•  

     

     

     

     J'ai besoin d'air, claquer la porte, partir et jeter la clé , 
    j'ai dit j'ai besoin d'air, couper mon phone et me barrer en ville .
    Pour moi je veux voir les visages briller et voir mes potes kiffer 
    j'débranche Twitter, Facebook, tout ce qui casse la tête
    donc j'démarre la caisse, les vitres et les lunettes fumées,
    au Feu rouge j'donne toujours une petite pièce. 
    Dans les rues d'Angers j'pars faire des photos et "buller" ...

     Diaporama ~
    de la visite

    La randonnée pédestre a vite des goûts d'évasion lorsque l'on s'aventure dans les multiples rues d'Angers.

    Diaporama ~
    de la visite

    Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !


    15 commentaires
  • Cette fois, notre marche du mardi nous conduit à Saint Florent le Viel juché sur le Mont Glonne (30 m au dessus de la Loire) triste lieux souvenirs des guerres de Vendée ...

    St Florent le Vieil est, par bien des aspects, une cité de caractère ! Son abbatiale marque le paysage ligérien. Un parcours dans la vieille ville ou la promenade Julien Gracq au bord de la Loire vous dévoilera ses charmes.

    Nous commencerons par la promenade "Julien Gracq" après avoir abordé le village et en longeant la Loire ...

     Lieu de souvenir de Jacques Cathelineau

     

     

     Le pont de St Florent sur le bras navigable de la Loire

     

    Diaporama ~
    de la visite

     une toue cabannée de pêcheur en Loire professionnel 

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     

     Diaporama ~
    de la visite

    Julien Gracq est né le 27 juillet 1910 à St Florent-le-Vieil sur les bords de la Loire, entre Nantes et Angers, commune dans laquelle il se retirera, très éloigné des cercles littéraires et des parades mondaines, jusqu'à sa mort – le 22 décembre 2007.
    Le pensionnat marque l’enfance de Julien Gracq. Il fréquente d’abord un lycée de Nantes, le célèbre lycée Henri IV à Paris puis l’École Normale Supérieure et l’École libre des Sciences Politiques. Agrégé d’histoire, Julien Gracq débute sa double activité en 1937. D’une part il entreprend son premier livre, Au château d’Argol, et de l’autre, il commence à enseigner...  jusqu’à sa retraite en 1970. Signalons qu’il sera professeur sous son vrai nom, Louis Poirier, et écrivain sous le nom plus connu de Julien Gracq, qui construit continûment, après ce premier ouvrage, une œuvre de romancier, de poète, de nouvelliste, de dramaturge et d’essayiste. Ainsi seront publiés, toujours chez le même éditeur, José Corti, dix-huit livres.

    J'ai toujours à portée de main « Les Eaux étroites », éditions Corti, 1976 … parce qu'il parle de la Loire et de la rivière « dans laquelle je suis né » Je nomme « L'Èvre » seule rivière qui prend sa source dans les Mauges
    "[...] le vallon dormant de l'Èvre, petit affluent inconnu de la Loire qui débouche dans le fleuve à quinze cents mètres de Saint-Florent, enclôt dans le paysage de mes années lointaines un canton privilégié [...]" (page 8) ...
    Les Eaux étroites [de Julien Gracq] est un court roman de la rêverie associative. La scanssion, le rythme, le cours en est les eaux, celles d’un affluent de la Loire, L’Èvre.
    Les Eaux étroites est une sorte d’exploration, longtemps après, de ces lieux d’enfance, et l’écriture glisse au rythme d’un film qui se déroule, le mouvement d’une barque sur l’eau, ce que l’on y voit, et le mouvement sans retour du cours de ces eaux -, leurs sensations, leur mystique, sur une vie qui a eu lieu et qui regarde à présent, celle du narrateur.
    Ainsi découvre-t-on, en ce mince volume à la fois un livre du "je" et des lieux, une rétrospection, un itinéraire où se mêlent une théorie de la rêverie et une poétique de la lecture (…).


    12 commentaires
  • Les Rencontres Végétales au Plessis-Grammoire ...

    Evénement phare des amoureux du végétal, la fête des plantes du Plessis-Grammoire regroupe chaque année des milliers de visiteurs.
    En 2015, les Rencontres Végétales ont eu lieu le dimanche 13 septembre, sur le thème "Les Plantes d'ici et d'ailleurs".
    L'événement reste avant tout le rendez vous des amoureux du végétale. Les producteurs de plantes de la région sont présents : vivaces ,arbres ,cactées ,arbustes ,plantes de terre de bruyère et rosiers .une vingtaine de stands, gages d'une diversité à ne plus savoir où donner de la tête !
    Une exposition de M COLLEN était également à découvrir à l'orangerie sur le thème des conifères.

     des fleurs à profusion mais ... sale temps !

     

     Diaporama ~
    de la visite

     

    un céramiste était présent ...

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

      Diaporama ~
    de la visite

    Malgré le temps maussade ...

    Pour la 13 ème année consécutive le Parc de la Mairie du Plessis-Grammoire a accueilli les Rencontres Végétales le dimanche 13 septembre 2015 de 10 h à 18 h . Cette fête des plantes avait pour thème cette année " Les Plantes d'ici ou d'ailleurs " 
    Une invitation au voyage à travers les cinq continents. Les plantes du monde entier à découvrir dans un espace spécialement conçu par les organisateurs avec des surprises étonnantes . Découverte de l'origine des plantes qui ornent vos jardins . Plus d'une trentaine d'exposants , pépiniéristes, horticulteurs, rosiéristes, vente de fleurs et de plants , conseils, exposition ...

    DE L' ANIMATION ...

    Créations de « scènes » de jardin sur le thème «Voyage à travers les continents »
    L’atelier du Jardin (Bruno Kugler) accueil petits et grands pour s’initier au rempotage
    Tombola des Rencontres Végétales
    Interventions, à 11 h et 16 h, de Joël Planchenault, ancien jardinier de la faculté de pharmacie 
    - Animation : Karine Mingot animera un atelier "tressage d'une tontine en osier".


    9 commentaires
  • Terminons notre visite de ce curieux village de charme qu'est Grez-Neuville..

    Située à vingt cinq kilomètres au Nord-Nord-Ouest d’Angers et à quatre kilomètres au Sud-Sud-Est du Lion d’Angers, Grez-Neuville, malgré son nom composé, n’a toujours formé qu’une seule et unique paroisse sous l’Ancien Régime, mais une paroisse regroupant deux bourgs, Grez et Neuville sont séparés par la Mayenne.
    La Mayenne : une rivière de 195 km de long dans un bassin de 5820 Km², fait partie des rivières qui composent la Maine dans la traversée d'Angers.

     

    ancienne école devenue atelier de l'artiste ébéniste ...

     

    le grand moulin dans toute sa splendeur ...

    Diaporama ~
    de la visite

    parce qu'elles sont belles ...

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     

     Diaporama ~
    de la visite

    Le réseau hydrographique du bassin (5 820 km²) est composé de la Mayenne et de ses affluents : l’Aisne, la Gourbe, la Vée, l’Égrenne, la Varenne, la Colmont, l’Aron, l’Ernée, la Jouanne, le Vicoin et l’Ouette. La Mayenne prend sa source au Mont des Avaloirs (altitude : 417 m) sur la commune de La Lalacelle dans l’Orne et conflue 195 km en aval avec la Sarthe et le Loir pour former la Maine.
    La totalité du bassin est située sur le Massif Armoricain.

    Ce contexte géologique ne permet pas d’avoir des nappes d’eau souterraines importantes, les ressources souterraines étant diffuses dans le sous-sol. Le bassin versant de la Mayenne compte environ 8 485 plans d’eau. Certains d’entre eux peuvent présenter un intérêt notamment pour la biodiversité ou la pisciculture.  Cependant, leur multiplication a des conséquences sur les milieux aquatiques ainsi que sur la qualité et la quantité de la ressource en eau.
    La rivière la Mayenne est un axe majeur pour le développement touristique : chemin de halage, navigation fluviale, pêche et autres activités nautiques. La Mayenne amont et les affluents permettent également le développement de loisirs liés à l’eau : pêche, canoë-kayak, baignade, voile, …
    La rivière Mayenne est le siège d’une production d’hydroélectricité par les microcentrales installées sur les différents ouvrages.


    7 commentaires
  • Coup de gueule publié dans notre feuille de choux, rubrique : Vous avez la parole

    " Que faisons-nous là encore, les vieux ? "

     

    Jadis les vieux étaient entourés de trois voire quatre générations vivant côte à côte. Personne n'avait honte de l'autre, chacun s'entraidait.
    Aujourd'hui, je ne suis pas encore, Dieu merci, malade, mais je pourrai encore être à l'air libre jusqu'à quand ?
    Les vieux sont enfermés dans les maisons de retraite, attendant la mort. On essaie bien sûr de les divertir, mais ce dont les vieux ont besoin, ce n'est pas d'être
    choyés par des étrangers. A quoi sert de vivre, si les êtres humains que nous sommes, ne sont pas entourés de ceux qu'ils aiment, les enfants, petits-enfants.

    Notre rayon de soleil à nous, notre raison de vivre, ce sont nos proches.  Combien  de fois ai-je entendu dire de ces personnes (nous les vieux), qu'elles sont de trop ? ...

     

     

     

     

    ...
    Pourquoi apporter cette souffrance à ceux qui ont travaillé dur pour élever leurs enfants, les aider le plus possible, parfois en payant leurs dettes ou en leur venant en aide pour être ensuite dans l'oubli.

    L'instant familial où est-il ? Dans quelle société vivons-nous ? Où est le respect, le savoir-vivre, la reconnaissance ?
    Nous vivons dans un monde où les gens meurent dans l'indifférence. Honte à cette génération qui supprime le bonheur de nos anciens, le rayon de soleil apporté en fin de vie par le sourire et la joie de vivre, de l'amour des petits enfants.
    Honte à toutes ces générations inconscientes, qui n'apportent que la souffrance à ceux qui leur ont donné la vie en oubliant leurs parents.
                            par Pierre Guéguen, Méon 49

     

    Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     


    16 commentaires
  • Poursuivons la visite de ce curieux village de charme ...

    Située à vingt cinq kilomètres au Nord-Nord-Ouest d’Angers et à quatre kilomètres au Sud-Sud-Est du Lion d’Angers, Grez-Neuville, malgré son nom composé, n’a toujours formé qu’une seule et unique paroisse sous l’Ancien Régime, mais une paroisse regroupant deux bourgs, Grez et Neuville sont séparés par la Mayenne.

    La Mayenne et ses paysages magnifiques vous invitent, venez pêcher, pédaler sur le chemin de Halage, naviguer sur la Mayenne ... Suivez ses changements, plus large et étendue en direction d’Angers, en traversant la zone Natura 2 000 ; et en entrant dans des paysages de plus en plus vallonnés en remontant la rivière. (dixit l'Association des plaisanciers du port de Grez-Neuville) 

     

     l'église ...

     

     

     L'écluse ...

      Diaporama ~
    de la visite

    la maison de l'éclusière ...

    Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite

     

    Remontons la Mayenne vers Laval … (par un amateur de batellerie sur eaux douces)

    Après le passage de notre première écluse nous découvrons sur la rive gauche le Haras de l’Isle Briand, un espace de 17 hectares ouvert au public dévoué au cheval et aux calendriers de concours et courses bien remplis.

    Montreuil sur Maine
    Visite du village de Montreuil, nous avons découvert la Grotte mariale, le moulin de Montreuil, Chauvon et le rideau de la Saullaye.

    Chenillé-Changé
    Nous avons visité le moulin, le domaine des Rues retraçant l’histoire d’une ferme modèle du Haut Anjou du XIXème siècle. Nous avons entrevu le Château des rues.

    À Daon vue sur le Château de Port Joulain et belle pause repas avec un bord de rivière aménagé en plage.

    Château Gontier
    Une pause bien méritée dans la cité millénaire  nous attendait. Visite du couvent des Ursulines puis le centre ancien qui conserve un charme certain avec ses maisons à colombages.

    Après Château-Gontier, nous avons croisé des châteaux : Le Château de Mirwault, de la Rongère, le manoir du Coudray.

    Houssay
    Son Menhir et son Dolmen sont les seules preuves d’un passé lointain ...

    Au cours de notre navigation vers Entrammes, nous avons découvert les château de la Roche, de Briacé, de la Morlière et de la Bonne Métrie.

    Entrammes
    Une pause s’impose. Visite tout d’abord des thermes, l’un des monuments romains les mieux conservés dans l’Ouest. Puis, nous découvrons labbaye des Trappistes du Port-du-Salut. Coté visite de Fromagerie, aujourd’hui, les moines ne fabriquent plus le « Port-du-Salut », mais il ne faut pas passer à « coté du petit bio d’Entrammes ».

    Laval
    Ville de 52 000 habitants et préfecture du département de la Mayenne, véritable ville à la campagne ; Laval est une « Ville d’art et d’histoire » depuis 1993 et la patrie du Douanier Rousseau. Au fil de notre visite, nous avons été charmé par son cœur médiéval et son vieux château, le dernier bateau lavoir  témoin de l’activité des lavandières ... 


    18 commentaires
  • C'est bien le problème ! Certes, les paysages sont superbes mais la sécheresse est plus importante ces dernières années et, l'eau manquant, le poisson se fait plus rare.

    En 1949, on traversait à pied sec ...
    Que les amoureux de la nature se rassurent. "Un coup de chaud, ce n'est pas grave, tant qu'il n'est pas répété d'un été sur l'autre".
    La sécheresse a tout de même des effets, notamment sur la végétation des bords de Loire. "Les arbres perdent leurs feuilles et se mettent en repos hivernal en plein été. On craint que beaucoup ne s'en remettent pas, mais c'est juste une année où ils ne vont pas beaucoup croître".
    Les animaux, notamment les oiseaux, craignent davantage la crue que l'étiage. "Le seul ennui, c'est que l'accès est facilité à leurs prédateurs, hommes compris".
    L'eau de la Loire a un aspect "moins limpide", dû au développement accru "du phytoplancton, une algue microscopique" sans effet néfaste, sinon esthétique.
    Et puis, "ce niveau n'est pas extraordinaire, en 1949 dans certains endroits on traversait à pied sec !"

     

     plus qu'un filet d'eau au fond de la grève ...

     Diaporama ~
    de la visite

     

    à peine "navigable" à Montjean ! ...

    Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite

    Il existe plusieurs types de sables en Loire. Tout d'abord, la grêve qui est naturelle et qui se forme, se déforme au rythme du courant. Ce sont ces bancs de sable qui entretiennent la qualité de l'eau et aident à l'alimentation de la faune et de la flore.
    Cependant, ces bancs de sable sont dangereux pour l'homme car leur déplacement n'est pas fiable. Il est toujours recommandé en Loire de repérer de loin ce sable avant de marcher dessus. Certains peuvent être mouvants. D'autres peuvent cacher des trous d'eau de 6 mètres ...
    Plusieurs faits conditionnent l'ensablement de La Loire. Premièrement, le sable n'est plus exploité depuis plusieurs années. Ensuite, les rives non entretenues et privées d'arbres donc de racines laissent s'échapper des tonnes de sable chaque jour. La Loire est chargée de sable. Ainsi au lieu de creuser son lit en profondeur comme elle le devrait, la Loire le creuse en largeur et s'étend dangereusement. Son niveau est par conséquent de plus en plus haut. Sans être pessimiste, il faut reconnaître qu'elle a le champ libre pour s'étaler. Les hommes l'aident beaucoup à inonder les terres que quelques pompes n'arriveraient pas à assécher


    20 commentaires
  • Située à vingt cinq kilomètres au Nord-Nord-Ouest d’Angers et à quatre kilomètres au Sud-Sud-Est du Lion d’Angers, Grez-Neuville, malgré son nom composé, n’a toujours formé qu’une seule et unique paroisse sous l’Ancien Régime, mais une paroisse regroupant deux bourgs, Grez et Neuville, séparés par la Mayenne.

    Le monde associatif :

    "Association des plaisanciers du port de Grez-Neuville"
    Cette association gère le port de plaisance de Grez Neuville ; elle est forte actuellement de 50 adhérents ...

    Le village de Grez

     

     

    Coucou ! ...

     Diaporama ~
    de la visite

     

     village très bien fleuri ...

     

    Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite

    L'association : Patrimoine de Grez-Neuville
    Je cite :
    NOS BUTS 
    - Etudier tout le patrimoine bâti ainsi que tout patrimoine mémoriel avant que ceux-ci ne disparaissent. Et bien entendu en assurer la transmission
    A titre d’exemple : l’ancienne calvaire de Pomperin sur la route du Lion. Il ne restait qu’un tas de pierre promis à l’arasement. Les plus anciens de Grez Neuville l’avaient déjà connu dans leur enfance, il est maintenant restauré.
    Patrimoine mémoriel : Évoquer un artiste du temps du cinéma muet : Edmond Van Daele qui joua le rôle de Robespierre dans le Napoléon d’Abel Gance, décédé et enterré à Grez Neuville.
    Lieutenant Roger de la Grandière, enfant du pays, compagnon de la Libération officier d’ordonnance du Général De Gaulle à Londres, parachuté en Juin 44 en Bretagne et mort au combat dans le maquis de St Marcel ; Une rue porte désormais son non. 
    Nous avons érigé une stèle à la mémoire des 7 aviateurs britanniques dont le Lancaster a explosé sur le sol de la commune le 26 juin 1943. Ils ont donné leur vie pour que nous soyons libres.
    Un numéro spécial sera prochainement édité avec les discours prononcés et de nombreuses photos)
    Train : Une ligne de chemin de fer passait autrefois sur la commune. Nous avons reconstitué son trajet entre Angers et Segré.
    NOS PROJETS
    - Faire revivre l’histoire de la laiterie
    - Étudier l’évolution des ponts et de la circulation sur la Mayenne depuis des siècles
    - Relater les histoires des 2 églises St Jacques de Grez, l’une construite en 1126 et l’autre en 1870 après bien des vicissitudes
    - Vous raconter l’histoire de l’évasion de 6 prisonniers du train de la mort en gare du Lion en août 1944
    Ils y a de très nombreux sujets à développer :
    Histoire de la carrière, des commerces de Grez-Neuville, de l’animation culturelle si riche dans les années 50 … pourquoi pas une rubrique culinaire : il y a certainement des vielles recettes oubliées ! ... 


    14 commentaires
  • Camifolia, la plante dans tous ses états...

    Au milieu du XIXème siècle, le phylloxera ravage les vignes de la région. Pour donner un revenu aux viticulteurs, un agriculteur développe la production de Camomille romaine, importée de Belgique. Cette culture s'étend rapidement autour de Chemillé et entraîne la culture d'autres plantes traditionnelles telles que la menthe poivrée, le souci officinal, le bleuet, la rose de Provins. 
    Très tôt apparaissent des négociants importants et dynamiques. Le marché est d'abord centré sur l'herboristerie. Certains s'orientent ensuite vers la pharmacie. En 1985, s'installe à Chemillé l'Institut technique Interprofessionnel des Plantes Médicinales Aromatiques et Industrielles (iteipmai). Grâce à cet établissement et à l'implantation de nouvelles entreprises de transformation, la filière se développe de façon très nette et justifie l'appellation de Chemillé (49) : Capitale française des plantes médicinales.
    Pour mettre en valeur ce patrimoine, le jardin des plantes médicinales de Chemillé a été crée en 1976. Son objectif est de faire développer la connaissance des plantes médicinales au public. Dans le cadre privilégié d'un coteau vallonné et bordé par l'Hyrôme, le jardin a été entièrement repensé pour mieux vous accueillir. Vous y trouverez plus de 350 espèces de plantes aux propriétés étonnantes : plantes médicinales, plantes aromatiques, plantes à parfum, plantes tinctoriales, plantes de beauté ...

     magnifique ! ...

     

     

     vue partielle du jardin "Camifolia"

     Diaporama ~
    de la visite

     

    " l'arbre qui marche"

     

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite

    En bref, le patrimoine local de Chemillé-Melay

    L'église Saint-Pierre (Chemillé), ancienne église du prieuré. De style roman, elle a la particularité du chœur incliné par rapport à la nef pour rappeler la tête inclinée du Christ sur la croix ; la nef fut élargie au début du 20ème siècle.

    La nouvelle église Notre-Dame (Chemillé), place des Perrochères, est construite de 1879 à 1884 pour remplacer l'ancienne église Notre-Dame, devenue trop petite.

    L'église romane Notre-Dame (Chemillé) : érigée fin 11ème siècle, elle aurait été consacrée selon la tradition par le pape Urbain II en 1096. Restaurée et agrandie aux 15ème, 16ème puis au 18ème siècles, elle fait partie des rares églises romanes de la région épargnées par la Révolution.

    Les ruines de la collégiale Saint-Léonard (Chemillé) : édifice de style roman érigé à la fin du 11ème siècle pour abriter les reliques de la Sainte-Larme. Remaniée aux 16ème et 18ème siècles, elle est incendiée à la Révolution.

    L'église de Melay : brûlée le 25 janvier 1794, il ne resta que les murs. En 1801, un clocher à 3 flèches fut édifié. Le milieu était un dôme surmonté d'une flèche de 36 pieds avec 2 flèches de 12 pieds sur les côtés. Ce clocher fut abattu en 1836, la nef fut prolongée de 18 pieds et on construisit le clocher actuel.

    Le château du Cloître (Chemillé), ce château a été construit par l'architecte angevin René Hodé dans la seconde moitié du 19ème siècle, près des vestiges de l'ancien prieuré bénédictin dont il abrite une partie des vestiges du cloître. Il est caractéristique d'une restauration de demeure bourgeoise dans le style néo-gothique.

    Le lavoir du 19ème siècle (rue Nationale), Son mécanisme très particulier et unique en Anjou est sans doute l'œuvre de techniciens locaux. Son plancher mobile est actionné par un système permettant une remontée continue de l'avant de tout le plancher.

    Pour en savoir plus : http://bit.ly/1hO7CTN


    15 commentaires
  • Située à vingt cinq kilomètres au Nord-Nord-Ouest d’Angers et à quatre kilomètres au Sud-Sud-Est du Lion d’Angers, Grez-Neuville, malgré son nom composé, n’a toujours formé qu’une seule et unique paroisse sous l’Ancien Régime, mais une paroisse regroupant deux bourgs, Grez et Neuville, séparés par la Mayenne. Voilà comment les habitants décrivaient leur paroisse en 1777 : 
    “la rivierre de la Mayenne coulle du Nord au Midy et divise la paroisse et le bourg de Grez et de Neuville, au couchant est le bourg, l’église de Neuville et environ les deux tiers de la paroisse, au soleil levant est le bourg et le territoire de Grez, formant le tiers de laditte paroisse.”

     

     Le moulin vu côté "Neuville" 

    notre parcours illustré 

     Diaporama ~
    de la visite

     

     le grand moulin

    Avec son allure de forteresse, le grand moulin domine le barrage et le plan d'eau. Il atteste de la très ancienne présence de moulins, producteurs d'huile et de farine, sur l'ile. Jusqu'en 1955 (année de fin d'activité), il abritait une laiterie.

    La liaison des deux villages s'effectuait jadis par un pont, écroulé au XVIe siècle, puis par un bac, remplacé par un nouveau pont de fer en 1880. L'ancienne liaison se situait au niveau de la chaussée, actuel barage, reliant la rue du moulin à la rue de l'écluse.

     Votre avis m'intéresse !
    Un commentaire ! ... Merci !


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique