• Ce blog est en pause ... Les archives sont ici, à droite ==>
    En attendant
    que le problème de prix / pub se règle sur EK  ...

     

    ... je suis ici : http://www.les-mauges.fr/

     ce blog est en pause temporairement mais reste ouvert pour être visité,   revisité,    re revisité ....

    Pour laisser un commentaire passez sur mon nouveau blog ...

     

     


  •  

     ... déjà publiés sur ce blog : 
    Introduction au voyage                         : http://bit.ly/1RosZbL
    Étape 1 Melbourne – Warrnambool      : http://bit.ly/1P6CXtB
    Étape 2 Warrnambool – Robe               : http://bit.ly/1PFSaCr
    Étape 3 Robe - Adélaïde                      :  http://bit.ly/1RIgolr
    Étape 4 Adélaïde - Broken Hill              : http://bit.ly/1nVTHhd
    Étape 5 Broken Hill / Wentworth          : http://bit.ly/1Pr2kqQ
    Étape 6 Wentworth / Melbourne           : http://bit.ly/23YqXVC
    Étape 7 Christchurch / Timaru              http://bit.ly/1ouqH0v
    Étape 8 Timaru / Wanaka                     : http://bit.ly/1Rhtx2a
    Étape 9 Wanaka / Franz Josef Galcier  : http://bit.ly/1QGHt90
    Étape 10 Franz Josef Galcier/Wesport  : http://bit.ly/1pcy4u3
    Étape 11 Wesport / Nelson                  : http://bit.ly/1LU5iYN
    Étape 12 Nelson / 
    Wellington              : http://bit.ly/1Xkakyx


    VOYAGE AUSTRALIE-NZ - ETAPE 13 -
    Wellington / Wanganui (Nouvelle-Zélande)

    Zitouni écrit : 
    Nous avons tout plein de choses à vous raconter. Et donc j'ai déjà imaginé deux rubriques pour organiser tout ça (d'autres seront créées plus tard) :
    - Une nuit à l'hôtel
    - Scènes de la vie quotidienne

    Avant toute chose, sachez qu'on kiffe grave la Nouvelle Zélande !  

     Aïe ! Aïe !

    Quelle triste journée. Triste comme la pluie qui tombe sans discontinuer ou comme un moulin à vent sans vent ... Eh bien on fait avec !

     

     

    un moulin à vent sans vent ! C'est réussi ...

     ~ Diaporama ~
    de la visite

     

     z'en avez jamais eu des comme ça dans votre salon !


     

    Votre avis les intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

    ~ Diaporama ~
    de la visite


    A 9h il pleut.
    Allons alors photographier la pluie qui se déverse sur un moulin à vent sans vent ! C'est réussi. A Foxton. Une (toute) petite cité ancienne avec, en son cœur, un moulin à vent (Moulin de Molen) hollandais édifié en 2003 et qui fonctionne (Ben pas aujourd'hui, vous l'aurez deviné !).
    A 10h il pleut comme mouton qui pisse.
    A 11h il pleut.
    Et plus on va vers le nord, plus les essuie-glaces fonctionnent vite.
    A 12h30 à Kai Iwi Beach, il pleut. On ne voit même pas l'océan. Sébastien encore moins... il pionce !
    A 14h nous nous installons pour déjeuner dans un restaurant totalement vide, au chaud près d'une fausse cheminée au gaz, allumée. Il pleut dehors.
    A 15h nous sommes déjà vautrés dans la chambre de notre motel. Il pleut toujours dehors.
    Il est maintenant 17h36. Il pleut.
    Bref, il pleut.
    La température a été stable toute la journée, tout comme la pluie. 10°C.
    Demain il ne pourra que faire meilleur alors,
    A demain.
    Seb & Zitouni

    Vous ai-je dit qu'il pleuvait ?


    3 commentaires
  • Oui ! Le Maine & Loire (49) vaut le voyage ! ... Nous vous attendons ! ...

    Le directeur d'Anjou Tourisme, arborait un grand sourire hier en accueillant le directeur éditorial de l'une des collections les plus lues par les touristes européens : celle du Guide Vert Michelin, incontournable fascicule de balade dans les régions de France, dans les pays d'Europe et même sur le reste de la planète.

    Valeur du patrimoine, mais aussi travail des gens …
    Il faut reconnaître que le Maine-et-Loire opère une belle moisson d'étoiles, c'est aujourd'hui l'une des plus fortes concentrations de sites étoilés en France, explique le directeur éditorial, en rappelant le principe de la notation : une étoile marque un site intéressant, deux étoiles méritent le détour, et trois étoiles valent le voyage ».

    Au registre des satisfactions, la ville d'Angers peut jubiler. Honorée jusqu'à aujourd'hui de deux étoiles, elle en glane une troisième, « la seule en France à réaliser ce bond en avant cette année ». Touchant le graal, elle rejoint ainsi l'abbaye royale de Fontevraud, la Loire angevine, le château de Serrant et la tenture de l'Apocalypse, au rang des sites qui valent spécialement le voyage. La cité du Roi René se hisse ainsi au niveau de Nantes, parmi 56 autres villes ou villages de l'Hexagone qui se situent au plus haut niveau d'exigence.

    Au total, 38 étoiles brillent dans ses murs, « davantage qu'à Nantes », et cinq sites montent en grade en accédant au palmarès ou en gagnant une étoile supplémentaire : la Maison d'Adam magnifiquement restaurée, le Logis Barrault en tant qu'écrin du Musée des Beaux-Arts, la Collégiale Saint-Martin, la Maison Bleue du mosaïste Odorico et l'Hôtel Turpin de Crissé qui abrite le musée Pincé.

     au confluent de 3 rivières ...

     

    Des jeux et des agrès dans tous les nombreux parcs

    ~ Diaporama ~
    de la visite

     des sentiers, des jeux d'eau, etc. ...

     

    Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     ~ Diaporama ~
    de la visite

    D'autres ont sûrement moins de moyens et ne peuvent pas se targuer d'une histoire aussi royale, mais peuvent sourire quand même. Ainsi Doué-la-Fontaine est-elle récompensée de ses efforts pour avoir créé le Mystère de faluns dans ses caves troglodytes des Perrières : le site gagne sa première étoile, tout comme le village troglodytique voisin de Rochemenier qui attire des dizaines de milliers de visiteurs en racontant la vie sous terre des paysans d'autrefois.
    A la hausse également, le Parc oriental de Maulévrier a beaucoup séduit l'équipe du guide. Il doit sa deuxième étoile à son audace et au dynamisme de son équipe. Autrefois oublié et en friches, le Parc déborde aujourd'hui d'idées diurnes et nocturnes. Comme quoi le patrimoine n'est pas la seule carte à abattre pour se distinguer dans le Guide Vert. Le travail des hommes et des femmes, souvent bénévoles, sait aussi y porter ses fruits. 

    Les sites trois étoiles 
    Le département compte désormais cinq sites référencés trois étoiles (des sites qui « valent le voyage » selon le classement du Guide Vert) : La ville d'Angers (qui a gagné une étoile), le château de Serrant, l'Abbaye royale de Fontevraud, le château d'Angers, la Tenture de (Apocalypse.

    Les sites deux étoiles 
    Douze sites sont classés comme * valant le détour = : le musée des beaux-arts d'Angers, la tapisserie Le Chant du Monde, la ville de Saumur, le château de Saumur, Cunault, le Bioparc de Doué-la-Fontaine, le château

    Les sites une étoile
    de Montreuil-Bellay, le château de Brézé, le château de Brissac, le château du Plessis-Bourré, le Loire angevine et le Parc oriental de Maulévrier (qui a gagné une étoile). 
    CO 12/02/2016

     


    5 commentaires
  •  

     ... déjà publiés sur ce blog : 
    Introduction au voyage                         : http://bit.ly/1RosZbL
    Étape 1 Melbourne – Warrnambool      : http://bit.ly/1P6CXtB
    Étape 2 Warrnambool – Robe               : http://bit.ly/1PFSaCr
    Étape 3 Robe - Adélaïde                      :  http://bit.ly/1RIgolr
    Étape 4 Adélaïde - Broken Hill              : http://bit.ly/1nVTHhd
    Étape 5 Broken Hill / Wentworth          : http://bit.ly/1Pr2kqQ
    Étape 6 Wentworth / Melbourne           : http://bit.ly/23YqXVC
    Étape 7 Christchurch / Timaru              http://bit.ly/1ouqH0v
    Étape 8 Timaru / Wanaka                     : http://bit.ly/1Rhtx2a
    Étape 9 Wanaka / Franz Josef Galcier  : http://bit.ly/1QGHt90
    Étape 10 Franz Josef Galcier/Wesport  : http://bit.ly/1pcy4u3
    Étape 11 Wesport / Nelson                   : http://bit.ly/1LU5iYN


    VOYAGE AUSTRALIE-NZ - ETAPE 12 - Nelson 
    (Île sud) / Wellington (Île nord) (Nouvelle-Zélande)

    Zitouni écrit : 
    Nous avons tout plein de choses à vous raconter. Et donc j'ai déjà imaginé deux rubriques pour organiser tout ça (d'autres seront créées plus tard) :
    - Une nuit à l'hôtel
    - Scènes de la vie quotidienne

    Avant toute chose, sachez qu'on kiffe grave la Nouvelle Zélande !  

    C'est sous un ciel dégagé que nous avons quitté Nelson ce matin, vers 9h.
    Le temps de passer chez Subway qu'on aime tant (voir photo) et zou, direction la montagne.
    Ça commence gentiment à tourner à gauche, puis à droite, rien de plus normal.
    Nous nous arrêtons à quelques reprises pour faire des photos de la Pelorus River.
    C'est sympa mais de très nombreuses montagnes ont été dépouillées de leurs sapins. Du coup, c'est occasionnellement moche.
    Ça monte, ça descend... ça commence à tourner franchement.
    Les rivières se font maintenant torrents.
    Mais tout comme hier, il y a peu d'endroits pour stationner.
    Il est presque 11h lorsque nous nous engageons sur la route littorale pittoresque.
    Nous faisons quelques kilomètres et là, je commence à me dire : "si ça tournicote comme ça jusqu'à l'embarcadère de Picton, ça risque d'être juste !". Du coup, j'ouvre un peu les gaz.
    Notre départ en bateau est à 14h et nous devons tout d'abord restituer la voiture (nous en récupérerons une autre après la traversée).
    Les virages vont alors s'enchaîner à un rythme complètement fou. L'arrière de notre voiture n'a pas encore quitté une courbe que l'avant s'engage dans la suivante !
    Les intérieurs des virages sont protégés de palissades en bois. Elles sont carrément poncées par les voitures qui tournent trop court. C'est hallucinant ce que ça tourne.
    Nous atteignons Picton vers 12h15 seulement.

     

     à Picton vers 12h15

     

     

     traverser le détroit de Cook n'est jamais de tout repos 

     ~ Diaporama ~
    de la visite

     

     arrivée sur Wellington 

      
    Votre avis les intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     ~ Diaporama ~
    de la visite


    Comme souvent, la signalétique relative aux loueurs est sommaire. Nous tournons en rond un bon 1/4h.

    Finalement, nous garons notre Toyota et déposons les clefs dans la boîte aux lettres du loueur, parti manger peut-être. Pas d'état du véhicule à la restitution, le plein non vérifié... on verra bien !
    Les photos traduisent assez bien ce que nous avons vécu durant la traversée. Les fjords (1h30) étaient superbes et vraiment serrés.
    Un temps au départ correct, et un temps complètement pourri à l'arrivée, avec un vent de folie. Heureusement que la houle n'avait pas eu le temps de se lever !
    Il fallait quand même se tenir pour se déplacer dans le bateau. Blurp !
    La prise en compte de notre nouvelle chariote s'est faite à nouveau sous la pluie et dans le vent. Cette fois - toujours pour Papy Clou - c'est la même en couleur bronze, avec clef de contact et... un volant.
    La prise en compte de la chambre du motel a été plus compliquée.
    Notre réservation "chambre accessible" avait été zappée. Du coup, il y avait une "Old Lady" dans notre piaule !
    Les patrons (chinois !) sont parvenus à virer (ou manger ?) la dame, à refaire la chambre propre pendant que nous allions dîner en ville.
    Tout est à la taille chinoise ici. La réception pas accessible, le parking tout riquiqui, la chambre mal fichue. Je suis actuellement assis, les jambes dans le frigo, la tête dans le micro-ondes, le PC tape dans la bouilloire et mon tapis de souris est posé sur le décodeur ! C'est dire …
    A la météo TV ce matin, ils ont dit qu'à partir de demain il referait beau !
    On verra…
    Profitez bien de ces quelques photos encore. Vous en avez déjà reçu ... Ah oui ! Au moins !
    A demain sûrement, … Seb & Zitouni 


    7 commentaires
  • Les sculptures de Gari visibles aux Anciennes Ecuries de Trélazé

     


     entrée gratuite ! ...

     

     ~ Diaporama ~
    de la visite

    Le taureau du chaudronnier de formation : Gari

     

     

     Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     ~ Diaporama ~
    de la visite

    Comme un petit oiseau sur sa branche, pourrait être la première impression lorsque l'on rencontre Gari le sculpteur.
    Impression seulement : l'homme est capable de tellement de génie créateur dans les dimensions des animaux, dans les techniques créatives, dans les expressions, qu'il en devient très grand dans le sens de l'originalité. Cependant, les œuvres du chaudronnier de formation restent accessibles aux visiteurs car concrètes et parlantes : une gazelle est une gazelle, une pomme est une pomme, mêmes stylisées.
    Gari très ému, s'est un peu enchevêtré dans les paroles de son discours, rejoignant les enchevêtrements des écailles du sandre conçu de ses mains. Le sandre, pour ceux qui ne le savent pas encore, réside habituellement en place ligérienne, puisque tout proche de la mairie de la Bohalle 49. Déjà 20 ans que les premières pièces … Le sculpteur a tenu à remercier ses proches, copains, le Maire et diverses personnalités, lors du vernissage de l'exposition. Pour marquer le 20e anniversaire des premières pièces, l'exposition a lieu du 20 février au 20 mars, dans le bel écrin des Anciennes Ecuries. Je me suis laissé embarquer, emporter dans le monde de Gari pour aller à la rencontre de l'esprit cosmique du sculpteur.
     
    Tiré de CO 20/03/16


    8 commentaires
  • « Opera » (navigateur internet) intègre un bloqueur de pubs pour répondre à la frustration des internautes ... 40% plus rapide que les autres navigateurs ...
    Technologie : Pour naviguer sans publicité dans Opera, il ne sera plus nécessaire d’en passer par l’installation d’une extension souvent peu efficace. Le navigateur intègre nativement un bloqueur. Opera ne fait que répondre à un besoin et suit les usages.
    Voilà qui devrait encore relancer les discussions autour des bloqueurs de publicités dans les navigateurs Web. Ceux-ci sont-ils désormais la seule solution pour naviguer de façon sereine sur Internet, au risque d’affecter financièrement les éditeurs de contenus dont le modèle repose sur la publicité ?
    Pour l’éditeur du navigateur Opera, la réponse est oui. Celui-ci vient de présenter la dernière version de son logiciel. Et désormais plus besoin pour l’internaute d’installer une extension dédiée de blocage publicitaire. Cette fonctionnalité est en effet native sur Opera.

    Trop de publicités et de tracking : l'internaute poussé vers les bloqueurs ...
    Opera l’assure, intégrer une telle fonction est désormais un mal nécessaire. «  La publicité alimente Internet, ce qui permet à de nombreux services d’être gratuits pour les utilisateurs. Mais, comme notre nouvelle étude le montre, la plupart des pages Web sont aujourd'hui considérablement ralenties par des publicités excessives et un lourd tracking » commente le vice-président de l’éditeur en charge de l'ingénierie « Nous ne l’acceptons pas. Nous voulons que le Web soit un meilleur espace pour nous tous, en tant qu’utilisateurs » ajoute-t-il. Et Opera ne part pas seulement à l’affrontement contre les partisans de la publicité sur Internet, mais aussi les éditeurs d’extensions de blocage. La firme assure ainsi que le gain de performance grâce à son bloqueur intégré est de 40% supérieur à celui des extensions - ce grâce à un filtrage des publicités opéré directement au niveau du moteur de rendu, un niveau auquel les extensions tierces n’ont elles pas accès.

    “À la publicité de proposer une nouvelle norme acceptable” 
    Le blocage natif, une mauvaise publicité pour l’industrie du secteur et les éditeurs de contenus dont les recettes sont affectées par ces outils ? L’IAB n’a pas attendu le nouveau Opera pour s’emparer du sujet. Cette semaine, l’organisation regroupant les acteurs de la pub en ligne a présenté son baromètre Adblock.
    En France, 30% des internautes sont ainsi équipés d’un bloqueur publicitaire, bien au-delà de la part de marché d’Opera dans les navigateurs. Et 55% des sondés déclarent connaître ces logiciels. Faire le silence sur leur existence ne peut donc être une réponse à leur adoption.

    Comme le soulignent les résultats, cet usage des internautes est d’abord la conséquence des perturbations de la navigation perçues par ces derniers. Les utilisateurs se déclarent en effet saturés de publicité sur Internet. 

     

     

     

    Toutefois selon l’étude de l’IAB France et d’Ipsos, l’internaute français n’est pas publiphobe et souhaite notamment moins de publicités à l’écran, moins de répétition et une publicité « acceptable », c’est-à-dire par exemple ne gênant pas la navigation et simple à fermer. L’étude le reconnaît, la solution consiste pour la publicité à proposer « une nouvelle norme acceptable. »
    Par Christophe Auffray ZDnet Jeudi 10 Mars 2016

     

    J'utilise l'extension "Adblock" sur Chrome (insuffisante)   et le navigateur "Opera Developer"
    Téléchargez le nouvel Opera (version 37) !

    Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !


    15 commentaires
  •  

     ... déjà publiés sur ce blog : 
    Introduction au voyage                         : http://bit.ly/1RosZbL
    Étape 1 Melbourne – Warrnambool      : http://bit.ly/1P6CXtB
    Étape 2 Warrnambool – Robe               : http://bit.ly/1PFSaCr
    Étape 3 Robe - Adélaïde                      :  http://bit.ly/1RIgolr
    Étape 4 Adélaïde - Broken Hill              : http://bit.ly/1nVTHhd
    Étape 5 Broken Hill / Wentworth          : http://bit.ly/1Pr2kqQ
    Étape 6 Wentworth / Melbourne           : http://bit.ly/23YqXVC
    Étape 7 Christchurch / Timaru              http://bit.ly/1ouqH0v
    Étape 8 Timaru / Wanaka                     : http://bit.ly/1Rhtx2a
    Étape 9 Wanaka /Franz Josef Galcier   : http://bit.ly/1QGHt90
    Étape 10 Franz Josef Galcier/Wesport  : http://bit.ly/1pcy4u3


    VOYAGE AUSTRALIE-NZ - ETAPE 11 -  Wesport / Nelson (Nouvelle-Zélande)

    Zitouni écrit : 
    Nous avons tout plein de choses à vous raconter. Et donc j'ai déjà imaginé deux rubriques pour organiser tout ça (d'autres seront créées plus tard) :
    - Une nuit à l'hôtel
    - Scènes de la vie quotidienne

    Avant toute chose, sachez qu'on kiffe grave la Nouvelle Zélande !  

    Ce soir, c'est notre dernière nuit passée sur l'île du sud de la Nouvelle-Zélande ...


    et les cailloux roulaient ♫♪ ♫♪

     

     et les coucous chantaient ♫♪ ♫♪

     Diaporama ~
    de la visite

    on a tous dans l'cœur le souv'nir d'un book à vider ♫♪ ♫♪ 

     Votre avis les intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     

     Diaporama ~
    de la visite

     

     Demain, nous rejoindrons dans l'après-midi celle du nord, en traversant le détroit de Cook qui est souvent capricieux. Glurps !
    Nous sommes à Nelson. C'est une ville assez grande à l'échelle du pays. Elle est bien protégée au fond d'une baie abritée. Nous y sommes arrivés vers 14h.

    Au départ de Westport ce matin, il pleuvait. Pas beaucoup mais... Et puis dès 10h le ciel s'est dégagé.
    C'est à ce moment là que nous nous sommes engagés dans les Gorges de Buller.

    La route, très sinueuse y était très jolie mais, malheureusement, très peu de dégagements y sont prévus pour bien prendre le temps de faire de belles photos. Du coup, les souvenirs de ces paysages, nous les garderons dans nos têtes.
    A 14h donc, nous voilà arrivés à Nelson.

    Prise en compte de la chambre. Le réceptionniste s'est fait exploser une cartouche d'encre sur tout le corps ! Il a nettoyé sa figure mais ses mains sont toutes tâchées et ses vêtements sont bons à jeter.

    A 15h nous sommes sur la plage (celle qu'on voit sur l'une des photos, au fond derrière les pins) à bronzer. Il fait 21 degrés, le vent n'est ni trop frais ni trop fort... Nous sommes bien.
    Vers 16h30 nous décidons d'aller faire un tour au port, puis, avant d'aller au restaurant, nous prenons le temps d'aller admirer Nelson depuis les 2 belvédères, sur la colline.
    18h30, c'est bien l'heure de la bière. Et 19h, c'est bien l'heure d'un bon repas... Et sitôt la douche prise, c'est l'heure de la chronique. La routine s'installe !

    A demain donc ... Bises à Pitch, le lapin nain de ma fille chérie !
    Seb & Zitouni... tout cramoisis ...


    9 commentaires
  •   régions traversées :

    Catalogne (le nord de)

    Aragon (le centre de l')

    Navarre (le Bardenas R.)

    À quatre ( Zitouni et trois amis ) 70% de pistes souvent piégeuses

    La Catalogne a une diversité géographique remarquable, compte tenu de la taille relativement petite de son territoire. Elle est conditionnée par la côte méditerranéenne, à l'est, avec 580 km de côtes, et les grandes unités issues des Pyrénées, au nord. Le relief catalan présente environ trois unités structurantes :
    - La formation des Pyrénées qui relie la péninsule ibérique avec le continent de l'Europe
    - Dans le nord de la Catalogne, 
    le système côtier avec alternance de collines et plaines parallèles à la côte méditerranéenne 
    - La dépression centrale qui forme le secteur oriental de la vallée de l'Èbre.

    Les Pyrénées catalanes représentent près de la moitié de la longueur des Pyrénées car elles s'étendent sur plus de 200 km.
    Traditionnellement, ce qui les différencie des Pyrénées axiales, ce sont les principaux contreforts (territoire sud catalan) et les formations de montagnes parallèles, mais avec des altitudes plus basses, moins raides et dont la formation géologique est différente.

    la moto KTM 1190 R de " Zitouni "avec le pare-buffle orange 

     

    un véritable escalier à monter

    Diaporama ~
    de la visite  

     

     une pente glissante à descendre

     Diaporama ~
    de la visite 

      Le point culminant de la Catalogne, qui se trouve au nord de la région de Pallars Sobirà, situé sur la frontière franco-espagnole est la Pique d'Estats (3143 m), suivi de Puigpedrós (2914 m) et du Puigmal (2910) sur la frontière avec la France. Le piémont catalan est marqué par plusieurs chaînes de montagnes comme le Cadi ou le Pedraforca.
    Le système méditerranéen catalan repose sur deux arêtes sensiblement parallèles à la côte, dans une direction nord-ouest vers le sud-ouest. C'est la chaîne côtière d’une part et les montagnes pré-côtières ou piémontaises de l’autre. La chaîne côtière est de moindre longueur et d’altitude plus basse que la montagne pré-côtière. Au sein de cet ensemble, s'étend une série de plaines qui forment une dépression côtière et une autre pré-littorale. La dépression côtière est située sur la côte est des montagnes pré-côtières. La dépression pré-littorale, base de la plaine de Vallès et Penedès, est située à l'intérieur entre deux montagnes. Les autres plaines majeures sont dans les régions de la Forêt et de la Haute et de la Basse Empordà respectivement. Enfin, le système comprend également la chaîne transversale et les sous-Pyrénées, qui sont des formations finales des montagnes pré-côtières, en contact avec les Pyrénées et les contreforts (les volcans région de la Garrotxa).
    La dépression centrale catalane est une plaine située entre les Pyrénées et les montagnes pré-côtières. Le sud de la province de Lleida et le centre de Barcelone occupent ce territoire. L’altitude se situe entre 200 et 600 mètres. Les plaines et les eaux qui descendent des Pyrénées ont créé un terreau fertile pour les terres agricoles où ont été construits de nombreux canaux d'irrigation.

    Votre avis les intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !


    9 commentaires
  •  ... déjà publiés sur ce blog : 
    Introduction au voyage                         : http://bit.ly/1RosZbL
    Étape 1 Melbourne – Warrnambool      : http://bit.ly/1P6CXtB
    Étape 2 Warrnambool – Robe               : http://bit.ly/1PFSaCr
    Étape 3 Robe - Adélaïde                      :  http://bit.ly/1RIgolr
    Étape 4 Adélaïde - Broken Hill              : http://bit.ly/1nVTHhd
    Étape 5 Broken Hill / Wentworth          : http://bit.ly/1Pr2kqQ
    Étape 6 Wentworth / Melbourne           : http://bit.ly/23YqXVC
    Étape 7 Christchurch / Timaru              http://bit.ly/1ouqH0v
    Étape 8 Timaru / Wanaka                     : http://bit.ly/1Rhtx2a
    Étape 9 Wanaka /Franz Josef Galcier   : http://bit.ly/1QGHt90

     

    VOYAGE AUSTRALIE-NZ - ETAPE 10 -  Franz Josef / Wesport (Nouvelle-Zélande)

    Zitouni écrit : 
    Nous avons tout plein de choses à vous raconter. Et donc j'ai déjà imaginé deux rubriques pour organiser tout ça (d'autres seront créées plus tard) :
    - Une nuit à l'hôtel
    - Scènes de la vie quotidienne

    Avant toute chose, sachez qu'on kiffe grave la Nouvelle Zélande !  

    Y'en a marre du beau !
    Beau temps, beaux paysages, beaux moutons... beau...coup de photos.
    Au départ de Franz Josef Glacier ce matin pourtant, le ciel était légèrement menaçant.
    En fait ici, sur la côte ouest, les nuages épousent presque parfaitement le dessin du rivage et se dissipent une fois la ligne de crête des montagnes passée. J'avais remarqué ça depuis l'avion.
    Franz Josef Glacier se trouvant un peu en terre, il y avait tout naturellement des nuages.
    J'ai rencontré une canadienne (!) qui m'expliquait aujourd'hui que les locaux disaient qu'au mot anglais west... il aurait été judicieux d'y retirer le "s" pour coller parfaitement aux conditions météorologiques plus que fréquentes dans le coin.
    Hors donc.
    Nous avons, à 9h, fait une première halte au Lake MapourIka. Pas pourri, en fait. Même plutôt bien, pour un début de journée. Un p'tit rayon de soleil sur le ponton, on en demandait pas plus.
    Un peu de voiture et nous voici au Lake Mahinapua. Franchement bien.

    Ce lac servait jadis (début du XIXe siècle) de base nautique plutôt chic. Un grand bateau à roue et à vapeur, installé sur rails, plongeait dans le lac après avoir fait le plein de clients endimanchés.
    Aujourd'hui, nous avons nous aussi assisté à la sortie d'un petit bateau à vapeur. Super sympa.
    Les photos plairont à Papy Clou (le père de Zitouni pour ceux qui ne le savent pas), tout comme la 404 avec le canoë sur la galerie.
    Quelques brèves, avant de nous diriger vers la côte :
    - Dans les églises de Nouvelle-Zélande, une porte a été percée dans la nef. Elle donne sur une aire de jeux extérieure grillagée avec toboggan et balançoires pour les enfants pas sages, un peu à la manière des restaurants Mc Donald !
    - Nous avons franchi un pont métallique à une seule voie, commun avec les rails de chemin de fer. Tous les ponts sont ici très étroits et à une seule voie. Priorité est donnée à un sens de circulation. Là, je pense que le train aurait été prioritaire !
    - Un néo-zélandais a recyclé son vieux micro-ondes en... boîte aux lettres ! ...

     

    Certaines pistes ont été pratiquées avec précaution ...

     

     

    sans voile mais à vapeur ...

    Diaporama ~
    de la visite

    WoooW ! un ... pigeon/perdrix ?

     

    Votre avis les intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

     Diaporama ~
    de la visite 

    - Lorsqu'on arrive à une intersection, quelques dizaines de mètres avant, des panneaux indiquent la vitesse qui s'appliquera sur la route empruntée. A gauche, à droite. Ça fait bizarre, surtout quand on tombe sur un panneau "100" en entrée de virage et que le carrefour se trouve juste en sortie de courbe !
    Or donc.
    Nous voici à nouveau sur la côte. MA GNI FI QUE !!!
    Et pour être certains de bien apprécier ce qui est offert à nos yeux, rien de mieux que d'aller avant déguster une bonne pizza chez Fat Pipi Pizza ! Fallait oser…
    Sur plus de la moitié des 272 km que nous avions à faire aujourd'hui, les paysages marins se sont enchaînés, à ne plus savoir où donner de l'objectif.
    A commencer par le sable noir d'encre de la plage où nous sommes allés digérer. C'est là aussi que nous avons fait la photo, tous deux assis sur le fauteuil en bon béton. Tout comme nous l'avions fait dans la Vallée de la Mort aux USA, à Beatty exactement. Même concept de faïence sur béton.
    Après, nous vous laissons juges des paysages. Beaux, hein ?!
    J'ai discuté longtemps (1 minute !) avec un vieux pêcheur de civelle. Sa technique est simple mais risquée puisqu'il doit jouer avec la marée montante, dans des endroits à remous pour pouvoir pêcher les choses qui grouillent au fond de son filet.

    L'oiseau bizarre que j'ai photographié était vivant ! C'est assez rare pour le souligner. J'aurais pu en photographier beaucoup d'autres un peu plus ... enfin un peu moins …
    Nous avons terminé la journée par la visite de Pancake Rocks. Un site super bien aménagé. Les roches en strates sont impressionnantes. C'est là que j'ai papoté avec la canadienne (re-!).
    Voilà donc pour aujourd'hui. Demain, la météo prévoit le même temps. Yes ! Seb & Zitouni 


    11 commentaires
  • LES MÉTIERS D'ART ET LEURS OUTILS

    « Pour cette 17e édition, l’accent a porté sur la mise en valeur des outils, détaille le représentant de la chambre de métiers. Si le premier outil de l’artisan est sa main, il y a aussi de multiples outils qui font parfois rêver. » À noter qu'il y a environ 450 entreprises d'artisanat d'art en Maine & Loire.

    Cette année ... mise en évidence des « savoir-faire en territoires » avec la découverte de métiers ancrés sur les territoires de l’Anjou, issus des ressources naturelles (pierre, bois…) ou bien encore nés de l’histoire et de la culture locales (orfèvrerie, facture instrumentale…).
    Ce rendez-vous exceptionnel organisé par la Chambre des Métiers et de l'Artisanat, en partenariat avec la Mission « Métiers d'Art », m'a permis de côtoyer, dans un même lieu, des restaurateurs du patrimoine et des créateurs qui travaillent la matière et illustrent la diversité des prestations d’excellence contribuant à l’identité territoriale.
    Ce sont les outils qui sont mis en exergue. Si le premier outil de l'artisan est sa main, il y a aussi de multiples outils qui font parfois rêver. Ce sera l'occasion de découvrir toute une panoplie d'outils, créés et adaptés par les professionnels au fil du temps depuis l'antiquité, pour transformer leur matière de prédilection, le bois, la pierre, la terre, le cuir …
    Véritable prolongement de la main qu'ils soient traditionnels ou innovants, imposants ou plus petits, les outils et leur maîtrise sont indispensables pour créer, transformer, restaurer ou encore conserver des ouvrages et des objets produits en pièce unique ou en petite série. J'ai pu côtoyer dans un même lieu des restaurateurs du patrimoine et des créateurs qui travaillent la matière et illustrent la diversité des métiers d'art.
    Une vingtaine de métiers magnifiques aux Greniers Saint-Jean ...
    Pourquoi le Salon des métiers d'art perdure-t-il sans faiblir depuis 17 ans, trouvant chaque année un public attentif et passionné ? Parce que tous les espoirs de la qualité de la vie restent permis dans un monde industrialisé à outrance.

    Greniers St-Jean ayant abrité les ressources vivrières de l'ancien hôpital ...

     

    panneau d'introduction ...

    Diaporama ~
    de la visite 
     

     

    Antoine Legouy, dinandier-ciseleur-orfèvre ...

     

    Votre avis m'intéresse ! Un commentaire ! ... Merci !

      Diaporama ~
    de la visite 

    C'est aussi une belle vitrine pour la Chambre de métiers et de l'artisanat, qui veut montrer qu'on peut se forger un bel avenir avec ses mains. Dans l'enceinte des Greniers Saint-Jean, on croise d'ailleurs la route d'une association qui en dit long à ce sujet : l'Outil en main, où des retraités se proposent de passer le relais du savoir-faire à des jeunes autour du même établi. Ce salon, c'est donc de la belle ouvrage, mille raisons de prendre son temps, et surtout beaucoup d'émotion.

    Les artisans présents :
    - Annie et Ghislaine Gouffier, peintre en décor et couturière à Saint-Aubin-de-Luigné ;
    - Seguin, relieur et doreur à Angers ;
    - Dominique et François Hersant, ferronniers à La Possonnière ;

    - les sculpteurs du Musée des métiers de Saint-Laurent-de-la-Plaine ;
    - Angélique Simonnet, styliste modéliste à Chaudron-en-Mauges ;

    - Inès Gougeon, enlumineur à Coutures ;
    - Aline Boutin, bijoutier-joailler à Angers ;
    - Bénédicte Chaligné, tapissier décorateur à Nuaillé ;
    - Josée Thiriau, mosaïste à Louerre ;
    - Tiana Rambelo, tisserand à Brion ;
    - Sophie Bedanne, sellier à Jarzé ;

    - Bruno Chevalier, tourneur sur bois aux Rosiers-sur-Loire ;
    - Antoine Legouy, ciseleur orfèvre aux Ponts-de-Cé ;
    - Magaly Carlier, ébéniste à Nyoiseau ;
    - Isabelle Leclère, bijoutier fantaisie à Cholet ;
    - Tifanny Gauthier, céramiste à Chalonnes ;
    - Frédéric Fion, horloger à La Membrolle-sur-Longuenée ;
    - Jean-Marie Beucher, tailleur couturier à Angers ;
    - Geneviève Péan et Claude Thora-val, verriers aux Ponts-de-Cé ;
    - Karelle Couturier, vannier au Thoureil ;
    - Loïc Debruyne, tailleur de pierre à Saulgé-l'Hôpital. CO 21/02/16


    13 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires