• C'est par personnes interposées (mon fils et ma belle fille) que je viens de revisiter ce mois-ci la Croatie.

    2ème partie : Le Kvarner en diaporama ... qu'ils m'autorisent à partager avec vous ... 


    l'une des nombreuses chutes du lac Plitvice

     

    Le stigmates de la guerre ...

     Diaporama ~
    de la visite
     

     Petit paradis Croate... 

    Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite

    Parcs Nationaux de Kvarner

     

    LES LACS DE PLITVICE
    Situés dans les terres derrière la chaîne de montagnes Velebit, c'est le plus beau et le plus célèbre Parc National en Croatie, et une partie intégrale de patrimoine mondial de l'UNESCO. Il comprend 16 petits et larges lacs liés par des chutes d'eaux créées par  la sédimentation de travertin, un type de calcaire particulier. L'endroit est couvert de forêts denses de hêtres et de pins, avec une section de forêt vierge. La vie animale est riche avec la présence de l'ours brun. Des voyages spéciaux panoramiques sont organisés pour les visiteurs dans les terres et sur les lacs les plus larges en bus panoramique et bateaux propulsés par moteur électrique.

     

    SJEVERN VELEBIT
    Située dans la partie centrale de la chaîne de montagnes Velebit, dans la partie de la région la plus attrayante, autour du sommet le plus haut de Velebit, elle comprend les réserves naturelles de Rozanski et Hajducki Kuk. Elles sont constituées de formation de roches karste et incluent le Lukina Jama (Caverne Luka - une des plus profondes dans le monde) et le célèbre Jardin Botanique de Velebit.

     

    RISNJAK
    Un massif de montagnes couvert de forêts au nord de Rijeka, qui contient l'endroit  source de ce secteur, un paradis d'une diversité incroyable de richesses biologiques, ainsi que des ours bruns, des lynx, des chamois, des cerfs, et des aigles de serpents. La beauté de ses forêts, le phénomène de karste et ses vues magnifiques attirent un grand nombre d'alpinistes.


    8 commentaires
  • Observer baleines pilotes & dauphins

    La baleine pilote est aussi connue sous le nom de globicéphale tropical et porte le doux nom latin de « Globicephala macrorhynchus », elle appartient à la famille des mammifères marins (ou cétacés). 

     

    Les baleines pilotes entre Ténérife et la Gomera

     

    baignade au pied de la falaise (200 m d'eau)

     

     Diaporama ~
    de la visite

     

    la falaise des Géants qui s'élève à 600 mètres au-dessus de la mer

    Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite

     

    La baleine pilote est reconnaissable à sa couleur qui varie du gris foncé au noir et les mâles sont caractérisés par la forme arrondie de leur aileron dorsal.
    Adulte, cette baleine mesure jusqu'à 6,50 mètres de long pour les mâles (4 pour les femelles) peut peser jusqu’à 4 tonnes pour les 1ers et 2 pour les secondes.
    Les baleines pilotes entre Ténérife et la Gomera, vivent en bande de 10 à 40 individus.

    Avec un peu de chance ... les dauphins
    Essentiellement deux sortes de dauphins sont observables dans ces mêmes eaux :
    - le dauphin tacheté pantropical (Stenella attenuata). De petite taille, de 1,5 à 2,5 m il est caractérisé par une forme élancé et de petites tâches claires sur sa face dorsale ainsi que des tâches plus sombre sur sa partie ventrale.
    - le dauphin commun à bec court (Delphinus delphis). Il mesure de 1,7 à 2,4 cm et est caractérisé par son dos de couleur noire, son ventre blanc et ses flancs ornés d'une grandes zones variant du brun au violet. des Géants

     

    À gauche, la falaise des Géants qui s'élève à 600 mètres au-dessus de la mer, à droite, le village de Puerto de Santiago dont les constructions étagées envahissent peu à peu la colline. Tenerife a ceci de troublant, elle est certe construite et fortement urbanisée mais en seulement 10 minutes de voiture, le promeneur peut se retrouver dans des paysages vierges de toute empreinte humaine ... Le village de Santiago en est le parfait exemple : ce petit port de plaisance fortement urbanisé est le meilleur endroit pour observer l'impressionnante falaise des Géants.

     

     


    12 commentaires
  • Les Canaries se situent en plein Atlantique Nord, sur la route qu'a empruntée Christophe Colomb, leur "découvreur" lorsqu'il faisait voile à l'Ouest, pour trouver les Indes, et qu'il rencontra, en fait, la future Amérique.
    Pour arriver à l'île de la Gomera, il faut traverser en bateau les 30 km qui la séparent de Ténériffe, sa voisine plus connue et pourvue d'aéroports internationaux. Peu de personnes le font : 15 000 par an, sur les 2 millions de touristes qui visitent chaque année Ténériffe...

    Et bien nous, c'est là que nous sommes venus pérégriner durant une journée pendant notre semaine de villégiatue aux Canaries. Nous avons pris le ferry, qui effectue trois fois par jour l'aller et retour entre Los Cristianos de Ténériffe et San Sebastian de la Gomera.

    Deux coups de sirène à l'arrivée dans le port, et c'est parti pour une journée de visite et de souvenirs sur les pentes Gomeranes ...

    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Whahahouhouhouhou !

     Je viens, enfin, de retrouver mon diaporama de notre passage sur l' Île de la Goméra

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

     Le Roque de Agando et ses 1 250 m

     

     Cultures en terrasses, pas un pouce² de terrain inexploité !

    ~ Diaporama ~
    de la visite 

     bananeraie au fond

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     

      ~ Diaporama ~
    de la visite 

     

    San Sebastián de la Gomera
    Le village le plus grand (6.000 habitants à peu près) se trouve dans le sud-est de La Gomera, où il fait beau et chaud toute l'année : le soleil y brille plus que 340 jours de l'année. Des restaurants de bon goût, cafés et magasins sont près, il y a deux plages de sable fin qui invitent à la plongée libre.


    Hermigua
    La vallée de Hermigua s'étend du parc national dans l'intérieur de l'île jusqu'à la côte de nord-est. Les habitants du village (2000 en total) sont fiers du fait qu'ils bénéficient du meilleur climat dans le monde : ici on profite des températures douces pendant toute l'année,ni trop chaud en été, ni trop froid en hiver.

    Vallehermoso
    De magnifiques sentiers aux vues splendides enchantent le visiteur, autour de la vallée de Vallehermoso. La route descend en serpentins jusqu'au fond de la vallée, limitée d'un côté par une montagne aux étranges formes érosives, et de l'autre par une fascinante forêt, très épaisse. En face, la côte sauvage. Au-dessus de la vallée se dresse, comme un garde impressionnant, le Roque Cano, cœur de basalte d'un volcan, emblème de la commune de Vallehermoso.

     
    Agulo
    Juste entre Hermigua et Vallehermoso, le petit village d'Agulo est situé, niché dans les pentes rocheuses avec une belle vue sur la mer. Le village est du 17ème siècle, il a l'air d'un imagier. Le volcan de Tenerife "Pico del Teide" est omniprésent à l'horizon, au-dessus de la surface bleu de l'océan Atlantique.

     

    Le langage sifflé de l'île de la Gomera (îles Canaries), le Silbo Gomero
    Sur l'île de La Gomera qui fait partie des îles Canaries, se trouvent les derniers "siffleurs" qui parlent le Silbo, le langage sifflé des Gomeros qui permet aux hommes de communiquer entre eux en sifflant. Ce langage autrefois très rependu, était un moyen vital de communication pour des personnes se trouvant à de grandes distances. À l'ère des téléphones portables, les derniers "siffleurs" tentent tout de même de préserver leur langue morte et de l’enseigner aux plus jeunes dans les écoles depuis 1999. Découvrez un reportage du journal le Times sur ce langage sifflé de l’île de la Gomera.

     


    23 commentaires
  • C'est par personnes interposées (mon fils et ma belle fille) que je viens de revisiter ce mois-ci la Croatie.

    1ère partie : Zagreb rapidement, les côtes d'Istrie et de Lika en diaporama qu'ils m'autorisent à partager avec vous ... 

     

     la cathédrale de Zagreb

     

     

     campagne en Istrie

     

    Diaporama ~
    de la visite

    amphores en attente de remplissage ...

     

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite

     

    L’Istrie rappelle à certains l’Italie, toute proche ; d’autres voient dans ses criques rocailleuses et ses eaux turquoise un charme unique. De magnifiques vestiges romains s’éparpillent ici et là. L’Istrie est également une région de gastronomie : la supa mais aussi les truffes.  
    L'Istrie c'est aussi :
    L'héritage de la monarchie austro-hongroise - Une visite de l'architecture civile austro-hongroise et des fortifications militaires, une excursion en bateau, une visite des édifices militaires et religieux ...
    Les arènes de Pula - Sans doute un des plus importants monuments de l´ héritage culturel et historique de la période de l´Empire romain en Istrie. Aujourd’hui, c’est la scène de divers événements culturels, surtout des concerts.
    L'Agrotourisme en Istrie - C’est une forme de tourisme rurale a travers duquel on connaît les coutumes, les plats autochtones, comme le jambon cru istrien et le fromage istrien, les vins autochtones Teran et Malvazija, et le reste de la tradition du climat istrien. Souvent les établissements de l’agrotourisme peuvent offrir l’hébergement et le temps de séjour peut etre utilisé pour aller a la chasse ou pour monter a cheval. 
    La culture de la vigne et la culture des olives - font partie de la tradition de l’Istrie et le vin et les olives sont une partie importante de la cuisine istrienne et part meme de la nourriture méditerranéenne. Pour l‘Istrie et les gens locaux, le vin est la source de la santé, de l’amour et de la culture. Le sol rouge et la proximité de la mer donnent au vin istrien un arôme, une couleur et une saveur particulière. L’huile d’olives se produit depuis des siecles en Istrie. Elle est caractérisée par un gout amer et une couleur verdâtre, elle est une denrée incontournable de la nourriture saine. L’Istrie est riche en routes du vin et en routes d’huile d’olives par lesquelles vous pouvez mieux connaître ces deux cultures.

     

     


    16 commentaires
  • Depuis le début du printemps, les couleurs et le parfum des fleurs commencent à "embellir" l'air.
    Les camélias et les narcisses, premières à éclore, font le bonheur des jardiniers ...

     

     Les goganes (fritilaires) sont en fleurs ...

    Diaporama ~
    de la visite

    le potager se réveille tout doucement ... 

     

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite 

    Quel plaisir de voir le jardin des amis reprendre vie, et les découvertes des différentes fleurs sont quotidiennes, les arbres fruitiers font des fleurs, c'est un bonheur, c'est LE PRINTEMPS ! ...

    Conseils : après les dernières gelées, pensez à brasser votre tas de compost afin de réactiver le processus.
    En mai, paillez vos plantations avec du compost jeune sur une épaisseur de quelques centimètres. Cette technique permet d'économiser la moitié de l'arrosage en limitant l'évaporation.

    Le travail dans le jardin redémarre avec les beaux jours : préparation de votre terre, semis, anticipation des chaleurs de l'été... Le compost rendra votre terre meuble, et facile à travailler, vite réchauffée par sa couleur noire, et capable de stocker une quantité importante d'eau et de matières nutritives que les plantes puiseront au fur et à mesure de leurs besoins.

    La reprise des activités dans le jardin va produire une quantité importante de matières végétales vertes et humides : tontes, tailles de jeunes pousses, herbes indésirables ...
    Pensez à stocker l'excédent à proximité du composteur, pour l'alimenter régulièrement.
    Je ne fait plus de potager depuis que je suis à la retraite ...


    12 commentaires
  • L'habitat en bord de Sarthe ! ...
    Il est nécessaire « d’intégrer le paysage dans les politiques d’aménagement du territoire, d’urbanisme et dans les politiques culturelles, environnementales, agricoles, sociale et économique, ainsi que dans les autres politiques pouvant avoir un effet direct ou indirect sur le paysage ».
    Les études d’impact et les volets paysagers participent à cet objectif mais de manière incomplète et parfois trop tardive. 
    Les plans de paysages pallient à ce manque en formulant dans un document partagé les « objectifs de qualité paysagère » qui inspireront « les moyens d’intervention visant la protection, la gestion et/ou l’aménagement des paysages ».
    L'habitat fait partie de cet environnement ...

     

     murailles défensives contre les crues de 6,7m

     

     Diaporama ~
    de la visite 

     

    belle maison angevine ... derrière ses murs de protection ...

     

     

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite 

    Le râle des genêts reprend des couleurs en Basses Vallées Angevines !
    Les suivis nocturnes de la reproduction du Râle des genêts viennent de s’achever avec un bilan très prometteur avec de nombreux mâles chanteurs contactés. 
    Grâce à l’aide de bénévoles, plusieurs campagnes de prospection ont pu être organisées sur l’ensemble du site, qui s’étend de la Loire jusque dans les BVA.

    Au final, ce sont donc de nombreux mâles chanteurs qui ont pu être localisés, et même observés pour quelques privilégiés. (le Râle des genêts étant de nature très discrète)

    Ces effectifs constituent un record depuis la mise en place du programme européen Life+ Nature « Râle des genêts » qui a débuté en 2011. Ancien Bastion historique de l’espèce, seuls quelques mâles chanteurs avaient été contactés sur les sites des BVA.

    Des résultats qui témoignent notamment d’une gestion responsable des parcelles par les exploitants, qui nous l’espérons sauront pérenniser certaines pratiques particulièrement favorables à l’installation de l’espèce !


    11 commentaires
  • Non ! Pas la "Promenade du Soleil" mais …
                                       une promenade au soleil dans les Basses Vallées Angevines ...

    La Sarthe
    Une belle rivière aujourd'hui réhabilitée pour la plaisance.
    Rivière paisible s'étendant des Alpes Mancelles, jusqu'à vos pieds dans le diaporama joint, la Sarthe a délaissé son passé commercial pour devenir un haut lieu de loisirs et du tourisme fluvial, plébiscité par les plaisanciers.
    Navigable des Basses Vallées Angevines jusqu'au Mans, la Sarthe déroule 130 kilomètres d’une nature préservée entre moulins, écluses fleuries, petits villages et étapes gastronomiques. À la Maison de la Rivière, à Châteauneuf-sur-Sarthe, on peut s'entendre compter l'histoire de cette belle rivière ...

     depuis 1993 cela a beaucoup évolué dans le bon sens ...

     

    Diaporama ~
    de la visite 

    qu'elle est belle et ... impatiente d'aller naviguer 

     

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite 

    Les Basses Vallées Angevines
    Au nord-est d’Angers, les Basses Vallées Angevines forment un territoire baigné par les rivières du bassin de la Maine : Maine, Mayenne, Loir et Sarthe. Régulièrement inondée, cette zone offre une biodiversité exceptionnelle qui lui vaut une reconnaissance internationale et qu’il convient de préserver.
    Ce site est également un lieu de production agricole puisque les prairies inondables sont exploitées pour la production de viande bovine.
    Enfin, les Basses Vallées Angevines sont un espace récréatif aux portes de la ville. L’offre de randonnée s’articule autour du sentier de grande randonnée de pays, la boucle principale offre 100 km de circuit auxquels se greffent 250 km de boucles communales.
    Les voies d’eau offrent également de nombreuses possibilités de pratiques de loisirs (pêche, canöe…).
    Angers Loire Métropole, avec le concours de partenaires impliqués localement, a élaboré un programme d'éducation des scolaires comme un moyen d’appréhender ce territoire de façon globale et cohérente. Objectif: sensibiliser les enfants pour qu’ils développent une conscience citoyenne et environnementale et qu’ils deviennent les ambassadeurs de ce territoire remarquable.
    Pour en savoir plus, découvrez les Basses Vallées Angevines : site exposition BVA-Natura 2000


    13 commentaires
  • Convoqué que j'étais à une AG suivie d'un conseil d'administration, je suis donc "monté" à Paris en ce jeudi Saint.

    Vraiment pas une sinécure ...
    Dès potron-minet, il m'a fallu me lever tôt ... 


     J'arrive dans un carrosse après avoir mis mon cab au parc 

     Arrête ! arrête, nous sommes arrivés en gare de Montparnasse !

      Diaporama ~
    de la visite 

     

    pour un repas chez le Réunionnais impasse de la Gaîté ...

     Diaporama ~
    de la visite 

     

    ... Préparer et sortir la voiture pour rejoindre le centre ville ; trouver un parking couvert et gardé acceptant les véhicules toute la journée pour un prix raisonnable ; me diriger vers une station de tram (on dit tram à Angers mais on pourrait dire “tram–tram” par opposition à Nantes ou il est nommé “tram-train”) donc vers une station équipée d'un distributeur de tickets unitaires car ma première carte de dix est devenue périmée avant d'être consommée.
    Arrivé à la gare, j'ai pris des photos pour avoir un souvenir "là-haut" si le conducteur venait à être seul dans le poste de pilotage …

    C'était écrit au tableau : quai « A » pour Montparnasse ; et tous d'un seul homme, nous nous sommes dirigés vers le quai « A » sans avoir oublié de faire des incantations au poinçonneur d'Angers (non pas des Lilas) Il m'en à fallu deux pour obtenir satisfaction …

    J'avais donc repéré mon emplacement de voiture au sol … c'était le « W » Je me suis juré de ne pas le perdre des pieds … j'étais planté dessus ! Puis, tout à coup : ANNONCE ! … ce n'est pas le quai « A » mais le quai « B » ... Cavalcade … Re-repérage d'emplacement de voiture mais cette fois entre deux lettres ; mon cœur n'arrêtait pas de balancer … mais le pire est à venir.

    Les informations d'emplacements étaient inversées … vous imaginez le mouvement brownien qui s'en suivi : tous ceux qui attendaient d'un bout du quai devaient aller à l'autre et lycée de Versailles (vice et versa).

    J'ai cru mourir … d'où l'intérêt, au combien important, d'avoir des photos souvenir (petit retour arrière, vous suivez ? ).

    Oufffff ! Je suis assis, dans la bonne voiture, pas à la bonne place bien sûr ...
    On dit que les voyages forment la jeunesse mais qu'est-ce que ça fatigue les moins jeunes ! ...

    Revoir Paris … ♫♪
    Un petit séjour pour moi … ♫♪
    Revoir Paris … ♫♪
    Et me retrouver en émoi … ♫♪
    Seul sous la pluie … ♫♪
    Parmi la foule des grands boulevards … ♫♪
    Quelle “joie” inouïe … ♫♪
    D'aller ainsi au hasard … ♫♪
    Prendre un taxi … ♫♪ ...

    Vos expériences m'intéressent ! Un commentaire ! ... Merci !


    16 commentaires
  • Le couvent de la Baumette (Ancien couvent des Cordeliers de la Baumette à Angers)

    C’est un lieu chargé d’histoires qui est situé à l’extrémité sud d’Angers sur le bord de la Maine. Ce monument, classé au patrimoine de l’humanité par l’Unesco, est peu connu des Angevins. « On veut faire découvrir ce lieu étonnant », confie le copropriétaire et président de l’association "ancien couvent de la Baumette". C’est ce souhait qui a poussé l’association à ouvrir les portes régulièrement.

    la cour ...

     Diaporama ~
    de la visite 

     La Maine ...

    Diaporama ~
    de la visite 

     

    En 1452, le roi René souhaite faire construire un site dédié à Sainte Marie-Madelaine. Lui qui partage sa vie entre l’Anjou et la Provence, il est fasciné par la Sainte-Baume-de-Provence. Il désire faire construire l’équivalent en Anjou. Il taille alors dans la roche angevine pour faire une petite baume ... Une baumette.
    Au total, ce sont 14 niveaux de jardins qui ont été taillés dans le schiste angevin à la manière d’une rizière vietnamienne. On évalue à 10 000 tonnes le schiste extrait pour la confection du couvent.

    Un couvent dans l’air du temps …
    Au cours de ses six siècles d’existence, le couvent a accueilli des hôtes prestigieux, le jeune Louis XIII et Henri IV mais aussi François Rabelais. Désormais, l’ancien couvent accueille différents événements. L’association de l’ancien couvent organise des repas, des expositions ou des concerts. Récemment, on pouvait entendre des chants corses au sein de la chapelle. Le leitmotiv de l’association : continuer d’écrire l’histoire de ce lieu étonnant. 

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !


    12 commentaires
  • L'Éolien dans les Mauges : du vent dans les voiles

    Territoire rural, disposant d’un potentiel de vent intéressant, c’est tout naturellement que les Mauges se sont emparés de cette thématique et étudié le potentiel de développement de cette énergie renouvelable sur son territoire.

    A partir de 2001, suite à la mise en place d’un tarif d’achat de l’électricité produite par des éoliennes par EDF, les premiers projets éoliens ont émergé et les démarches se sont intensifiées. C’est logiquement à cette période que les élus du Pays des Mauges ont décidé de mettre en place un Schéma de développement éolien.
    Les quatre premières éoliennes se sont élevées sur le domaine des Crêtes, entre les communes de La Tourlandry et Coron. D'une capacité de 2,5 mégawatts, chaque éolienne culmine à 125 mètres.
    Huit nouvelles éoliennes se sont ensuite montées entre les communes de St-Quentin et Le-Pin. Le parc du Pin-en-Mauges et de Saint-Quentin-en-Mauges est le plus important d'Anjou.
    Aujourd'hui, c'est 29 machines qui sont en production.

     


    L'éolien est porté par des vents favorables en Mauges. Mais les élus du Sénat sont venus s'en mêler en portant la distance minimum de 500 m à 1 km entre une machine et une habitation.

    L'éolien terrestre ressemble à la Colline inspirée de Maurice Barres. « Il est des lieux où souffle l'esprit et d'autres ou souffrent les intelligences. »
    Officiellement en cette année de sommet environnemental à Paris. les gros bonnets gouvernementaux surfent sur une annonce : atteindre 40 % d'énergie renouvelable a l'horizon 2030.
    Dans les Mauges rurales le terrain est propice puisque l'harmonie des contraires est a portée d'éolienne. structure industrielle plantée au champ.

    Sauf que des freins existent : un habitat dispersé qui pose la contrainte de la proximité. un couloir militaire aérien large de 40 km. la zone de calibration radar de Thales Cholet avec son mat sur Bégrolles-en-Mauges.
    Ainsi va la France. quand la nacelle de l'éolienne est suspendue a la navette parlementaire. L'éolien était déjà mal en point en Saumurois. Si les vents des Mauges deviennent des vents mauvais. il est condamné dans le 49.                                                                     ~ Le bocage des Mauges ~

    Le Sénat met des bâtons dans les pales

    À l'heure où la centrale de Chinon (Indre-et-Loire) est relancée malgré des équipements de 30 ans dont la sécurité fait débat, le développement de l'éolien fait sens dans la région comme alternative. On parle ici de l'éolien onshore puisqu'on sait les grands projets offshore conçus au large de Saint-Nazaire où le 3e parc éolien ferait déjà des vagues !

    Les nuisances de l'éolien terrestre sont connues : sonores et/ou pour la faune (vol des oiseaux) ; mais c'est d'abord la proximité des habitations qui inquiète. Faut-il laisser le champ libre ou commander une distance protectrice, 500 m en France aujourd'hui, mais le double demain si la parole sénatoriale prévaut ?
    Avec 10 840 emplois, 760 sociétés actives dans 1 600 établissements sur le territoire national, c'est toute la filière de l'éolien qui crie au coup de grâce. Elle jette ses dernières forces dans un retour vers les députés pour revenir sur ce kilomètre mortel. Les élus EELV,

     

    promoteurs d'un éolien raisonné, lui font chorus. Ainsi CB la sénatrice du Maine-et-Loire ou l'influent élu régional des Mauges annoncent des courriers vers l'Assemblée nationale dans ce sens. Le député vert nantais figure d'EELV, pourrait porter le message au sommet de l'État.
    Pendant que les politiques s'affairent à faire et défaire, on s'en remet à ... Dieu : « si Dieu le veut bien, le projet de la Jactrie sortira de terre en 2016. Avec une machine sur Trémentines, deux sur Saint-Georges des Gardes et deux sur La Chapelle-Rousselin.

    Personnellement je suis pour les 1000 m ...

    Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique