• La 30e édition de NOV’Art – parcours d’art de Villevêque

    Une explosion de formes et de couleurs pour les yeux des petits et des grands !
    Je suis allé visiter le parcours NOV’Art à Villevêque, accompagné par de nombreux amateurs d'art ! …
    11 artistes internationaux ont inverti la commune au travers de différents lieux.

    Poursuivons la visite :
    Au détour d’une ruelle, d’un mur ancien, d’un jardin ou d’un parc arboré, les œuvres surprennent et laissent place à l’émotion. Empruntant un parcours entre le port, le musée-château, le parvis de la mairie, l’Eglise Saint Pierre, la salle Parage du Paty et les salles et jardin du presbytère : près d’une centaine d’œuvres transforment le village.

    Une occasion de revisiter ce village des bords du Loir ... en pleine canicule.

     Un beau et haut clocher fut accolé à la nef à la fin du XIème

     

     

     

     je ne peux m'empêcher de penser à Fabymary.POPPINS ex amiénoise

     

     Diaporama ~
    de la visite

     

     je pense que ... mais est-ce raisonnable ! 

     

       Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

      Diaporama ~
    de la visite

    Le patrimoine de Villevêque 49 (Altitude 26m)

    L’église Saint-Pierre
    L’église St Pierre présente une nef unique du début du XIème siècle. Le mur nord, sans contreforts, est percé de grandes fenêtres à boutisses. Les fenêtres méridionales montrent que le volume de cette nef n’a pas été modifié. Elle est couverte d’une voûte de lambris datée de 1771. La porte sud a été refaite au XIXème. Un beau et haut clocher fut accolé à la nef à la fin du XIème : trois étages dont deux décorés de fausses arcades, le troisième à doubles petites baies cintrées portées sur une colonnette avec chapiteau du XIème. Le choeur, de largeur identique à la nef, à chevet plat et à fenêtres ogivales est du XIIIème. Elle était entourée par une galerie extérieure sur deux côtés, au sud et à l’ouest, qui servait de porche à l’entrée principale et de lieu de rassemblement pour la « communauté des habitants » avant la Révolution. Celle-ci fut détruite en 1903 par le curé Budan avec l’accord de la municipalité de l’époque, afin d’en utiliser les matériaux pour la reconstruction des sacristies et la restauration du chœur.
    En savoir plus sur l'horloge : 

    http://bit.ly/1J9uov4

    Le presbytère
    Le presbytère, situé face à l’église, conserve en apparence la porte d’entrée en arc surbaissé et ses lucarnes du XVIIème. Il fut vendu nationalement le 26 prairial, an IV, au citoyen Florent Manceau, perruquier à Angers. Il est racheté par la commune le 16 juin 1825. Des travaux de restauration sont exécutés en 1826 et 1857.

    Le moulin de Froment
    Il semble qu’il y ait eu, à Villevêque et sur ses limites, au cours des temps, au moins 8 moulins à eau et presque autant de moulins à vent.
    Moulin à eau :
    Sur les 3 du bourg de Villevêque, seul le Moulin à Froment, avec sa roue à aube, subsiste. Il accueille actuellement le Syndicat d’Initiative.
    Parmi ces 3 moulins, on eut tour à tour ou simultanément :
    – un moulin à foulon – un moulin à papier – un moulin à seigle – un moulin à huile
    et (?) un moulin à martinet (forge)
     


    15 commentaires
  • Poursuivons notre visite de LE PUY-NOTRE-DAME (49) - Village de charme ...

    Entre vignoble, remparts et collégiale, cheminez dans les ruelles étroites de la cité médiévale. Empruntez les pas des pèlerins pour découvrir les logis de chanoines, les maisons de vignerons, et laissez vous charmer par le blanc du tuffeau, le bleu de l’ardoise ou le rouge des terres cuites. Bienvenue entre Anjou et Poitou, au Puy-Notre-Dame. Les vignerons vous ouvriront volontiers leur cave et leur chai afin de déguster la dernière née des AOC du saumurois, le Saumur-Puy-Notre-Dame.

     le Château BEAUREGARD

     

     

     

     Appellation Origine Contrôlée

     

     

     Diaporama ~
    de la visite

     Un autre petit château de vigneron ...

     

     

     

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

      Diaporama ~
    de la visite

     HISTOIRE ET PATRIMOINE

    Le Puy-Notre-Dame culmine à 106 mètres sur une butte de tuffeau. L’origine du nom puy vient du celte peuch (petite montagne). Autour d’une église primitive et d’un prieuré clunisien fondé par Guillaume VIII Duc d’Aquitaine, le bourg se développe, accueillant les pèlerins descendant vers Compostelle et les pèlerins venus vénérer une relique rapportée des Croisades : la Sainte-Ceinture de la Vierge. 

    Au XIIIème siècle, alors que l'Anjou est sous domination des Rois de France, le village prospère, s’entourant d’une première enceinte et rebâtissant son église dans des proportions colossales. D’une apparente austérité à l’extérieur, c’est en poussant le lourd vantail que s’offrent légèreté, luminosité et richesse sculptée de l’architecture intérieure. L’église Notre-Dame est une combinaison réussie de deux influences régionales : le style gothique poitevin et le style gothique angevin dit aussi style Plantagenêt. 

    En 1481 Louis XI y installe un collège de chanoines. C’est le «siècle d’or» : le commerce gouleyant du vin et les beaux logis en tuffeau du XVIème siècle forgent l’identité de la cité ponote. Une tour d’escalier hors-œuvre, à pans coupés, et des lucarnes ouvragées sont les caractéristiques identiques à une douzaine de logis bâtis dans le village à la charnière des XVème et XVIème siècles. Ces manoirs étaient destinés à l’habitation des chanoines du Chapitre Royal. 

    Dans le dédale des ruelles on accède aux vestiges de l’enceinte qui faisait du Puy-Notre-Dame l’une des 32 villes closes de l’Anjou. Ce rempart, initié au XIIIème siècle, puis agrandit successivement jusqu’au XVIème siècle, était percé de 5 portes et 10 guichets. Se découvre aussi les maisons de vignerons typiques, entièrement bâties en pierre de taille aux XVIIIème et XIXème siècles et se composant d’un grand corps de logis sur cour avec puits, écuries, dépendances utiles souvent troglodytiques (cellier, pressoir…), hauts murs de clôture et porches monumentaux. 

    Les hameaux de Cix, Sanziers, Chavannes, La Raye ou les Caves sont riches de manoirs, anciennes seigneuries et châteaux, à l’image du Château du Lys, ancienne propriété de Charles Louvet, député de Maine-et-Loire, maire de Saumur et ministre de l’agriculture sous le Second Empire. 


    11 commentaires
  • Je vous en parlais ici : http://bit.ly/1NfKPvS

    En 2017, le contrôle technique mesurera réellement les émissions polluantes, notamment celles des diesels, qui ne l'étaient pas jusqu'alors. Et contrairement à une idée reçue, c'est plutôt une bonne nouvelle pour les automobilistes.

    Mieux vaut prévenir que guérir. L'ÉCO­DAGnostic 5 gaz permettra de déce­ler le phénomène d'encrassage avant qu'il ne produise de sérieux problèmes, type casse du turbo ou colmatage du filtre à particules. Donc, réparer à temps coûtera moins cher que de risquer la casse ! ...
    Mais, car il y a un mais, il faudra payer le contrôle et les réparations de mise en conformité ... (si réparations : 80 à 170 € de "ramonage" plus les pièces à changer : vanne EGR, injecteurs, filtre à particules FAP, etc. ...


    L'ÉCO­DAGnostic 5 gaz
    On vous l'annonçait il y a 6 mois ! Ça y est, c'est fait, le Parlement a entériné la profonde modification du contrôle technique dans le cadre de la loi sur la transition énergétique. Ce changement entrera en vigueur le 1e janvier 2017. A cette date, la nouvelle procédure de mesure de la pollution concernera aussi bien les modèles essence que diesel. Elle consistera en une analyse thermodynamique de 5 gaz, qui donnera une image de la "capacité respiratoire" du moteur. En d'autres termes, elle permettra de mesurer le niveau d'encrassement de l'admission et/ou de l'échappement. Pour les diesels, ce contrôle sera associé à une mesure plus fine des particules. A l'issue du test. chaque véhicule sera classé dans une catégorie : vert (tout va bien), orange (fonctionnement altéré) et rouge (réparation nécessaire). Seuls ceux appartenant à la dernière devraient être soumis à une contre-visite. Evidemment, cette nouvelle procédure de contrôle risque d'être vécue par beaucoup d'automobilistes comme une contrainte budgétaire supplémentaire. Or, c'est faux... à une exception près. Ceux qui ont fait neutraliser la vanne EGR (recyclage des gaz d'échappement) ou supprimer le filtre à particules de leur diesel (pratique de plus en plus courante, en particulier chez certaines catégories socioprofessionnelles comme... les taxis) ne passeront plus à travers les mailles du filet. Ils encourent même, selon le texte de loi. une amende de 7 500 € et l'interdiction d'exercer une

     

     

     

     

     

     activité professionnelle pendant un an ! Pour les autres, cet éco-diagnostic rapide (2 minutes) et peu onéreux permettra, à l'image d'une prise de sang. de prévenir des maladies graves. En effet, selon une étude de l'Ademe. plus de 60% des véhicules (majoritairement des diesels) ont au moins une dérive fonctionnelle qui échappe aux valises actuelles de diagnostics électroniques. Et les modèles les plus récents, ceux répondant aux normes antipollution euro 4 et euro 5 (soit 72,2% du parc), sont plus touchés que les autres.

    DÉTECTER LES PROBLÈMES
    Nous le répétons régulièrement à Auto Moto : les diesels modernes ne sont pas faits pour les embouteillages, ni pour les courts trajets à froid. Si vous avez un diesel "common rail" et, à plus forte raison, un modèle équipé d'un filtre à particules, il a toutes les chances de s'encrasser sévèrement si vous n'empruntez pas fréquemment l'autoroute. L'éco-diagnostic 5 gaz du nouveau contrôle technique décèlera ce phénomène avant l'apparition de problèmes plus graves, comme la casse du turbo ou le colmatage du filtre à particules. Un contrôle approfondi pourra alors être réalisé en atelier pour déterminer l'origine exacte du mal et y remédier grâce à des traitements ciblés. C'est ce qu'on appelle l'éco-entretien. C'est, selon nous, une avancée considérable. car on ne peut pas continuer de faire l'entretien d'une Peugeot 308 BIueHDi comme on faisait celui d'une 404 diesel.

     

     

     

     

     

    Selon David Derégnaucourt, directeur général de Spheretech, une société qui développe des solu­tions de diagnostic et d'entretien : "Un bon entretien passe obligatoi­rement par une compréhension de la dépollution. Dans ce domaine, trop de mécaniciens n'y connaissent absolument rien. L'éco-entretien et la formation qui va avec vont donc devenir un passage obligé. Tous les grands centres auto préparent déjà leur personnel à cette révolution. Les constructeurs ont pris du retard, mais les choses devraient rapidement bouger avec l'adoption de cet amen­dement 17 bis de la loi sur la transition énergétique, qui renforce le contrôle des émissions polluantes des véhicules lors du contrôle technique.

    MOINS CHER ET PLUS VERT
    Côté automobilistes, la pilule ne devrait pas être trop difficile à avaler. En effet, un "ramonage" de moteur coûte entre 80 et 170 €, dix fois moins que le remplacement d'un turbo. Ces opérations multiples, comme le nettoyage des injecteurs et de l'admis­sion d'air, ou le nettoyage par oxyda­tion du turbo ou du FAP, permettent de retrouver des consommations conformes à l'origine, le gain pouvant dépasser 10%. Elles contribuent aussi à l'amélioration de la qualité de l'air. Un rapport de l'Ademe, de 2013, démontre que l'éco-diagnostic et l'éco-entretien appliqués au parc roulant réduiraient de 900 tonnes les émissions de particules fines, de 18000 tonnes celles de dioxyde d'azote (NO2) et de 733 000 tonnes celles de CO2. AutoMoto® J L. MOREAU

    ***********************************************
    Exemple de l'impact des encrassements sur le rendement moteur :

    Mesures laboratoires de l'étude prouvant la pertinence de l'éco-entretien promu par la FEDA
    __________________________________________

    Avant Éco-entretien : couple maxi 126Nm à 2060 t/mn
    Après Éco-entretien : couple maxi 253Nm à 1460 t/mn

    Avant Éco-entretien : puissance max 32,4KW à 3090 t/mn
    Après Éco-entretien : puissance max 53,1KW à 3090 t/mn
    __________________________________________

    voir une vanne EGR encrassée : http://binged.it/1HLwzDP
    Voir un injecteur grippé : http://binged.it/1TBiMvS
    Voir un filtre à particules FAP encrassé : http://binged.it/1IO0OhD


     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     


    9 commentaires
  • Comme chaque mardi nous allons visiter un des  villages de charme d'Anjou.

    Après St Aubin de Luigné nous voici au Puy Notre Dame ...

    À l'origine du nom du village, existait sur la colline du Puy-Notre-Dame en 1123, une église romane dédiée à Marie à laquelle était adjoint un prieuré.
    À cette même époque, une relique de la ceinture de la Vierge Marie, apportée de Palestine, dit-on, par Guillaume IX, duc d'Aquitaine, fut déposée dans l'église par ce dernier, au retour de croisade. À la fin du XIIème, sa petite-fille Aliénor, en hommage à la Sainte Vierge, fit commencer la construction de l'église Notre-Dame sur l'emplacement de la précédente.

     

     La mairie du village situé à l'altitude de 100 mètres 

     

    l'intérieur de la magnifique collégiale 

    Diaporama ~
    de la visite

    1500 ha de vigne entourent le village ...

      Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite

    La belle Collégiale qui domine le paysage alentour, commencée vers 1154 et achevée vers 1250, s'inspire du plan de la cathédrale de Poitiers, elle offre un mélange de style gothique poitevin et angevin Plantagenêt : trois nefs à six travées, transept et abside à chevet rectangulaire, grand clocher avec flèche de pierre et clochetons du XVème, tympan plat orné de la Vierge et de deux anges.
    Cet édifice, bâti d'un seul jet, possède une voûte angevine et trois nefs de même hauteur, très élancées, comme à la cathédrale de Poitiers. À l'intérieur, stalles sculptées du XVIème et Assomption peinte par Jean Boucher en 1621. Un escalier permet de découvrir la charpente et le panorama environnant.
    Louis XI, qui aimait le Puy-Notre-Dame, y créa, en 1478, un chapitre (ou collège, d'où le nom de collégiale donné à l'église) composé de chanoines, de vicaires, ainsi qu'une psalette (ou maîtrise), avec un maître et six enfants de chœur, qui servit aussi d'école.
    Aussi, les voûtes de l'église résonnent-elles encore des innombrables offices religieux auxquels se joignaient en masse les pèlerins (ceinture de la Vierge et chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle).

    Une seconde collégiale ?…
    Un groupement de vignerons indépendants, "La Collégiale des Domaines de Loire", basé au Puy-Notre-Dame, vise les marchés internationaux pour renforcer son chiffre d'affaires export.
    1500 ha de vigne entourent Le Puy Notre Dame ! … S'unir pour développer les ventes. C'est le credo du groupement "Collégiale des Domaines de Loire". Elle emploie neuf salariés au Puy-Notre-Dame, qui assurent la commercialisation des vins et la logistique.
     


    12 commentaires
  • La 30e édition de NOV’Art – parcours d’art de Villevêque

    Une explosion de formes et de couleurs pour les yeux des petits et des grands !
    Je suis allé visiter le parcours NOV’Art à Villevêque, accompagné par de nombreux amateurs d'art ! …
    11 artistes internationaux ont inverti la commune au travers de différents lieux.

    Les lieux du parcours :
    Au détour d’une ruelle, d’un mur ancien, d’un jardin ou d’un parc arboré, les œuvres surprennent et laissent place à l’émotion. Empruntant un parcours entre le port, le musée-château, le parvis de la mairie, l’Eglise Saint Pierre, la salle Parage du Paty et les salles et jardin du presbytère : près d’une centaine d’œuvres transforment le village.

    Une occasion de revisiter ce village des bords du Loir ... en plein canicule.

     

     

     la façade du château de Villevêque 49

     

     

    l'arrière du château et une petite partie de son parc

    Diaporama ~
    de la visite

    une des œuvres de NOV'Art

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite

     

    Information sur le château et son contenu (pas de photo du musée)

    LE CHÂTEAU : DE LA FORTERESSE À LA RÉSIDENCE
    Au XIIe siècle, les évêques d’Angers ont plusieurs demeures aux alentours de la ville. La forteresse de Villevêque, qui surplombe le Loir, est l’une d’entre elles. Assiégée pendant la Guerre de Cent ans, elle est reconstruite deux fois. Vendu à un propriétaire terrien au 16e siècle, le château se dégrade peu à peu jusqu’aux premières restaurations effectuées en 1873. Daniel Duclaux achète le château et s’y établit de 1981 jusqu’à son décès en 1999 et y installe sa collection.

    DANIEL DUCLAUX : UN COLLECTIONNEUR PASSIONNÉ
    La curiosité toujours en éveil, Daniel Duclaux achète d’abord à foison livres d’histoire de l’art et de littérature. C’est un grand admirateur de George Sand, Balzac, Colette, des poètes du XIXe siècle… Ses premiers achats sont aiguisés par ses lectures et ses nombreux voyages professionnels. Le succès de sa société lui permet des achats de plus en plus importants. Il s’attache les conseils d’un jeune antiquaire, Philippe Carlier, qui devient son ami. L’ingénieur- collectionneur montre une vraie passion pour le Moyen Âge et la Renaissance.
    Ses acquisitions, s’échelonnant de 1950 à 1990 environ, sont très variées et documentées. L’intérêt de Daniel Duclaux s’est principalement porté sur une période allant du XIIe au XVIe siècle, avec quelques achats d’œuvres antiques et chinoises. Tous les domaines de création sont représentées : mobilier, tapisserie, textile, sculpture, peinture, dessin, gravure, enluminure, manuscrit, émail, faïence, orfèvrerie … Cet éclectisme éclairé illustre bien les goûts d’un amateur passionné.


    14 commentaires
  • L'été, lorsque notre association de marche suspend ses activités nous, un petit groupe d'amis, organisons des sorties plus ciblées.

    Dans ce deuxième épisode, je vous ferai visiter le cœur de Saint Aubin de Luigné petit village de caractère sis dans la vallée du Layon.

    Le Layon, rivière d'Anjou,  est bien connu des œnologues et autres connaisseurs avec ses appellations vinicoles  "coteau du layon", "aubance", "bonnezeaux", "chaume",  etc. ...

    Le principe de nos sorties du mardi : visite approfondie du village, incursion dans la campagne environnante et pique-nique interminable ...

    Nous terminerons notre visite par ce deuxième et dernier diaporama (2/2) de notre visite à Saint Aubin de Luigné 49.

    petit château de vigneron ...

    le cœur du village

    Diaporama ~
    de la visite

     s'il y a de bons vins c'est qu'il y a de la vigne

      Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite

    La rivière « Le Layon »


    La longueur totale de la rivière : 98 km.
    Elle traverse 24 communes en Maine & Loire ...


    Le bassin versant du Layon situé en rive gauche de la Loire s’étend sur une surface de 1 070 km²  dont 995 en Maine-et-Loire.
    Le principal cours d’eau est le Layon qui prend sa source en amont de l’étang de Beaurepaire dans les Deux-Sèvres et se jette dans la Loire à Chalonnes-sur-Loire. Le réseau hydrographique est assez riche surtout en rive gauche du Layon avec les affluents : le Lys, l’Hyrôme et le Jeu notamment.

     

    Caractéristiques de la rivière « Le Layon »

    Le Layon est une rivière d’une longueur totale de 98 km (dont 84 km en Maine-et-Loire) avec un bassin versant de 1070 km2 (dont 995 km2 en Maine-et-Loire) et une pente moyenne de 1,4 ‰. 

     


    Cette rivière recalibrée pour le transport du vin, des minerais et des céréales possède un lit et des berges uniformes. Elle est tronçonnée par une cinquantaine de clapets (écluses simples) sur l’ensemble du cours d’eau. La végétation de bordure est absente à éparse essentiellement sur la partie aval et est plus équilibrée sur la partie amont. Le plan d’eau de Beaurepaire a un impact qualitatif et quantitatif.
    Une forte pression de pêche est exercée sur ce cours d’eau.

     

    On parle, aujourd'hui de supprimer les clapets pour libérer son cours ...


    17 commentaires
  • Terra Botanica lance le ballon captif « Terra vue du Ciel »

    Un voyage extraordinaire à 150 mètres de hauteur pour toute la famille ! Situé à Angers au cœur de l’Anjou, Terra Botanica est un parc unique au monde de rencontres interactives avec l’univers végétal.

    Expérience unique sur tout le grand Ouest, les voyageurs de 4 à 104 ans sont invités à dompter les cieux. Une occasion formidable de vivre une aventure aérienne fabuleuse et de profiter d’une vue imprenable. Tel un prélude à une ascension entre passé et futur, une salle d’embarquement style Art déco présente de façon interactive l’épopée des grands voyages en ballon de l’Anjou.

    Toute ma vie, j'ai rêvé … De voir le bas d'en haut. 

     Je vous le disais !  

     Diaporama ~
    de la visite 

    la cathédrale à 4 km

     La cathédrale et le château à ~4 km

       Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite  

    Terra Botanica : un extraordinaire « jardin animé » unique en Europe !
    Situé au cœur de l’Anjou et ses six siècles d’histoire horticole, Terra Botanica est le premier parc du végétal en Europe. Ses 11 hectares de visite dédiés à la nature et ses nombreuses attractions offrent une parenthèse dépaysante et ludique pour toute la famille. 
    Le ballon captif « Terra vue du Ciel » : Une aventure sensationnelle pour toute la famille !
    Au cours de leur formidable journée au parc Terra Botanica, les visiteurs sont invités à prendre de la hauteur avec la nouvelle attraction du parc « Terra vue du Ciel », un ballon aérostatique de 34 mètres de hauteur gonflé à l’hélium et retenu par des câbles. Unique dans tout l’ouest de la France, cette nouveauté offre l’occasion rêvée de vivre un voyage à travers l’espace et le temps à bord d’un moyen de transport insolite et écologique.
    Accompagnés d’un guide aérostier, petits et grands sont invités à monter à bord du ballon et vivre une expérience sensorielle hors du commun. Nichés dans une nacelle à plus de 150 mètres de hauteur, ils découvrent avec enchantement l’architecture paysagère du parc mais également une vue imprenable sur la ville d’Angers et sur les zones classées Natura 2000 des basses vallées angevines.
    Cette nouveauté permet de percevoir de façon ludique l’environnement d’aujourd’hui et de demain entre urbanisation et zones naturelles protégées.
    « Terra Botanica :un parc à thème, un parc de la transmission, où les plus âgés ont tout à transmettre aux plus jeunes, dans un esprit ludique et familial. Le ballon captif « Terra vue du Ciel » s’inscrit parfaitement dans cette volonté de partager tous ensemble, quel que soit son âge, une même expérience de visite ».


    18 commentaires
  • L'été, lorsque notre association de marche suspend ses activités nous, un petit groupe d'amis, organisons des sorties plus ciblées.

    Cette fois, en deux épisodes, je vous ferai visiter Saint Aubin de Luigné petit village de caractère sis dans la vallée du Layon.

    Le Layon, rivière d'Anjou,  est bien connu des œnologues et autres connaisseurs avec ses appellations vinicoles  "coteau du layon", "aubance", "bonnezeaux", "chaume",  etc. ...

    Le principe de nos sorties du mardi : visite approfondie du village, incursion dans la campagne environnante et pique-nique interminable ...
    En commençant par la rivière, voici le premier diaporama (1/2) de notre visite ... 

     

     La mairie devant et l'église au fond ...

     

     

     la rivière : Le Layon

    Diaporama ~
    de la visite

     

     le pont sur Le Layon à St Aubin de Luigné 49

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite

     

    La commune de Saint Aubin de Luigné se trouve au sud de la Loire, dans la vallée du Layon, qui bénéficie de la douceur du climat angevin favorable à la culture, notamment à la viticulture.
    Le territoire de Saint-Aubin-de-Luigné est constitué d’une partie basse (vallée du Layon, alt. mini 12 mètres) et d’une partie haute (coteaux du Layon, alt. maxi 104 mètres).
    Une partie de l’histoire de la commune a subi l’influence de cette rivière. Au milieu du XVIIIe siècle un projet concernant l’aménagement du Layon voit le jour, qui est canalisé quelques temps plus tard. Il est alors utilisé pour le transport de vins, minerais (charbon, chaux) et autres produits de la région.
    La rue principale de la commune, dénommée « rue du canal de Monsieur », marque l’empreinte de son histoire.
    Au milieu du XVIIIe siècle l'idée d'un aménagement du Layon prend forme, à la demande de la compagnie des Mines de charbon (St-Georges-sur-Layon) et avec le soutien de Monsieur (frère de Louis XVI, nom donné au frère cadet du roi de France).
    Il existe un circuit de vieilles demeures (XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles), dont la Haute-Guerche.
    L’actuelle mairie est située dans l’ancien presbytère, bâtiment construit au XVIe siècle par Jean de Pontoise (1522). La commune compte plusieurs monuments historiques :
    le château de la Haute-Guerche, des XIIIe XIVe XVe et XVIe siècles
    le manoir de la Fresnaye, du XVIe siècle
    le presbytère, des XVIe et XVIIIe siècles
    Au XIXe siècle on trouve des sites de production de chaux dans plusieurs endroits du département, dont à Saint-Aubin (la Petite-Brosse).


    15 commentaires
  • Après la visite de place du Ralliement "végétalisée" il me restait du temps ... J'en ai profité pour faire un tour en ville mais sans but précis ...

    Souvenez-vous : Angers ! La première ville française où il fait bon vivre ! ...

     

    Sa majesté : La Cathédrale Saint Maurice

     

    Sa masjesté : Le Pont de Verdun

     Diaporama ~
    de la visite 

     Sa majestueuse montée Saint Maurice
     

      Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

      Diaporama ~
    de la visite 
     

    Angers en tête des 50 villes françaises où il fait bon vivre. C'est le résultat de l’enquête du magazine "L'Express" menée pour son hors-série "Changer de région", actuellement en kiosque.

    Mention très bien! Angers décroche une note de 16,5/20 au classement annuel (1) des villes où il fait bon vivre et se maintient ainsi sur la plus haute marche du podium. "C’est avec plaisir, fierté et émotion que j’accueille cette distinction que je tiens à partager avec mes prédécesseurs Jean-Claude Antonini et Frédéric Béatse, témoigne le maire Christophe Béchu. Je suis particulièrement sensible à la première place obtenue dans la catégorie 'solidarités'. Depuis toujours, Angers est une terre d’échanges, de rencontres et de brassage. C’est un de ses atouts. Ce prix revient à toutes les forces vives, privées comme publiques, qui font d’Angers ce qu’elle est. C’est bien entendu encourageant et cela nous conforte dans cette ambition de maintenir une qualité de vie que beaucoup de villes nous envient. Mais le classement révèle également quelques points à améliorer, notamment en matière de développement économique. Ce à quoi nous mobilisons toute notre énergie."

    Angers ville durable

    Pour réaliser son enquête, L’Express a retenu cinq grandes thématiques comme autant d’atouts possédés par les villes: les atouts "écolos" et économiques, la mobilité, la santé et la solidarité. "Cette année, nous avons orienté le classement sur l’aspect durable des villes. Celles où il fait bon vivre aujourd’hui et où il fera bon vivre demain, explique Pierre Falga, journaliste coordinateur de l’enquête. L’idée du palmarès est aussi de donner des clés aux Français qui souhaitent bouger. En effet, ils sont plus d’un million chaque année à changer de région. Parmi eux, 200 000 Parisiens."

    20/20 en matière de solidarités

    4e pour ses atouts "écolos", 6e pour la santé, 17e pour la mobilité et 20e pour l’économie, Angers se hisse en tête dès qu’il s’agit de solidarités. "Angers est première du classement général car bien placée sur tous les indicateurs, souligne le journaliste. Être leader pour tout ce qui touche aux solidarités signifie par exemple que les inégalités entre les revenus ne sont pas trop importantes et le nombre de logements sociaux et de places en crèche est adapté."

    A noter: Angers est accompagnée sur le podium par ses voisines Nantes (15,5/20) et Rennes (15,4/20). Un plébiscite pour les villes de l’Ouest auxquelles on peut ajouter Tours (6e) ou encore Le Mans (14e) et La Rochelle (17e). L'Express 19.10.2014


    15 commentaires
  • Je viens d'installer Windows 10 (gratuit à vie de la machine (*) ) sur l'un de mes ordinateurs ...

    J'ai commencé en 1986 avec Windows 1, puis Windows 3.x, puis Windows 95, puis Windows 98, puis Windows Millenium (une horreur), puis Windows XP, puis Windows Vista (aussi mauvais que Millenium),  puis Windows 7, puis Win 8 et 8.1 (loin d'être aboutis), puis Linux Ubuntu (reste le domaine réservé des informaticiens)

    Alors aujourd'hui, je commence à être rassuré avec Windows 10 ... enfin !

     

     

    Windows 10 : 14 millions d'installations en 24 heures

    Difficile de ne pas être au courant, Windows 10 est disponible au téléchargement depuis ce mercredi matin. Les millions de « clients » ont ainsi été servis les premiers et, le trafic Internet a été 24% plus élevé que la normale. Du coup, les compteurs de Microsoft commencent à s'affoler.

    Selon le géant américain, Windows 10 a été installé sur "plus de" 14 millions de postes,dont le mien, en 24 heures . Microsoft précise qu'il reste beaucoup à faire, étant donné qu'un nombre important de PC ayant "réservé" la mise à jour ne sont pas encore équipés.

    Difficile de faire des comparaisons avec le passé, Windows 10 étant le premier Opérating Systeme à être distribué gratuitement de cette manière (pour les utilisateurs de Windows 7 et 8 et ce, pendant un an). Mais rappelons que Windows 8 avait été écoulé à 40 millions d'exemplaires un mois après son lancement en 2012.

    Microsoft espère placer Windows 10 dans un milliard de machines, dont la votre, d'ici trois ans.

    Windows 8.x entravait ma capacité à travailler
    Oui, il est beaucoup plus ouvert et adaptable à sa main ...

    Je souhaitais pouvoir mieux personnaliser le menu Démarrer ... C'est déjà pas mal ! Nous avons retrouvé le bouton « démarrer »
    Microsoft a rendu la recherche beaucoup plus détectable pour les utilisateurs classiques en intégrant une barre de recherche très visible juste à côté du bouton Démarrer. Au lieu de s'attendre à ce que les utilisateurs lambda sachent qu'ils peuvent commencer à taper n'importe où dans les champs de recherche de l’écran d’accueil,

    Edge me plait plus qu’Internet Explorer
    Le nouveau navigateur Edge me plait plus qu’Internet Explorer. Il est plus minimaliste. Il démarre plus vite. Il est relativement plus prompt pour ouvrir les sites que je fréquente. Il a une fonction optionnelle ‘Lire plus tard’ facile d'accès. Cependant, il a désespérément besoin d'un bloqueur de pop-up fonctionnel et c'est pourquoi je reste fidèle à « Chrome de Google » 

    OneDrive est pour l’instant « en transition » 
    Je n'utilise pas « One Drive le clouds de Microsoft » mais « Drive celui de Google »   donc ...

    Je suis indifférent à la reconnaissance faciale
    Oui ! Ce n'est pas ma priorité mais je ferai des essais ...

    A ne pas oublier : les mises à jour de Windows 10 sont aussi volumineuses, si ce n’est plus, que le fichier d’origine. Et Microsoft prévoit de continuer à faire des mises à jour régulières de fonctionnalités et de correctifs de sécurité. Si les utilisateurs seront en mesure de bloquer et masquer les mises à jour en utilisant un outil de Microsoft rendu disponible cette semaine, le rapiéçage et l'actualisation régulière ne sera pas facultative mentionne Microsoft. « Pour de rares cas, Microsoft fournit un outil pour retarder temporairement une mise à jour, mais l'outil n'est pas destinés à un usage permanent » dit un porte parole de Microsoft.

    Conclusion : ne pas hésiter à basculer sur Windows 10 ( après avoir pris la précaution de sauvegarder vos données )
    Pour les "timides" : il n'y à pas de honte à rester sur Windows 7 mais cela ne sera possible que pendant ~2 ans ! ... Et ce sera payant à partir de juin 2016 ! ...

    (*) sauf si changement de carte mère et/ou du disque principal

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique