•           Une charte pour dynamiser la filière forêt-bois ...
    Les acteurs de la filière forêt-bois se mobilisent pour mieux valoriser cette ressource dans les Pays de la Loire.

    Couvrant plus de 340 000 hectares, soit 11 % du territoire régional, la forêt ligérienne se porte comme un charme. Chaque année, elle croit de 2,7 millions de mètres-cubes.
    Mais cette ressource, qui constitue une vraie richesse, est sous-exploitée. « Aujourd'hui, on ne récolte que 60 % de ce qui pousse chaque année » déplore l'association des forestiers privés, qui détient près de 90 % de la forêt régionale.
    Le constat est là : la filière bois régionale s'est fortement structurée autour des activités de transformation (construction, énergie, ameublement ...) mais il existe très peu de liens avec l'amont c'est à dire : le bois debout.
    Pour tenter d'y remédier, l'ensemble des acteurs de la filière forêt-bois (État, Région, Atlanbois, propriétaires, chambre d'agriculture, experts, exploitants, scieurs, industriels, ONF), viennent de signer une charte baptisée « Ensemble, mobilisons la forêt pour l'avenir » ».

       
     

                        ê de la forêt èèèèèèèèèèèè à la cheminéeé

    Trois objectifs prioritaires :
    - développer la gestion durable des forêts, mieux exploiter la ressource régionale pour répondre aux besoins des transformateurs locaux et dynamiser le renouvellement de la forêt pour assurer sa pérennité.
    - L'idée, c'est de sortir plus de bois de nos forêts et de replanter derrière, résume le Président de Fransylva Pays de la Loire, qui rêve de faire des 126 500 propriétaires forestiers de la région des sylviculteurs.
    - Comme beaucoup, j'ai longtemps eu du mal à me faire à l'idée d'abattre des arbres. Et puis, je me suis rendu compte que c'est la meilleure des choses à faire pour entretenir la forêt.
    La charte prévoit la mise en place d'un certain nombre d'actions concrètes : outils cartographiques, diagnostic de renouvellement des peuplements, mise en place d'aides publiques et privées, publications de guides informatifs et de bonnes pratiques.

              Le poids du bois dans la région en chiffres,
    342 000 hectares de forêt (+ 2,7 millions de m3 par an), 11 % du territoire régional, 1,4 million de m3 de bois produits. Environ 130 000 propriétaires se partagent, de façon très inégale, les hectares de forêts en Pays de la Loire.
    - Les feuillus constituent 70 % des espaces boisés de la région contre 30 % pour les résineux. Parmi toutes les essences forestières présentes, ce sont les chênes qui dominent en occupant près de la moitié de la surface des forêts.
    - Entre 1990 et 2000, les Pays de la Loire ont été une des régions où le boisement des terres agricoles a été le plus important, notamment en Loire-Atlantique et dans le Maine-et-Loire.
    - Construction : 1 maison individuelle sur 10 et 1 extension sur 5 ; une part de marché de 4 % sur le logement collectif et la présence de très nombreux bâtiments publics et tertiaires.
    - Énergie : 1 million de tonnes de bûches, plus de 50 000 tonnes de granulés et plus de 430 000 tonnes de plaquettes consommés par an !
    - 3e rang des régions françaises en nombre d'effectifs salariés : 31 400 salariés dans 7 100 établissements et 5 000 emplois non salariés. Xavier BOUSSION CO 02/03/10

    Je souhaite vivement que cela fonctionne ...     


    11 commentaires
  • Notre voyage au Pérou 6/6 : Nous voilà de retour à Lima  pour la dernière journée au Pérou ...

    Nous visiterons le musée national de l'or (no photo) pas non plus de souvenir impérissable ... On entre par une sorte de musée des armes puis au sous-sol des objets en or mais rien de massif et beau ...
    Ensuite nous avons quitté le groupe et sommes partis visiter les beaux quartiers de Miraflores et de la côte ...
    Nous étions accompagnés par un membre de l'UNESCO car il n'est pas possible de se promener seuls dans Lima ... trop dangereux ...

    Je vous recommande d'aller au Pérou avec un organisme sérieux par exemple "Clio" ou autres ...

    Je cite "Clio" : Le Pérou (18 jours, 5 K€ / pers) de Lima à Sipan et d'Arequipa à Cuzco (Machu Pichu) et au lac Titicaca ...
    Le Pérou, ce sont d’abord des paysages impressionnants, ceux de l’altiplano central, des sommets enneigés des Andes, des rives du lac Titicaca ou d’un littoral pacifique aux allures désertiques, ponctués par les zones de vie correspondant à l’embouchure des rivières, là où se développèrent certaines des anciennes cultures précolombiennes. Ce sont les terres où le voyageur peut suivre les progrès, lents mais réguliers, effectués par les civilisations que connut le pays avant l’irruption de Pizarre et des conquistadores. De Chan Chan à Paracas, de Chimu à Nazca, du pays mochica aux vestiges du puissant Empire inca, c’est à la découverte d’un ailleurs absolu que convie le voyage au Pérou. Les temples de Pachacamac, les étonnants tracés de Nazca, les murailles de l’ancienne Cuzco, les forteresses de Sacsahuaman, de Machu Picchu ou d’Ollantaytambo permettent d’imaginer ce que fut la puissance de l'Empire inca dont le brutal effondrement donna naissance à un monde colonial dont la découverte – de Lima, Pisco, Arequipa ou Cuzco – est souvent une véritable révélation. De la sépulture du seigneur de Sipan découverte en 1987 au site du Machu Picchu identifié en 1911 par Hiram Bingham alors qu’il était encore enfoui sous la jungle, le voyage au Pérou est l’occasion d’un dépaysement total, à la rencontre de civilisations oubliées, mais aussi un rendez-vous avec la « Hispanidad » sud-américaine. J'acquiesce ! ... Le voyage d'une vie ... 

     

     Une entrée blindée pas accueillante et cette poubelle ! ...

     

     

     de nombreux petits parc bien verts alors qu'il ne pleut jamais à Lima

     Diaporama ~
    de la visite
     

     

    la malecon, l'estacade et le restaurant Rosa Nautica (cuisine remarquable)

     

    Votre avis m'intéressent ! Un commentaire ! ... Merci ! 

     Diaporama ~
    de la visite
     

    Lima => Musée de l'Or
    Le musée de l'or possède des milliers de pièces en or, des ponchos incrustés de plaques d'or, des gigantesques boucles d'oreilles. Dans une partie du musée, on y trouve le musée des armes, reconnu comme le plus grand du monde ...

    Lima => Miraflores 
    Avec l’explosion démographique de Lima et l’immigration intérieure, les classes aisées se sont déplacées vers l’océan, occupant ce qui n’était que campagne il y a une centaine d’années. Ainsi furent créés le quartier de San Isidro, calme, résidentiel et assez charmant, et le quartier plus animé de Miraflores, où l'on trouve bars, restos et centres commerciaux non loin du Pacifique. 

    Lima => Parque Salazar et Larcomar
    Nommé d'après le grand aviateur péruvien Alfredo Salazar le parc offre une vue imprenable sur l'océan Pacifique. Par temps clair, vous pouvez voir toute la baie de Lima Chorrillos et Barranco dans le sud de Callao avec ses îles dans le nord. Construit dans les falaises est le fameux "Centro Comercial Larcomar".
    Larcomar est l'un des centres commerciaux et de divertissement modernes à Lima. On y trouve des vêtements et magasins pour tous les types d'accessoires, vêtements de sport, beau souvenir et boutiques d'artisanat, les librairies et les meilleurs cigares de la ville. Nous en avons profité pour prendre un excellent repas dans l'un des restaurants de l'estacade d'en face, le Rosa Nautica. Le Parque Salazar a été un beau point de départ pour une promenade au sud vers les nombreux autres parcs le long de la "malecon" de Miraflores et Barranco : Bajada de Baños.


    7 commentaires
  • Angers. Une œuvre d’art remplacera l’Arbre de la laïcité

    En fin d’année 2012, la Ville d’Angers avait décidé la plantation d’un arbre symbole de la laïcité place de Lorraine. Après des actes de vandalisme répétés, la collectivité lance aujourd’hui un appel à projet auprès des étudiants des Beaux-arts pour la création d’œuvre d’art qui devrait être installé Place Lorraine dès cette année.


    « Notre conseil municipal a toujours estimé qu’il était important qu’il existe au cœur d’Angers, une référence explicite et visible pour tous aux valeurs de laïcité, de tolérance, de concorde et d’union. Nous souhaitons aujourd’hui réimplanter ce symbole républicain, en lui donnant d’emblée la dimension, la pérennité et la portée qu’il mérite, en particulier après les événements tragiques que vient de vivre notre pays. » précise Christophe Béchu, Maire d’Angers lors du Conseil Municipal.

    Publié par « Angers !nfo »

    Votre avis m'intéressent ! Un commentaire ! ... Merci ! 


    16 commentaires
  • Publié le 20 février 2015 par Angers.Villactu.fr

    L'Union nationale des entreprises du paysage a réalisé un palmarès des villes les plus vertes de France. La préfecture du Maine-et-Loire arrive en première position devant Nantes et Limoges.

    La ville d'Angers vient d'être élue la plus verte de France d'après un classement réalisé pour la première fois par l'Union nationale des entreprises du paysage (Unep).

    Pour établir ce classement, l'Unep a sollicité les 50 plus grandes villes de France et les a triées selon cinq grands critères via une cinquantaine d'indicateurs : le patrimoine vert accessible au public, les efforts d'investissement en faveur du développement du végétal, la préservation de la biodiversité, la gestion des déchets verts et la promotion des espaces verts.

    Angers arrive en tête de ce palmarès notamment grâce au budget consacré à la création de nouveaux espaces verts : 5 % soit quatre fois plus que la moyenne nationale. Avec 51m² de verdures par personne, soit 20 m² de plus que la moyenne des villes, Angers propose à ses habitants un environnement particulièrement vert.

    Après Angers, c'est une autre ville de la région qui arrive en seconde position.Nantes se distingue plus par une biodiversité importante avec 12 hectares de zones humides, un inventaire annuel de la faune et la flore et 34 m² d'espaces verts par habitant. angers.villactu.fr

     

     

     

    Le classement complet :

    1. Angers (95,5 sur 100)

    2. Nantes (83)

    3. Limoges (77)

    4. Lyon (76,5)

    5. Metz (74.5)

    6. Brest (73,5)

    7. Amiens (73)

    8. Reims (72)

    9. Nancy (69,5)

    10. Strasbourg (68,5)

     

     

     

     

      Votre avis m'intéressent ! Un commentaire ! ... Merci ! 


    18 commentaires
  • Notre voyage au Pérou 4/6 : Cusco ~ Lima ~ puis vers Ica (Bord du Pacifique ... sur la Panaméricana)

    Avant d'arriver à Cusco nous visiterons les salines de Maras puis une fois entrés en ville c'est l'émerveillement !

    Ensuite nous redescendrons à Lima au bord du Pacifique pour, après une visite rapide, nous diriger vers Ica sur la route Panaméricana vers les lignes de Nazca ... 

    Les Salines de Maras ... vues du haut de la colline 

     

     1/3 de la Ville de Cuzco 

     Diaporama ~
    de la visite  

     Lima : sur la place d'armes ... 

     

     

     

    La Panaméricana ... Oui ! Nous avons prié ! ...

    Votre avis m'intéressent ! Un commentaire ! ... Merci !

     

      Diaporama ~
    de la visite  

    Les Salines de Maras
    MARAS est une ville qui s'étend sur un plateau et qui domine la Vallée Sacrée des Incas, à 3300 m. d'altitude. A environ 3200 m., un ruisseau, riche en Chlorure de Sodium a pris naissance: c'est ce qui a permis aux habitants de survivre, en exploitant cette source. Les SALINES DE MARAS, composées de 3600 bassins disposées en terrasses sur les versants de la montagne, sont encore exploitées en coopérative, par 700 à 800 familles, et produisent 160 à 200 tonnes par an.

    Ville de Cuzco
    La Ville de Cuzco est située à 3 400 m d’altitude, dans une vallée alluviale fertile arrosée par plusieurs rivières, au cœur des Andes péruviennes d’Amérique du Sud.
    La cité impériale des Incas s’est développée pour devenir un centre urbain complexe avec des fonctions administratives et religieuses distinctes parfaitement définies, réparties et organisées. Les édifices religieux et publics étaient entourés des résidences réservées aux familles royales – ensemble urbain symbolique sans précédent. Les techniques de construction en pierre possédaient des qualités esthétiques et structurelles exceptionnelles, comme en témoignent une série de bâtiments extrêmement élaborés qui font de cet enclos inca l’unité indivisible de l’urbanisme inca. 
    Lors de la conquête espagnole au XVIe siècle, la structure urbaine de la ville impériale de Cuzco a été préservée et des églises, des monastères et de belles demeures ont été édifiés au-dessus de la cité inca. De son passé complexe, tissé de grands événements et de belles légendes, la ville a conservé un ensemble monumental remarquable et une grande cohérence ; elle constitue aujourd’hui un prodigieux amalgame de la capitale inca et de la ville coloniale. De la première, elle préserve d’imposants vestiges et en particulier son plan : murs de granit ou d’andésite méticuleusement appareillés, rues rectilignes filant entre les murs, et ruines du Temple du Soleil. De la ville coloniale, subsistent les maisons basses fraîchement blanchies à la chaux, le palais et les merveilleuses églises baro­ques.

    Lima la capitale
    A Lima se rassemble presque le tiers de la population du Pérou. De juin à octobre, la capitale péruvienne vit sous une bruine extrêmement fine qui vient de la mer : la garúa. Le reste de l’année, Lima incarne la grande ville du Sud par excellence : larges avenues embouteillées, animation débordante, concerts de klaxons, vendeurs à la petite semaine, pollution... Mais aussi des musées, des restos et une importante vie nocturne. Le centre, plutôt dangereux la nuit, possède de beaux vestiges de l'époque coloniale. La bourgeoisie péruvienne se retrouve dans le quartier de Miraflores, au bord du Pacifique. Avec Barranco, qui se trouve tout près, il s'agit de l'un des endroits les plus sympas de Lima pour sortir et séjourner

    De Lima vers Ica
    Le désert et la mer se rencontrent merveilleusement à quelques heures au sud de Lima.. Ica est indissociable du pisco, une boisson emblématique du pays qui signifie « oiseau » en langue quechua. La ville est aussi le lieu d’une légende concernant l’Inca Pachacutec.
    Il serait tombé amoureux d’une vierge de la vallée d’Ica. Mais la jeune femme ne partageait pas ses sentiments néanmoins, en cadeau d’adieu il décida d’amener l’eau courante jusqu’au village de la belle. 


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique