récemment restauré. Il possède tout son mécanisme, de belles ailes en bois pour porter la toile. Il est prêt à moudre de la farine.

    Un moulin jumeau est situé à quelques mètres de celui-ci, aura-t-il la même chance ?

    Moulins Tours de 1771 ancien Fromentier et 1787 Moulin Seiglier,
    Restauré à l'Origine. ce dernier Moulin à Voiles produit de la farine en démonstration.

    Dans les espaces d'expositions contigües, on y voit les différents types de moulins en Anjou, et l'évolution des moulins au cours du 19 ème

     

       ~ Diaporama ~

    de la visite

      Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

      ~ Diaporama ~

    de la visite


    Chaque année, les journées du patrimoine nous offrent l'opportunité de visiter des monuments fermés au public le reste de l'année. C’est une occasion privilégiée de les photographier, et nombreux sont les visiteurs qui ne s’en privent pas.
    Pourtant, beaucoup d'articles sur ces monuments ne sont pas encore ou mal illustrés. Ainsi, si vous consultez l'article du palais de l'Élysée, la plupart des clichés l'illustrant sont des photos prises de la rue sans réel intérêt encyclopédique.



    Comment faire un don de photos par exemple à Wikipédia ?
    Vous pouvez vous inscrire sur Wikimedia Commons, et suivre le guide. Sauf dans le cas d'une œuvre architecturale récente, où vous devez être inscrit sur Wikipédia et remplir ce formulaire. Notez que votre photographie doit être sous licence libre.


    Si vous souhaitez remettre à plus tard votre inscription :
    Vous pouvez créer ou utiliser un compte :
    Flickr (en sélectionnant la dernière licence de cette liste, la plus adaptée au projet Wikipédia)
    Picasa en réglant les licences en suivant le chemin suivant : Paramètres ==>Paramètres de photos→onglet confidentialité et autorisation→Creative commons, cochez comme sur la capture d'écran.
    1-Lors de votre chargement de photos, pensez à décrire le plus précisément possible ce que l'on voit, cela permet de classer plus facilement vos clichés.
    2-Ensuite il ne vous reste plus qu'à préciser à Wikipédia le lien Picasa ou Flickr où sont stockées vos photos pour que Wikipédia vienne récupérer votre don.

     

     


    9 commentaires
  • Que faire en attendant dans les rues d'Angers sinon prendre des photos ...

    De la place Mondin Chalouineau jusqu'à la place du Ralliement voici les quelques instantanés que mon APN à saisi ...

     

    Volti : La jeune femme assise, et le magnolia stellata

     ~ Diaporama ~
    de la visite ...

      Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     

     Antoniucci Volti naît le 1er janvier à Albano en Italie mais, de nationalité Française. En 1920 sa famille s'installe définitivement dans le comté de Nice à Villefranche-sur-Mer.  Depuis 1905, son père, d'origine italienne est tailleur de pierre professionnel, ce qui sans doute orientera le jeune  Antoniucci pour cette vocation créative de la sculpture.

    En 1920, Volti entre à l'Ecole des Arts décoratifs de Nice. Et, en 1932, il obtient  déjà une médaille d'or pour deux bas-reliefs polychromes. Cette même année, il monte à Paris et s'inscrit aux Beaux-arts dans l'atelier de Jean Boucher, où il est reçu élève temporaire à la fin de l'année. En 1936, Il obtient le premier second Grand prix de Rome. Pendant toute cette période, il travaille tous les après-midi pour vivre, faisant des moulages, de la peinture en bâtiment, des décorations diverses, etc….

    Amoureux de la femme, toute son œuvre forme un chant à la gloire du corps féminin, courbes et rondeurs sont pour lui les images même de l’art et de la vie. Jamais de mièvrerie dans les sculptures de Volti qui traite le corps de la femme en recherchant davantage force et vérité que grâce facile et élégance légère. Cuisses lourdes, ventres ronds, seins nourrisseurs, ici tout n'est que rondeur.

     

     


    13 commentaires
  • Une nouveauté pour la journée du patrimoine ! ...

    Chaque année nous recherchons l'exception et nous l'avons trouvé en allant visiter le château de la Jumellière dans les Mauges, en Maine & Loire

    Un peu d'histoire ...
    Le château de la Jumellière est situé en Pays de Loire, au cœur des vignobles et des Mauges, dans l'écrin de verdure de son grand parc paysagé à l'anglaise, créé par Henri et Achille Duchêne au XIXème siècle lors de la construction du Château actuel sous Napoléon III.
    Cette demeure familiale des Dames de Maillé, de Wittelsbach (dont Elizabeth de Bavière), Berthier et Lebrun (liées aux maréchaux d'Empire), des Duchesses de Plaisance, et des Princesses de Polignac, nous a  accueilli dans une atmosphère d'antan.

    A certaines périodes, les propriétaires peuvent être sur place, dans leurs propres appartements ...

    plan de situation est détails documentés ci-contre ...

     

    Vue arrière du château ...
     ~ Diaporama ~
    de la visite ...

    Des détails de fronton ...

      Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     ~ Diaporama ~
    de la visite ...

     

    Ce château est d'un modernisme extraordinaire pour une implantation et construction de 1860.
    Ce château vient d'être classé ; il n'a pas de nom propre, n'est pas documenté et les plans ne sont pas visible encore …
    - Le parc fait 24 Ha soit environ 600 x 400m.
    - Le logis central consacré aux réception le pavillon de gauche réservé aux propriétaires et son personnel.
    - Le pavillon de droite pour les invités et leur personnel.

    Comme indiqué sur le photo montage ci-contre …

    À l'extérieur, le parc :
    - Le château est implanté au milieu du parc.
    - Les quatre coins du château dans les quatre point cardinaux.
    - En regard de chaque façade le parc est dégagé jusqu'aux limites, sans arbres.
    - Les bosquet de très beaux arbres sont implantés entre ces perspectives.
    - Les serres et le potager sont éloignés et cachés de la vue à partir du château.
    - Les dépendances de fermes invisibles du château.
    - Les écuries par contre sont entièrement visibles mais éloignées du château (bruit et odeurs).
    - Pas de végétation dans un cercle de 100 m de rayon sauf pour cacher les soubassements du château.
    - Eau courante à tous les étages … deux citernes dans les combles alimentées par puits artésien.

    Le château intérieur et extérieur :
    - Planchers en voûtes de briques sur ossature métallique. 
    - 6 baignoires avec eau chaude par chaudière à bois en sous-sol.
    - Récupération et distribution de chaleur sur toutes les cheminées. 
    - Évacuation des eaux usées.
    - Escalier sans pivot central. 
    - Toiture en ardoises, plomb et zing.
    - Gouttières sur tout le pourtour de la toiture avec récupération de l'eau pour le potager et les serres.
    - Lucarnes en zing et plomb façonnées à la main.
    - Grandes bannes sur la façade ouest
    - Rideaux pare soleil en lin sur la façade ouest.
    - Volets ajourés sur chaque fenêtre sauf au nord. 
    - Double fenêtre au nord.

    Tout cela d'origine ...et j'oubli sûrement des détails ...

    Une merveille architecturale et technique ...


    12 commentaires
  • Le Grand Marché du Centre Ville : Marché & produits frais Angers Place Leclerc tous les samedis ...

    Dans le centre ville, sur le grand marché, place du général Leclerc (produits frais et habillement), place Louis Imbach (brocante), place Pierre Mendès France (commerces de produit élaborés) et boulevard Bessonneau (marché aux fleurs), s'y installent plus de 150 commerçants à notre disposition ...

    Très attractifs pour les commerçants comme pour les Angevins, ces offres non sédentaires de grande proximité contribuent au dynamisme économique de la ville et de ses quartiers, et sont aussi des lieux de convivialité.

    Ce marché est toujours aussi intéressant. Du poisson et des crustacés très frais grâce à la proximité de l'Atlantique, des bons légumes, des anguilles, des charcuteries, des rillauds, de la viande,... Il est très grand et on y trouve tout ce qu'il faut. Les prix sont corrects et pas d'arnaques remarquées jusqu'à maintenant.

    ~ Diaporama ~
    de la visite ...

    Avec l'aimable autorisation de ce "bonnet rouge" angevin ...

      Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !


    14 commentaires
  • Je viens de reprendre mes pérégrinations architecturales dans ma ville ... où il fait bon vivre ...
    Au cœur de la ville d'Angers, ville d'art et d'histoire, se dresse le château d’Angers.
    Cette puissante enceinte bâtie au XIIIème siècle sur “le rocher", un promontoire de schiste, au versant Nord plus qu'abrupt et dominant la Maine, est flanquée de 17 tours rapprochées et talutées, munie de courtines percées de nombreuses archères, et pourvue de deux portes fortifiées qui rendront la forteresse indépendante de la ville.

    Cette fois nous regarderons le château à partir de la rive opposée de la Maine où se trouve le port et puis nous longerons la partie abrupte du “rocher” c'est à dire le pied de la forteresse …
    Le “rocher” comprend la Cathédrale, le quartier médiéval, le Château et la butte de l'Esvière ...

    Le "rocher"et son panorama exceptionnel ! Vu de la terrasse du "Quai" ...
    La Cathédrale, le quartier médiéval, le château forteresse et la butte de l'Esvière

     

    Cette tour garde l'entrée du Pont de la Basse Chaîne ...

    ~ Diaporama ~
    de la visite ...

    Cette fois nous regarderons le château à partir de la rive opposée de la Maine où se trouve le port et puis nous longerons la partie abrupte du “rocher” c'est à dire le pied de la forteresse … (pointillés jaunes)

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

    ~ Diaporama ~
    de la visite ...

     

    La Grande Salle

    La Grande Salle du château d'Angers date des premiers états du palais comtal vers le ixe siècle. C'est une aula, une salle d'apparat où s'exerce le pouvoir comtal. La première salle, vaste de 300 m2, est agrandie vers le XIe siècle pour finalement atteindre 500 m2. Au XIIe siècle, vers 1130, probablement après l'incendie de1131, la Grande salle est réaménagée en perçant des petites baies en plein cintre et en perçant l'actuelle porte, également en plein cintre, décorée de bâtons rompus. L'ancienne aula carolingienne est une nouvelle fois modifiée vers la fin de XIVe siècle : sont percés de vastes fenêtres à meneaux et double croisillons, aménagées de coussièges. Entre ces grandes fenêtres sont percées de petites baies formant une alternance. Une cheminée monumentale est mise en place. La porte du XIIe siècle est quant à elle conservée. Des comptes datant de 1370 font mention, du côté de la Maine, d'aménagement de fenêtres et cheminée. Cette Grande Salle semble être tombée dans l'oubli dès la fin du XVe ou début du XVIe siècle après la mort du Roi René mais …
    Des restes sont encore visibles : la façade, une cheminée monumentale et une porte du XIIe siècle ...

     

    Le Pont de Basse-Chaîne

    Le Pont de Basse-Chaîne près d'Angers a été construit vraisemblablement en 1838.
    Il fut le théâtre d'une tragédie : le 16/04/1850 un bataillon de soldats se rendait à Angers pour participer à une revue. Il y avait une tempête et les soldats marchaient au pas tête baissée. Le pas des soldats mit le pont en résonance. Une partie du bataillon avait atteint la rive gauche quand le pont s'est rompu. Les hommes, baïonnette au canon, tombèrent à l'eau. 223 soldats et 2 employés d'octroi qui accompagnaient le bataillon se noyèrent.


    16 commentaires
  • Mardi, jour de reprise des marches en groupe de notre association "Génération Mouvement de Villevêque 49".
    Pour des raisons personnelles, je n'y ai pas participé bien qu'étant sur place pour saluer le groupe et partager le pique-nique au retour de la randonnée. 

    J'ai profité de ce temps libre pour visiter le village qui nous accueillait ...

    Bienvenue à Échemiré ! ... Présentation :
    Commune rurale du Nord-est du Maine et Loire, Échemiré (49150) se situe entre Jarzé et Baugé traversée par départementale D766 (axe important Angers / Tours).
    Avec près de 600 habitants (Les Échemiréennes et les Échemiréens), c'est une commune de densité moyenne dans le canton de Baugé.
    A l'image de son conseil municipal, elle se compose d'habitants de tous âges et d'horizons différents. Elle comprend quelques sociétés, artisans, un hôtel-restaurant et un parc de loisirs, le Holly Parc, englobant le château de la Grifferaie.

    L'Église Saint-Martin : clocher, chevet, intérieur, voûtes, …des XIe-XIIe siècles

     

    une rue / route D766 très fréquentée coupe le village en deux

     ~ Diaporama ~
    de la visite ...

    Le château de la Grifferaie englobé dans le parc d'attractions "Holly Parc"

     ~ Diaporama ~
    de la visite ...

     

    Échemiré 49
    Dans cette commune on y a trouvé la présence de vestiges d'une occupation préhistorique : trois haches en pierre polie, présence de plusieurs monuments mégalithiques comme l'ensemble mégalithique dit La Pierre du Coq.
    Au XIe siècle le château enveloppe entièrement l'église.

    Au XVe siècle le Roi René, qui aime venir chasser dans les forêts de la région, fait reconstruire le château de Baugé.
    À la réorganisation administrative qui suit la Révolution, en 1790 la commune est rattachée au canton de Jarzé, puis à celui de Baugé. Il est intégré au district de Baugé, puis en 1800 à l'arrondissement de Baugé, et à sa disparition en 1926, à l'arrondissement de Saumur.
    En 1837, Rigné, ancienne commune de Maine-et-Loire, est intégrée à Échemiré.


    On peut citer les constructions caractéristiques des époques traversées dont on trouve encore des vestiges :

    - Château la Grifferaie, du XIXe siècle, Inventaire général.
    - Château la Roussière, du XIXe siècle, Inventaire général.
    - Plusieurs fermes, maisons et manoirs, des XVe, XVIe, XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, Inventaire général.
    - Fours à briques, tuiles et chaux, du XVIIe siècle, Inventaire général.
    - Plusieurs moulins, des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, Inventaire général.
    - Oratoire Notre-Dame dit Chapelle Notre-Dame, des XVIIe et XVIIIe siècles, Inventaire général.
    - Presbytère, des XVIIe XVIIIe et XIXe siècles, Inventaire général.
    - Prieuré de Bénédictins Saint-Bibien des XIe XVe et XVIIIe siècles, Inventaire général.
    - L'Église Saint-Martin clocher, chevet, intérieur, voûtes, …des XIe-XIIe siècles, classée.

    … beaucoup ne sont pas visitables

     

    Votre avis m'intéresse !

    Un commentaire ! ... Merci !


    10 commentaires
  • Notre dernière marche de l'Été avant le reprise des marches de notre association de Villevêque ...
    En effet, notre association suspend les marches durant l'été (juillet et août) mais la reprise de cette année est repoussée exceptionnellement au mardi 16 septembre ... sortie en forêt avec pique-nique dans une relais de chasse.

    Cette fois les irréductibles marcheurs ont terminé les investigations de la confluence de la Maine avec la Loire ... coté rive gauche cette fois ...
    Nous avons donc parcouru un circuit de 6 km s'étendant sur les communes de St Jean de la Croix et de Denée, autour du village des Jubeaux. Je rappelle que nous sommes dans les vallées inondables de la Loire, entre le lit principal et un bras secondaire appelé le Louet (25 km de long).

    beau village ! ...


    Les irréductibles marcheurs du mardi ... 

    ~ Diaporama ~
    de la visite ...

    Du Mil : Une espèce de plante de la famille des Poacées

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     

     ~ Diaporama ~
    de la visite ...

     Les Jubeaux

    Les Jubeaux, c'est un hameau situé entre le Louet et la Loire. Cette configuration lui donne une personnalité bien particulière, les habitants devant, l'hiver, affronter les caprices du fleuve sauvage et de son affluent guère plus sage. Et aux Jubeaux, on a su depuis toujours s'organiser, prévoir, s'entraider entre voisins.

    La campagne autour des Jubeaux explose de partout, végétation, fleurs, oiseaux, insectes.. La nature est splendide. Elle reprend le dessus après l'hiver et un printemps très mitigé. La Loire reste haute, mais entame sa baisse estivale. Bientôt les bancs de sable pourront apparaître. Sous la nouvelle tonnelle sur la terrasse côté Loire les barbecues attendent les grillades …


    Il est des envies qui ressurgissent chaque été, celles de retrouver la Loire, des envies chaque année plus fortes et qui remplissent d'un bonheur sans fin, revoir le terroir qui tien tant à cœur ...

    Aujourd'hui, le sable a endormi la Loire et nous lui devons le spectacle des longues îles couvertes d'une intense végétation peuplées de frênes tétards, de saules, de "luisettes" tantôt donnant, tantôt refusant au fleuve le droit de passage et qui ont, néanmoins, signé l'arrêt de mort de la navigation ligérienne. 

     

    Le village des Jubeaux possède le seul jeu de boules de fort en plein air en Anjou. Le tournoi des pères Georges réunit tous les débuts juillet plus de 150 participants. Une ambiance particulièrement festive et généreuse entoure cet événement où tout le village participe et bien au-delà. Ce jeu très dynamique reste unique de la vallée de la Loire.

     

     

     


    14 commentaires
  • Les arts sous différentes formes, et tout particulièrement la peinture, ont trouvé leur lieu d’expression.
    Les peintres ont pris leurs quartiers d'été ces samedi 18 et dimanche 19 août. Ils ont tenu le haut du pavé pour la 15e édition de "Montmartre à Briollay". Certains ont exposé leurs œuvres, tandis que d’autres ont réalisé dans la rue des créations en direct.
    En parallèle, un village d’artisanat d’art et une soirée guinguette le samedi attirèrent les visiteurs.
    Ils étaient entre 6 000 et 7 000 à participer à cette 14e édition de l’événement « Montmartre à Briollay » ce week-end. Tout Briollay a vécu au rythme de la fameuse place du Tertre à Montmartre. Pour l’occasion des dizaines de peintres de rue ont pris d’assaut les moindres recoins de la commune. Ce dimanche. semblable à celui des années précédentes, même si les visiteurs étaient moins nombreux, une vente aux enchères des œuvres des artistes a eu lieu sur la place de l’Eglise.

     Ils l'ont même peint sur l'église ! ... ;-))

    pour maîtriser l'écoulement de l'eau ... 

      ~ Diaporama ~
    de la visite ...

     même les enfants prennent part ...

    Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     ~ Diaporama ~
    de la visite ...

     Briollay, c’est une longue, une très longue histoire …

    Même si l’on n’en a pas la certitude absolue, il est probable que des colonies humaines se sont installées entre Sarthe et Loir, aux premiers âges. Les plus anciennes allusions au village, aux alentours de l’an mil, citent un « CASTELLUM BRIOLEDUM », ou « BRIA AD LEDUM », ou « LETUS », ce qui pourrait se traduire par « PONT SUR LE LOIR ». C’est en tous cas, l’étymologie la plus couramment donnée.
    C’est avec FOULQUE NERRA que Briollay entre vraiment dans l’histoire. Le fougueux et belliqueux seigneur angevin avait compris tout l’intérêt de ce site stratégique qui permettait de surveiller les voies de communications empruntées par les divers envahisseurs. Sur un éperon dominant la Sarthe, il fit construire une forteresse et institua une baronnie qu‘il confia à son second, BURCHARD.
    Plusieurs fois assiégé, rafistolé, le château fut définitivement détruit au XIIme siècle par GEOFFROY LE BEL, le premier de la dynastie PLANTAGENET. Seul subsistait le haut et épais donjon, visible dit-on, d’Angers. La TOUR DE BRIOLLAY, ainsi qu’on l’appelait désormais, avait grande réputation de puissance. Elle était assez vaste pour abriter seigneur et hommes d’armes. Au temps des guerres de religion elle subit l’assaut des Ligueurs. C’est là que, revenant du château du VERGER à SEICHES, HENRY IV reçut la soumission de leur chef, le DUC DE MERCOEUR. Cet acte est connu sous le nom de « PAIX DE BRIOLLAY ». Il mettait fin à cette lutte fratricide, préfigurant L’EDIT DE NANTES signé quelques semaines plus tard.

    Alors, Briollay s’assoupit, réveillé par les citadins qui en avaient fait leur lieu de villégiature favori, ou bien encore par les joyeux échos des vendanges. En effet, la vigne et le vin de Briollay avaient une fameuse réputation jusqu’à l’immédiat avant-guerre (39-45).


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique