• Montjean sur Loire: village du Maine et Loire de 3000 habitants situé sur la rive gauche de la Loire, la cité domine un magnifique panorama sur les îles du fleuve et la vallée.
    Au milieu des coteaux de vignes et de vergers,  Montjean sur Loire se trouve dans un triangle formé par les villes de Nantes, Angers et Cholet.

     

     

     

     

    Diaporama ~
    de la visite  

    Vidéo : La Montjeannaise… 25 ans que ce chaland parcourt la Loire, dans le sillon des bateaux qui ont fait les grandes heures de la navigation à la voile, sur le fleuve. Cette flotte a aujourd’hui disparu. Mais sa mémoire est perpétuée par des passionnés, comme Hervé et son équipage qui ont construit cette embarcation en bois, dans le respect de la tradition. 
    Réalisation : Eric Aubron / Frédéric Grunchec / Benoît Maximos

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

      Diaporama ~
    de la visite 
     

    Depuis 1997, Montjean sur Loire se transforme chaque été en atelier d'art à ciel ouvert....

    En effet, pendant plusieurs semaines des artistes de nationalités différentes investissent les quais et travaillent devant le public la pierre, le bois... Au fil des jours, les visiteurs assistent à la naissance d'une oeuvre d'Art.

    Initié par la Mairie et l'association Têtes Arts, ce rendez-vous a pour souhait de familiariser la population locale et les touristes de passage à l'Art contemporain.

    Pari réussi puisque chaque année une foule de personnes se rendent à Montjean pour ses sculptures monumentales pendant et après le Symposium car bon nombre des œuvres sont aujourd'hui exposées dans les rues de la cité ligérienne toute l'année. 

    Le parcours de Sculptures Monumentales épouse le sentier Intra-muros, cliquez ici pour télécharger la documentation.

     

     

     

     


    18 commentaires
  • Art Décoratif
    L'azulejaria est un art décoratif qui caractérise le Portugal. Cet art consiste à peindre des carreaux de faïence émaillée (azulejos) suivant un procédé bien spécifique. C'est un art décoratif typique du Portugal. Si le Portugal est le pays bleu, les azulejos y sont pour beaucoup.
    En effet. du nord au sud du pays ces carreaux de faïence appelés azulejos ornent palais et églises. fontaines et maisons. Sous des formes et des dime nsions diverses. les azulejos recouvrent parfois des pans de mur entiers. Il est difficile de ne pas en apercevoir.

     

     

     Diaporama ~

    de la visite

     

     

     

     

      Diaporama ~
    de la visite  

     

    Origines
    Les origines de cet art dans sa forme primaire émaneraient probablement de l'artisanat maure. Les azulejos auraient été introduits au Portugal après la prise de Ceuta (Maroc). par les Portugais en 1415.
    Par la suite cet art transita par l'andalousie. pour revenir définitivement au Portugal.
    Traité et adopté par les portugais. l'artisanat consistant à travailler les azulejos a évolué. s'est transformé. s'est modernisé. et est devenu au fil du temps. inventif. et un moyen d'expression . un art à part entière. et une spécificité bien portugaise.
    Les premiers azulejos portugais sont bleus (azul) sur fond blanc. et datent de 1584. A partir de là l'azulejo se répand à travers le Portugal à la vitesse de la lumière. On en trouve partout. à chaque coin de rue. ornant les façades. les jardins. les églises. les monuments...

     

     

    Description
    L'azulejo est une plaque céramique peinte en bleu et blanc. généralement de forme carrée et de dimensions variables. dont un des côtés est vitrifié. Voila une définition basique de l'azulejo.
    L'Azulejo a suivi les modes. les courants. l'histoire. Du XVè au X\~ll è siècle, il évolua. passant de formes géométriques. au style baroque. puis adopta le style rococo abandonnant ainsi la bichromie (bleu et blanc) pour acquérir d'autres couleurs.

     

    Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !


    14 commentaires
  • La Loire est un fleuve long de 1 020 kilomètres, ce qui en fait le plus long en France.

    Il prend sa source en Ardèche, au Mont Gerbier de Jonc. Son embouchure se trouve dans la région des Pays de la Loire au sud de la Bretagne et à l’ouest de l’Anjou.

    La partie de son cours située en aval du confluent de la Vienne et jusqu’à Saint-Nazaire s’appelle la Basse-Loire. Elle se jette dans l’océan Atlantique à travers un estuaire. Son bassin de 117 000 km² occupe plus d’un cinquième du territoire français. Le Val de Loire, tel qu’il a été inscrit en 2000 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO , désigne la partie de la vallée de la Loire située entre Sully-sur-Loire et de Chalonnes-sur-Loire. Il constitue un site exceptionnel pour sa diversité biologique ainsi que pour sa richesse historique et culturelle.
    Entre Orléans et Angers, la vallée est souvent bordée de petites falaises de tuffeau et de calcaire. De nombreux îlots et bancs de sable ou de gravier parsèment le cours du fleuve, dont la profondeur et la largeur varient considérablement d’une saison à l’autre et d’une année à l’autre. Les crues de la Loire ont généralement lieu en hiver et au printemps mais, grâce à la présence de digues sur la plus grande partie de son cours, sont le plus souvent sans conséquences graves.
    La Loire se jette dans l’Océan Atlantique par un estuaire situé au niveau de Saint-Nazaire. Dans cet estuaire, la présence d’un îlot émergé, le « Banc du Billot » situé en face du port de Montoir-de-Bretagne rend la remontée des navires en Loire maritime très délicate. Un chenal, d’une profondeur de 13 m, est entretenu en permanence.

     

    Vivement l'été

     

    profil de Loire dont on parle

     Diaporama ~
    de la visite  

     J'm'y vois déjà !

     

    La voile d'antan renaissante ... sur la Loire ...

    Votre avis m'intéressent ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite  

     

    Naviguer au fil de la Loire

    La Loire est un fleuve où cohabitent l'homme et la nature. De Saint-Nazaire à Montsoreau, une quinzaine de bateaux et de navettes permettent de la découvrir autrement.
    Texte David Prochasson

    La Loire, sa « rivière », comme il l'appelle affectueusement n'a pas de secrets pour lui. « Mon premier contact avec le fleuve, je l'ai eu dans le ventre de ma mère, tombée à l'eau, plaisante-t-il. Depuis, je ne l'ai jamais quitté. » A Saint-Julien-de-Concelles, Claude Janin est l'un des derniers pêcheurs de la zone. A 46 ans, il se définit comme un contemplateur. « Ici, rien n'est jamais pareil. Les couleurs du fleuve évoluent au gré du temps et des saisons. » Du roux de l'automne au vert éclatant du printemps... « La patronne, dit-il, c'est elle : la Loire. » De mi-mai à fin septembre, ce pêcheur de silures, de sandres, d'anguilles et de civelles emmène les touristes. Non pas pour pêcher mais pour profiter. Profiter d'abord des délices qu'il confectionne : rillettes de sandre aux pleurotes, lamproie au cognac, terrines d'anguille fumée au persil. Des produits artisanaux qu'il sert à bord, accompagné d'un muscadet Sèvre-et-Maine ou d'un Nantillais aux agrumes. Profiter, ensuite, des paysages et du patrimoine. Le plus souvent, Claude Janin remonte la Loire, passe le pont de Thouaré, l'île Harouys, ses hirondelles de rivage, avant d'atteindre Mauves-sur-Loire. « Là, le paysage change radicalement. On est dans le contrefort armoricain : c'est beaucoup plus vallonné », commente-t-il. Puis il se lance dans des anecdotes. Claude Janin a ses secrets pour apercevoir avant la période estivale... de petits castors. Direction la boire de Saint-Nicolas, un de ces bras de Loire ensablés. « C'est rare de tomber dessus, étant donné que leur activité est nocturne mais ça arrive », remarque-t-il, optimiste. Le bateau suit son cours. Rive nord : Le Cellier avec deux de ses plus importants patrimoines : le château de Clermont, ancienne demeure de Louis de Funès qui abrite un musée dédié à l'acteur et Les Folies Siffait, cet étonnant labyrinthe parsemé de multiples escaliers et terrasses. « Pour qui ? Pour quoi ? Il y a tout autant de versions que d'historiens, s'amuse Claude Janin qui lui préfère celle-ci : le parc aurait été réalisé pour la femme ou la fille de Maximilien Siffait. » www.lesbaladesdupecheur.com


    13 commentaires
  • Lisbonne une ville à "déguster"

    Que faire à Lisbonne ?
    On prend le pouls de la ville au centre de la praça Dom Pedro IV, on prend de la hauteur avec l'elevador Santa Justa, pour y découvrir le Convento Do Carmo et  pour jouir de la vue sur la ville, puis on redescend jusqu'à la praça do Comércio par la rue Augusta ...
    On file à Belém, en passant par le monument des Découvertes, grimper en haut, pour découvrir la tour, la ville et surtout le mosteiro dos Jerónimos. Sans oublier de goûter aux pastéis de l'Antiga Confeitaria de Belém, un régal, qui fait même oublier la queue !
    Le soir,pour commencer la soirée, un verre dans le Bairro Alto, quartier atteint en funiculaire. Une soirée fado s'impose si vous ressentez du vague à l'âme, à moins que vous ne préfériez tout simplement tester un resto populaire ce que nous avons fait.
    Pas eu le temps temps de :
    Visite d'un des plus beaux musées du Portugal, le musée Calouste-Gulbenkian (collection d'art prodigieuse).

      La place du commerce et l'arc d'entrée de la rue Augusta

     

     Le monastère de Jéronimos

     Diaporama ~
    de la visite  

     La tour et le parc Belem 

    Diaporama ~
    de la visite  


    Lisbonne

    Campée sur la rive droite de l’estuaire du Tage, Lisbonne est avant tout un site d’une incomparable beauté, parfois déroutante certes, mais qui a su remarquablement traverser le temps.

    S’il y a une capitale qui s’acharne à bluffer ses visiteurs, c’est bien Lisbonne, que d’éternels travaux continuent de mettre à mal avant de lui faire le plus grand bien, pour parodier dom Francisco Manuel de Melo : « Un mal dont on jouit, un bien dont on souffre. » Plutôt, en ce moment ...Au XVIIe siècle, l'écrivain portugais qualifiait ainsi la saudade, sentiment de nostalgie supposé envahir tout Lisboète à la vue du Tage, cette « mer de paille » aux reflets dorés porteuse des rêves de voyage de tout un peuple.

    Une nostalgie qui n’est plus ce qu’elle était, rassurez-vous ! Lisbonne n’est pas triste (sauf en hiver, peut-être, car le froid chargé d’humidité, ici, est pénétrant), elle ne vit pas chaque instant qui passe dans le souvenir de ses heures glorieuses. Ne vous fiez pas pour autant à ces images montrant la nuit lisboète comme une fête perpétuelle se déroulant sous les étoiles, au bord du Tage, sur les anciens docks ou dans le Bairro Alto : le mal de vivre n’a pas simplement engendré une fureur de vivre ; ici, les deux coexistent, simplement mais difficilement depuis qq. années.

    Les artisans des vieux quartiers de Lisbonne résistent face à la montée des boutiques à la mode (pour combien de temps ?), et les restaurants où l’on décline la morue de dizaines de façons différentes (on dit qu’il existe 365 recettes possibles) côtoient les bars tendance. 

    Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !


    16 commentaires
  • LE FRELON ASIATIQUE = DANGER

    Vous avez repéré un nid de frelons dans votre propriété. Placé très haut dans les arbres ou dans une anfractuosité de vos murs, il s'agit peut-être d'un nid de frelons asiatiques et non pas de notre frelon européen familier.
    Ne prenez pas le risque de le détruire vous-même, plus nombreux et plus agressifs que leurs cousins européens, l'éradication de leur nid est plus dangereuse.
    La piqûre du frelon asiatique peut provoquer une réaction allergique appelée choc anaphylactique pouvant être mortel, le danger réside essentiellement en cas de piqûre multiple.
    Frelon européen ou asiatique ? Parcourez cet article pour déterminer celui qui vous envahit, car le frelon asiatique est un véritable fléau pour nos petites abeilles, qu'il décime au fur et à mesure de son évolution sur notre territoire. La menace pèse sur l'apiculture et plus globalement sur la culture fruitière.

     

    Travaux de jardins ... Les frelons asiatiques

    La presse en a parlé début février. Plusieurs dispositions ont été prises afin de lutter contre les frelons asiatiques qui ont envahi la commune en 2014. Plusieurs nids de frelons ont été détruits sur notre commune, en fin d'été, et l'un deux contenait plus de 10 000 individus.
    Jusqu'à la mi-mai, vous pouvez fabriquer des pièges (coût de revient d'environ 5 €) pour éviter l'installation d'un nid dans votre jardin (coût de la destruction entre 90 et 200 €).

    Comment ?
    Il suffit de couper une bouteille en plastique (comme pour les pièges à guêpes), d'y apposer un chapeau 4 centimètres au-dessus afin d'éviter que l'eau de pluie ne rentre à l'intérieur. Disposer des graviers propres au fond de la bouteille (sur environ 2 cm).
    Préparer un mélange de bière, vin blanc et sirop de fruit rouge (1/3 de chaque) et en verser dans la bouteille jusqu'à effleurer le dessus des graviers. À 1 cm au-dessus de ce niveau, il faut percer la bouteille d'un trou de 5,5mm afin de laisser s'échapper les insectes non désirables (les frelons ne passent pas à travers un trou de 5.5 mm de diamètre).
    Disposer enfin le piège au soleil, entre février et la mi-mai. II faut obligatoirement le retirer ensuite.

    piège fabrication "maison"

    pour les distinguer ...

    Votre avis m'intéressent ! Un commentaire ! ... Merci ! 


    10 commentaires
  • Le Nord du Portugal : cette fois nous irons vers l'Ouest de Tomar vers Nazaré puis nous descendrons vers le Sud en longeant la côte vers La Péniche, Sintra, Cabo Rocca, Cacais et Lisbonne.

    Voyage en terres baroques ...

    La ville de Tomar
    Sur les rives du Nabão, s’étend au pied d’une colline boisée que coiffe un château fort du 12e s. construit par l’ordre des Templiers. Le château abrite le couvent du Christ, un joyau classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. Il est l’emblème de l’histoire portugaise et le symbole de l’Occident chrétien. La vieille ville tranquille, aux maisons blanches et aux ruelles rectilignes, mérite également qu'on s'y attarde. Tous les quatre ans, la ville organise une manifestation populaire de renom, la Fête des « tabuleiros ».

     Bel ensemble ... Monastére de Bathala

     

     Nazaré vue du quartier de Sitio

    Diaporama ~
    de la visite

    La Muraille du château de Obidos

     

    Lisbonne : Place Restoradores ... au nord du centre historique

    Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci ! 

     Diaporama ~
    de la visite 

     

    Nazaré, 

    Au nord de Peniche, c'est le port de pêche le plus célèbre du Portugal. On rencontre encore ici des femmes vêtues de façon folklorique : sept jupons retenus par un gros nœud, ainsi que des chaussettes montant jusqu’aux genoux. Nazaré, c’est aussi des ruelles étroites, pavées de gros galets, des maisons blanches aux toits rouges. On peut emprunter le funiculaire pour rejoindre le haut de la falaise où se trouve le quartier du Sítio ... très joli.


    Nazaré est devenue célèbre et réputée comme plage de bains vers le milieu du xixe siècle. La pêche, la transformation du poisson et sa vente ont été les principales activités de la population durant quasiment tout le xxe siècle. La dureté de la vie de la mer et les périls constants ont poussé de nombreux pêcheurs à partir à la recherche d’une nouvelle vie loin de leur ville. La construction du port de pêche et de plaisance, dans les années 1980, a changé et amélioré les conditions de vie des pêcheurs, qui initièrent ainsi une nouvelle phase du quotidien de la ville. Dans les années 1960, le tourisme s’est développé et Nazaré a commencé à être connue internationalement, notamment à cause de son spot de surf où a été surfée la vague la plus haute du monde.

     

     

     vidéo

     

    La hauteur de ces vagues qui peuvent atteindre jusqu'à 30 mètres devant la Praia do Norte s'explique par le canyon sous-marin de 5 kilomètres de profondeur à son point le plus bas qui remonte du fond de l'océan sur 210 kilomètres avant de se refermer à quelques encablures de la côte, près du Promontio de Sitio, falaise haute de 110 mètres.


    16 commentaires
  • Nous avions eu peur !
    Hier, l'incendie a détruit le tiers environ du bâtiment appartenant à l'entreprise Gagnant.
    « C'est un symbole du tissage artisanal et de notre commune qui est atteint. » lisions-nous dans Ouest-France du 14 mars 2009.
    Après plusieurs heures à participer aux opérations de déblaiement, le maire de La Salle-Aubry commentait hier soir, l'incendie qui a en partie détruit l'atelier de tissage « Gagnant », situé à l'entrée de sa commune. Qu'adviendra-t-il de ce dernier atelier de tissage des Mauges et de la quinzaine de familles des employés qui en vivaient ...
    Quand j'étais gamin, j'aimais me tenir dans l'encoignure de la porte de l'atelier (entrée interdite) pour voir et entendre ...


    Photo Ouest-France

    C'était sans compter avec le détermination de ses propriétaires qui, aider par les employés, ont su redresser la situation. Depuis la production avait repris comme avant ...

    Ce matin une autre inquiétude surgit :
    Reprise du tissage Gagnant (gros titre dans Le Courrier de l'Ouest du 12/03/15)
    Le dernier atelier de tissage des Mauges en activité est repris par la marque régionaliste bretonne       À l'Aize Breizh. Les dix emplois sont préservés. Le made in France sauvegardé.

    Ouf !  Nous voilà rassurés ... même si l'on reste dans le confidentiel ...

    L'entreprise compte des clients fidèles ...
    La rentabilité financière a chuté chez Gagnant. Le produit a cessé d'être tendance, mais il se vend encore. L'entreprise compte des clients fidèles, parmi lesquels A l'Aise Breizh ... « Gagnant devient une filiale du groupe sous le nom Tissage de l'Ouest. À l'Aise Breizh est aussi une SARL qui fait travailler 90 personnes et que j'ai créée en 1996. Gagnant est l'un de nos fournisseurs. Comme la gérante partait en retraite, on a eu l'opportunité de reprendre cette société à 100 %. Nous souhaitons beaucoup développer nos collections dans ce type de matières. On ne fera pas du vêtement ici car ce ne sont ni les mêmes métiers ni les mêmes machines ».
    Cette activité est liée à notre activité de production-sérigraphie-broderie à Morlaix. L'idée est que nous conservons leur clientèle car ils ont déjà beaucoup de clients en vente par correspondance. En gros, nous allons travailler pour moitié pourA l'Aise Breizh et pour moitié pour des clients extérieurs, pas avec l'image À l'Aise Breizh, mais avec l'image Tissage de l'Ouest, de tradition familiale, 100 % made in France. Nous gardons l'atelier. Tous les gens sont repris. Les dix emplois sont préservés. Le chef d'atelier est de chez nous. ll vient sur le métier seconder Xavier Gagnant, lequel a 55 ans et quelques année, à venir pour nous apprendre le métier. Extrait de l'article de L. ZARINI Le CO 12/03/2015
    On maintient l'activité en espérant réussir à la développer et l'emploi avec, si le contexte le permet ...
    On respire ! ...

    Illustration : Le dernier métier à tisser le "Mouchoir de Cholet" (Musée du Tissage Cholet)

    Cinq générations de tisserands

    Chez Gagnant, entreprise patrimoniale et familiale, on fait dans le torchon depuis le milieu du XIXe siècle. Et on va continuer, y compris pour le fameux mouchoir rouge, grâce aux gens d'À l'Aise Breizh, hier clients, aujourd'hui donneurs d'ordre. Belle saga qui se poursuit avec Laurence côté bureaux, Xavier à l'atelier... Le label choletais/maugeois va continuer de se vendre. Y compris en Bretagne ! Le label Gagnant, c'est cinq générations de tisserands, « Une super-boîte par son savoir-faire » assure son repreneur qui choisit l'histoire pour écrire l'avenir. - Nous avons acheté Gagnant rapidement pour qu'on apprenne ce savoir faire. Ce n'est pas en deux ans que ça peut se faire » poursuit le dirigeant breton qui a tout compris. Quand on rachète un monument, il faut se donner le temps d'en découvrir les secrets de famille. Une famille où, dit-il, « ils s'appelaient tous Adolphe ». Comment se dit Adolphe en breton ? L.Z.


    15 € sur internet ...


    13 commentaires
  • Le Nord du Portugal : Cette fois nous partirons vers l'Est  pour revenir à Tomar plein Ouest en passant par Viseu, Guarda et surtout par l'Université de Coimbra ( Aveiro ~ Tomar 2/4)

    Aveiro, la présence de l'eau.
    Au bord de la mer et de la zone lagunaire de la Ria, Aveiro est traversée par un réseau de canaux, sur lesquels circulent les « barcos moliceiros ». Ces embarcations aux formes élancées et aux couleurs vives servaient à ramasser les algues et le varech ; aujourd'hui, elles sont utilisées pour les promenades touristiques.
     

     magnifique hôtel en pleine montagne ...

     

     

    L' Université de Coimbra – Alta et Sofia

     

     Diaporama ~
    de la visite
     

    Tomar et sa rivière Nabao

    Votre avis m'intéressent ! Un commentaire ! ... Merci ! 

     

     

      Diaporama ~
    de la visite
     

    Guarda :
    Située à 1 000 m d'altitude Guarda est la ville la plus haute du Portugal. Son nom de "gardienne" rappelle son rôle de principale place forte de la province de la Beira Alta, à proximité de l'Espagne. Entourée de citadelles médiévales et de forteresses réparties le long de la frontière, la ville s'est développée ces dernières années. Les quartiers modernes ceinturent le centre médiéval délimité par les vestiges des anciennes fortifications.

    Université de Coimbra :
    Située sur une colline dominant la ville, l’université de Coimbra s’est développée et a évolué sur plus de sept siècles pour former la vieille ville. Parmi les édifices notables de l’université figurent notamment la Cathédrale Santa Cruz datant du 12e siècle et un certain nombre de collèges construits au 16e siècle, le palais royal d’Alcáçova, qui abrite l’université depuis 1537, la bibliothèque Joanine et son décor baroque, le jardin botanique du 18e siècle et la presse universitaire ainsi que la grande « ville universitaire » créée au cours des années 1940. L’université est devenue une référence pour  les autres établissements d’enseignement supérieur dans le monde lusophone où elle a également exercé une influence majeure dans la diffusion du savoir et de la littérature. Coimbra apparaît comme un exemple remarquable de ville universitaire intégrée avec une typologie urbaine spécifique et des traditions cérémonielles et culturelles propres qui ont été perpétuées.

    Tomar et sa rivière Nabao La
    La ville se compose de seize paroisses. Elle a été fondée comme quartier général des Templiers au Portugal au douzième siècle et on peut encore y voir parmi les plus significatifs monuments des Templiers en Europe : le château de Tomar.


    11 commentaires
  • Voilà pourquoi nous vendons notre Gd C4 Picasso 7 places 140 CV Diesel

    Plusieurs villes, dont Paris, envisagent de limiter la vitesse à 30 km/h au lieu des 50 km/h actuels.

    30 Km/h EN VILLE ! UNE BONNE IDÉE POUR LA POLLUTION

    C'est une des promesses d'Anne Hidalgo. la maire de Paris. et l'une des 26 mesures présentées en janvier dernier par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, pour diminuer la mortalité des piétons.
    Dans le cadre de la sécurité routière, la limitation généralisée à 30 km/h en ville fait débat car il semble que ce soit un échec à certains endroits. En matière de pollution, il n'y a pas de discussion. Une telle décision serait une hérésie!

    UN TIERS DE CO2 EN PLUS !

    Pour beaucoup, il semble logique que les consommations, et donc les émissions de CO2, augmentent proportionnellement à la vitesse. Ce n'est, malheureusement, pas toujours le cas. Comme le révèlent des études du Setra (Service d'études sur les transports, les routes et leurs aménagements), en deçà de 65 km/h, la courbe s'inverse ! Selon cet organisme, les émissions moyennes du parc de véhicules légers augmentent de 33 % dès lors que les vitesses passent de 50 à 30 km/h ! Soit une sur-consommation de 2 litres aux 100 km pour une citadine diesel consommant 6 I/100 km en ville.



    UNE POLLUTION DOUBLÉE !

    Et il n'y a pas que la consommation qui s'envole: les émissions de particules et d'oxydes d'azote doublent. Selon le Setra, les projections pour 2020 et 2025 montrent que, malgré l'amélioration des dispositifs de dépollution montés sur les véhicules, la situation ne s'améliorera pas. En fait, seules les voitures électriques ne sont pas pénalisées par la baisse des limitations de vitesse en ville, mais elles ne représentent que 0,11% du parc...

    UNE CATASTROPHE POUR LES DIESELS

    La réduction programmée de la vitesse en milieu urbain va engendrer un autre méfait aux conséquences potentielle-ment catastrophiques: l'encrassement accéléré des diesels, qui représentent 60 % du parc roulant. A 30 km/h, la vanne EGR de recyclage des gaz d'échappement est à son ouverture maximum et la fabrication de parti-cules est massive. Sur les véhicules équipés de FAP, elle va rapidement provoquer la saturation du filtre, qui sera incapable de se régénérer à cause de la trop faible température. Résultat: des émissions polluantes qui grimpent en flèche et des pannes à répétition qui vont inciter les automobilistes à faire "défaper" leur voiture. Une pratique illégale, déjà répandue chez les taxis, et qui multiplie par cent les émissions de particules!
    PAR J: L.MOREAU 102 AUTO MOTO AVRIL 2015

    VENDU le 09/03/15   C4P7 Hdi140 CV BMP6, Exclusive+ Icare+ 16"+ RT5+ TPV+ AFIL+ Vidéo+ VLFS+ Hifi+ toutes options => 06/2009 ~ 61500 Km+ tjs dans un garage et en très bon état ...

          

    Votre avis m'intéressent ! Un commentaire ! ... Merci ! 


    12 commentaires
  • Il y a quelques années nous avons parcouru en voiture particulière le Nord et le centre du Portugal.
    En 4 billets avec diaporama, je vous propose de visiter ou revisiter avec nous le trajet Bragança (Nord/Est) / Lisbonne (avec visite de la ville)

    Le Portugal : Une destination soleil à l'européenne, au rythme du fado, en dégustant du porto, les poissons et crustacés, la morue, le cosido (un pot au feu servi avec du riz) ... Un peuple soudé, où le communautarisme fait loi, réservant un accueil chaleureux ... Le Portugal offre des paysages variés, de ses montagnes diverses, en passant par ses villes dont Lisbonne, la capitale moderne qui vous plonge dans l'époque des grandes découvertes. Riche d'un patrimoine culturel imposant, le Portugal possède des régions très animées et d'autres plus calmes comme le nord, authentique ...

    Le Nord du Portugal : Bragança ~ Aveiro 1/4


     

    Le sanctuaire de Bom Jésus

     

     

    en arrivant à Porto 

    Diaporama ~
    de la visite

    du "tinta barroca" l'un des cépages du Porto

    Votre avis m'intéressent ! Un commentaire ! ... Merci ! 

     Diaporama ~
    de la visite

     

    Le liège

    Il n’y a pas plus économique. Naturel et doux, il conserve la fraîcheur mais aussi la chaleur, si nécessaire, et est utilisé pour créer une ambiance confortable et chaleureuse. Le liège est l’un des produits naturels les plus caractéristiques du Portugal et fait partie de notre quotidien sans que nous nous en rendions compte.

     


    Les bouchons des bouteilles de vin constituent l’objet le plus connu mais il existe de nombreux articles en liège: des accessoires de mode, vêtements et chaussures, des meubles et revêtements, de sol ou mur, entre autres. L’invention récente du tissu de liège est venue révolutionner cette industrie et mettre en évidence ses propriétés si appréciées: il est résistant, versatile, recyclable, hypoallergénique et possède des qualités thermiques et acoustiques. En outre, son processus de transformation, permettant de le travailler facilement, est très simple trabalhado. 

    Outre les objets d’usage quotidien, le liège fait partie de l’histoire du Portugal et se retrouve dans de nombreux monuments et points d’intérêt ... Visite du Portugal

     

     

     

     

     

     


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique